NBA Strategy

Comment Billy King peut-il améliorer les Nets ?

Traversant une saison bien compliquée, les Nets doivent tenir bond, en attendant des jours meilleurs. Privés de choix de Draft, s’améliorer va être une tâche complexe pour la franchise de Brooklyn.  Complexe certes, mais pas impossible, car ne perdons pas de vu que l’augmentation à venir du cap salarial rend la grande majorité des joueurs transférables.

Si l’essentiel du travail est à faire, la franchise possède un point fort : sa raquette. Le duo Young-Lopez fait office de phare au milieu de la tempête et c’est clairement sur leurs épaules que la reconstruction de l’équipe devrait se poser. Hormis cette satisfaction, il y a donc du boulot à accomplir, et commencer le plus tôt sera le mieux. Dans ces conditions, deux questions se présentent. Quelles bonnes affaires pourraient-ils faire durant la saison ? Et, si ils n’ont pu en saisir – Quelles opportunités auront-ils cet été ?

Que tenter cette année ?

Avec le duo Jarett Jack – Shane Larkin à la mène, les Nets ne sont pas complètement à la rue, certes. Toutefois, sur l’un des postes les plus garnis de la NBA, on ne peut pas dire qu’ils soient dans la situation rêvée. Il pourrait néanmoins y avoir quelques opportunités à saisir au cours de la saison. La première, devrait s’appeler Brandon Jennings. Dépossédé de son rang de meneur titulaire par sa blessure au tendon d’Achille, ce dernier devrait reprendre sur le banc de Detroit pour retrouver ses sensations. En revanche, il est peu probable de le voir rester comme sixième homme, et les Pistons devraient chercher à s’en séparer. Un “sign&trade” serait l’idéal pour Brooklyn. Si l’opportunité se présente de combler cette lacune, Brooklyn ne devra pas hésiter à donner plusieurs joueurs pour aider Detroit à combler son banc lacunaire, quitte à lâcher plusieurs jeunes prospects. Deuxième possibilité, Mike Conley. S’il semblait évident de le voir prolonger à Memphis il y a de cela 3 mois, les choses changent pour les Grizzlies. En fin de contrat au terme de l’exercice en cours, il pourrait bien partir alors que le vent tourne pour la franchise. Dans ces conditions, Memphis pourrait envisager un échange et dans ces conditions, même Young deviendrait disponible (si Conley accepte de prolonger, ce qui, avouons le, n’est pas une évidence). Enfin, la troisième option de haut calibre serait Ty Lawson. Houston relève la tête depuis quelques jours, mais l’ensemble est encore très fragile. Pour retrouver de l’ordre, ils pourraient être tentés d’écourter l’expérience avec ce dernier. Là encore, il faudrait tenter le tout pour le tout, car malgré ses difficultés dans le collectif Texan, il peut clairement diriger une équipe et apporter une fluidité dans le jeu que Jack ne sait imprimer en attaque.

Au poste d’arrière, la situation est plus compliquée. Comme souvent mentionné, c’est probablement celui où la pénurie de talents est la plus forte, et monter un échange devient ainsi délicat. Seul le Magic possède un vrai vivier de talents, et il semble impossible de les voir se délester de Fournier ou Hezonja dans l’urgence alors que la franchise est dans la course aux Play-offs. Surtout que les Nets n’ont pas grand chose pour les intéresser.

Quant au poste d’Ailier, il ne semble fournir aucune opportunité que les Nets puissent saisir.

Quelles cibles potentielles pour la “Free Agency” ?

Petit rappel – “a NBA est sur le point de connaître une révolution de son macro-environnement : l’augmentation à venir du salary cap. Ce dernier fera un bond de 68M (2015/2016) à 89M (2016/2017), puis passera à 108M (2017/2018)

Les Nets auront donc 30 Millions de libres à l’orée de cette intersaison. De quoi recruter, et, avec un peu de réussite, prolonger une éventuelle acquisition.

Au poste de meneurs, on retrouvera Brandon Jennings et Mike Conley (sauf changement). D’autres noms s’ajouteront peut-être : Rajon Rondo, ou plus économique Jeremy Lin. Difficile néanmoins de savoir qui sera présent (encore disponible).

Comme un paradoxe avec le paragraphe rédigé plus tôt, ce sera pourtant au poste d’arrière qu’il devrait y avoir le plus d’opportunités de se renforcer. Pas mal de joueurs capables d’apporter une plus-value directement sans paraître intouchables (bloqué dans une franchise) seront disponibles : OJ Mayo, Gerald Henderson, Aaron Afflalo, Eric Gordon ou encore JR Smith. Pas forcément le choix idéal pour construire, mais déjà de quoi se renforcer à moyen termes. A l’aile, la franchise pourra éventuellement tenter d’arracher Evan Turner aux Celtic’s, ou Jeff Green aux Grizzlies, bien qu’aucun des deux ne semblent suffisamment forts pour justifier de casser sa tirelire.

En somme, la franchise pourra surement se renforcer d’ici l’exercice prochain. Toutefois, il ne faudra pas attendre de révolution dans l’équipe, sauf si ils arrivent à finir la saison en cours, ou récupérer en début de free agency, un meneur de jeu capable de donner une figure à l’équipe. Auquel cas, l’ajout d’un joueur (arrière ou ailier) solide, ferait alors des Nets une équipe capable de retourner dès la saison prochaine dans la course aux PO à l’Est.

* Cette article élude la question du banc car il est trop tôt pour l’anticiper à ce niveau d’avancement de la saison. Là aussi il pourrait y avoir des opportunités, bien que ce ne soit pas l’urgence du côté des des Brooklyn Nets.

Article signé : Vous pouvez retrouver les autres article de NBA Strategy sur : http://innbahead.tumblr.com !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s