Actu Media Day

Media Day : L’heure de la rentrée a sonné pour les Nets !

img_2788Après des mois d’attente, c’est enfin la rentrée du côté de Brooklyn et comme chaque année elle sera marquée par le traditionnel Media Day ! L’occasion pour Brook Lopez et sa nouvelle de bande de copains de venir s’exprimer devant la presse avant de rechausser les baskets et de reprendre le chemin du HSS Training Center pour le training camp et la campagne de pré-saison !

20 joueurs soit le nombre maximum autorisé par la NBA étaient présents pour la très attendu journée des médias et parmi eux de nombreux nouveaux puisque seuls Brook Lopez, Sean Kilpatrick et Bojan Bogdanovic était dans l’effectif l’an dernier du côté des Nets.

  • Effectif avant le training camp (15) : Lin, Vasquez, Whitehead, Foye, Kilpatrick, LeVert, Bogdanovic, Harris, Booker, Scola, McCullough, Bennett, Hamilton, Lopez.
  • Signés pour le Training Camp (5) : Budinger, Gutierrez, Beech, Ferrell, Mockevicius.

Les joueurs :

Si l’ensemble des joueurs étaient disponibles pour répondre aux médias présents, c’est sans surprise Jeremy Lin qui fut le plus sollicité. De retour dans la ville de ses exploits passés, « Linsanity » à répondu à des questions d’ordres sportives mais aussi sociales..

capture-decran-2016-09-27-a-18-49-56Questionné au sujet de son shoot, l’ancien meneur remplaçant des Hornets à déclaré qu’il y travaillait encore et qu’il avait besoin d’un peu de temps pour régler la mire. Cependant il s’est dit beaucoup plus confiant que la saison dernière et prêt à travailler dur. Quant à son rôle de leader, Jeremy Lin a avoué qu’il était conscient d’avoir plus de responsabilités que lors des deux voire trois dernières années et qu’il était prêt à relever ce défi. Il a d’ailleurs confié qu’il était très souvent avec Brook Lopez et que le duo a décidé de montrer l’exemple aussi bien à l’entrainement qu’au niveau des soins mais aussi dans leurs façons de manger…

« J’ai beaucoup prié Dieu car je voulais une chance de revenir à New York, mais je ne voulais pas revenir à New York juste pour revenir à New York. Je voulais un vrai projet.»

Ce Media Day version 2016 était aussi l’occasion d’entendre Luis Scola. Du haut de ses 36 ans, l’ancien Raptor ne nie pas être en mission à Brooklyn. A défaut de pouvoir apporter autant que durant ses belles années, il sera là pour apporter son expérience et son exigence du haut niveau aux plus jeunes joueurs comme McCullough, Whitehead ou encore Hollis-Jefferson…

« Je pense qu’une partie de la raison pour laquelle j’ai signé ici est d’aider les gars plus jeunes à prendre les bonnes décisions sur et hors du terrain.»

img_2795Une petite anecdote d’ailleurs puisque Rondae Hollis-Jerfferson est né en 1995, soit l’année des début professionnels de Scola en Argentine. De retour après une blessure à la cheville l’an dernier, le sophomore s’est dit impressionné par l’argentin. L’agressivité de Scola a été soulignée par Hollis-Jefferson comme un des bon exemples de choses qui ont été mis en place par le front office depuis les arrivées de Marks puis Atkinson, à savoir la présence d’un vétéran qui travaille avec les jeunes, quelqu’un qui peut leur enseigner la volonté et l’esprit de la gagne.

« Luis est le gars le plus ancien ici, c’est une bête ! Il travaille extrêmement dur et il met la barre haute pour tous les gars. Ça donne envie de se surpasser car on ne peut pas se donner moins que lui, il nous motive à aller encore plus loin dans l’effort.»

Scola a tenu à rajouter qu’il pense que même si les Nets sont dans une période difficile à l’heure actuelle, ils ont déjà de bonnes bases pour la reconstruction  et qu’ils ont besoin de temps pour progresser.

« J’ai toujours pensé que Brooklyn serait cette franchise très importante dans la NBA. Ils ont un très bon propriétaire très engagé. Il y a tout ici pour bâtir quelque chose de grand : la ville de New York, le quartier de Brooklyn mais aussi les fans et la Barclays Center sont fantastiques. J’ai toujours cru que, tôt ou tard, les Nets seraient une place force dans la NBA.»

Capture d’écran 2016-09-27 à 15.05.14.pngAutre joueur attendu en cette rentrée 2016 le rookie Caris LeVert ! Échangé contre Thaddeus Young dans un deal avec les Pacers, le garçon a dans un premier temps donné des nouvelles rassurantes de sa blessure à la cheville, indiquant que le spécialiste des Nets du pied et de la cheville, le Dr Martin O’Malley (qui s’est occupé de Brook Lopez et Kevin Durant) estime que ses ennuis de pied sont derrière lui. Il a aussi expliqué que cette fois les choses avaient été différentes puisqu’il a pu avoir une vraie coupure après son opération ce qui n’avait pas été le cas lors de sa précédente blessure à Michigan où il avait dû réduire au maximum sa période de convalescence pour revenir aider son équipe qui avait besoin de lui. Enfin débarrassé de ses pépins physiques, le garçon se sait attendu et nourrit de grandes ambitions :

« Je veux être un de ces gars All-Star ! Un gars qui est l’un des meilleurs pour l’équipe.. un mec sur qui on peut compter. Devenir l’un des vétérans de l’équipe, quelqu’un auquel les plus jeunes pourront un jour s’identifier et auprès de qui ils viendront chercher des conseils. »

Seul joueur des Nets présent dans le Top 100 de Sports Illustrated à la 39e place, Brook Lopez attaque sa 9ème saison chez les Nets et sera la seule véritable star de cette équipe, et même s’il reste lucide sur la qualité de l’effectif, le fan n°1 de Chewbacca veut avant tout que les gars aient un état d’esprit de guerrier !

« C’est notre responsabilité. Nous devons tous donner notre maximum et je crois en chacun des gars pour le faireNous savons que nous ne disposons pas de l’équipe la plus talentueuse de la Ligue ou l’équipe la plus expérimentée, donc nous devons être exemplaires et appliqués. »

La responsabilité et le professionnalisme avaient posé des soucis l’an dernier avec notamment des retards chroniques à l’entrainement. L’amélioration de la culture a été un thème constant depuis l’arrivée de Sean Marks et de Kenny Atkinson comme l’a fait remarquer le pivot All-Star :

« Il y a eu une différence. Il y a eu des changements presque immédiatement, et nous sentions que nous allions désormais dans la bonne direction. L‘été est passé, et nous nous devons de construire sur ces fondations. »

Parmi les joueurs arrivées cette été on retrouve aussi Greivis Vasquez, après une saison difficile du côté de Milwaukee le nouveau back-up de Jeremy Lin se veut optimiste et insistant sur le fait que l’effectif est composé de nombreux joueurs qui comme lui seront revanchards après des saisons compliqués ou des échecs successifs en NBA…

« Franchement ? Nous sommes tous prêts à nous battre pour nos vies ! Nous devons être professionnels. Je ne sais pas ce qui va se passer, mais je vous garantis qu’avec ce que j’ai vu ces dernières semaines, vous allez voir une équipe organisée. Nous avons travaillé dur ces dernières semaines et nous avons beaucoup de joueurs dans ce vestiaire qui ont faim, qui veulent bien faire. Je suis l’un d’eux et je compte me donner à fond tous les jours. »

Vasquez pense d’ailleurs que les Nets vont pouvoir travailler en « sous-marin » loin de la pression médiatique des dernières années et qu’ils pourrait être une équipe surprise.

« Nous sommes humbles et nous allons bosser dur mais je crois à mon humble avis que nous pourrions être en mesure de surprendre dès cette saison.»

Le coach :

Kenny Atkinson à lui aussi été a la rencontre des journalistes répondant bien évidement aux questions sur.. Jeremy Lin ! Réunis de nouveau avec les Nets après une collaboration du côté de l’ennemie New-Yorkais, Coach Atkinson estime que le moment est venu pour Lin d’entrer dans une nouvelle dimension et de devenir un leader d’équipe.

« Je pense que c’est le bon moment pour lui s’il veut passer un cap. Il est assez intelligent et je le sens capable de se développe pour atteindre cette objectif.»

Le coach a aussi profiter du Media Day pour donner quelques indications sur son 5 de départ ainsi que sur sa rotation. En effet si Jeremy Lin était assuré d’occuper le poste de meneur, l’ancien assistant coach de Budenholzer à Atlanta aurait choisi de mettre Bogdanovic au poste d’arrière et Hollis-Jefferson à l’aile. La raquette devrait être occupée par Trevor Booker et Brook Lopez.

Toutefois Atkinson a annoncé qu’il ne faudrait pas s’étonner de voir Scola et Booker évoluer au poste 5 et qu’il n’excluait pas l’idée de lancer des systèmes dans lesquels Brook Lopez pourrait, à l’image de Al Horford ,shooter à 3PT (Rien que ça !).

Voilà ce qu’il fallait retenir de ce Media Day de la saison 2016/2017, on se retrouve très prochainement pour le début de la saison, le 26 octobre prochain à 1h30 pour le match au TD Garden contre les Celtics.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s