Avis de la rédaction

Les Nets ont-ils raison de croire au potentiel d’Allen Crabbe ?

Après avoir déjà enregistré les arrivées de D’Angelo Russell, Timofeï Mozgov et DeMarre Carroll en plus de la draft de Jarrett Allen, Sean Marks n’avait visiblement pas fini d’améliorer son équipe puisque mardi soir Adrian Wojnarowski annonçait sur Twitter que le general manager des Nets avait envoyé Andrew Nicholson à Portland en échange d’Allen Crabbe ! Un trade que personne ou en tout cas l’équipe de Brooklyn Nets France ne s’attendait à voit, surtout quand on se souvient que les Blazers avait décidé de matcher l’offre de contrat des Nets pour Crabbe un an plus tôt…

Allen Crabbe est donc enfin un Net ! Un an après son arrivée avortée du côté de la banlieue sud de New-York, l’arrière de 25 ans va enfin y poser ses valises. Une bonne chose pour lui comme pour les Nets puisqu’il arrive dans un projet qui a mûri depuis l’offre de l’été dernier.

« Ce ne sera pas pareil que l’année dernière » assure-t-il. « Ils ont fait un super boulot cet été et je suis enthousiaste. On entend beaucoup de choses positives à propos de la franchise et des coachs. Ça construit avec des bons gars, un bon état d’esprit, pour remettre la franchise dans le bon sens et essayer de faire les playoffs. »

Mais que va-t-il pouvoir apporter à l’équipe coaché par Kenny Atkinson ? Doit-on vraiment croire en lui et en son potentiel alors qu’il n’a pas réussi à confirmer du côté de Portland ? Nous allons tâcher de répondre à ces questions.

Des statistiques intéressantes qui parle pour lui :

Si on considère uniquement les talents échangés, c’est un très bon move réussi par les Nets qui ont bien fait de récupérer Allen Crabbe en se servant du contrat de Nicholson.

En Effet Nicholson a joué 10 matchs avec les Nets la saison dernière, pour un faible apport puisqu’il n’a inscrit que 3,0 points pour 2,7 rebonds en 11,1 minutes par match en shootant à 38,2%. Des statistiques qui n’ont pas laissé une bonne impression, même dans une équipe de Brooklyn dépourvue de talent..

Capture d_écran 2017-07-28 à 18.52.35

De son côté Allen Crabbe était l’un des fidèles lieutenants du duo Lillard – McCollum. L’ailier a joué 79 matchs de saison régulière avec les Blazers, c’est donc un joueur fiable physiquement sur lequel on pourra compter toute la saison. D’un point de vue statistique, Allen Crabbe c’est 10.7 points 2.9 rebonds et 1.2 assists par match de moyenne avec un temps de jeu légèrement supérieurs à 28 minutes. Il faut cependant se pencher sur ses pourcentage pour comprendre l’apport de Crabbe dans le jeu des Blazers, 46.8% de réussite global au shoot mais aussi et surtout un excellent 44.4% à 3PTS ! Des statistiques en légère baisse lors des playoffs mais il faut dire que Portland à eu le malheur de jouer le futur champion, à savoir les Warriors. En carrière Allen Crabbe shoot à 45% de moyenne dont 41% du parking.

Vous l’aurez compris, Crabbe est un shooteur fiable à longue distance, il était d’ailleurs utilisé comme cela l’an passé en back-up de McCollum. L’adresse longue distance étant une des clés du jeu que souhaite mettre en place Kenny Atkinson, Crabbe ne devrait pas avoir de difficultés pour s’intégrer dans l’équipe et y performer.

Un fort potentiel à exploiter :

Crabbe 4.jpg

La seul vrai question semble être de savoir si Allen Crabbe passera ou non un cap… On a tendance à l’oublier mais Allen Crabbe n’a que 25 ans et il n’était pas titulaire lors de son passage dans l’Oregon.

Pourtant les Blazers n’avait pas hésité à s’aligner sur l’offre des Nets un an plus tôt ! 75 millions de dollars sur quatre ans, ce n’est pas rien. Alors pourquoi investir une telle somme me direz-vous ? Surement parce que le garçon a toujours laissé entrevoir un fort potentiel des deux côtés du terrain. On parlait précédemment de son apport offensif mais il est aussi important de souligner d’Allen Crabbe est un joueur qui sait défendre et qui peut le faire sur plusieurs postes.

Quand on sait que la saison dernière ,les Nets était l’une des pires défense NBA avec 108 points encaissés pour 100 possessions, on se dit que faire venir un joueur avec un profil 3&D ne peut être que bénéfique même s’il est encore très perfectible.

Contacté par nos soins, le compte Twitter Blazers France nous a dressé le portrait d’Allen Crabbe qui est selon eux un « très bon shooteur » en plus d’être « un bon défenseur et un bon coéquipier ». Toujours selon le spécialiste des Blazers sur Twitter, la raison qui peut expliqué les difficultés de l’arrière shooteur est simple : «C’est un joueur qui a besoin d’avoir beaucoup le ballon pour briller… ici à Portland il était barré par le duo Lillard – McCollum ». Une concurrence qu’il n’aura pas chez les Nets puisqu’il devrait être titulaire soit sur le poste d’arrière soit sur celui d’ailier et devrait aussi avoir plus de responsabilités.

Toutefois Blazers France est clair avec nous concernant le potentiel d’Allen Crabbe, oui le potentiel est là et pour eux, il possède les qualités pour « devenir un bon joueur, même s’il ne sera jamais une superstar ! ».

Sean Marks souhaite « l’amener au niveau supérieur »

Fait surprenant mais du haut de ses 25 ans et avec 17 matchs de playoffs au compteur, le shooteur est un des joueurs les plus expérimentés de l’effectif derrière Mozgov et Carroll. Alors que Crabbe est pressenti pour être titulaire à l’aile, du côté de Brooklyn on est persuadé qu’il n’a pas que ses 44% d’adresse à 3PTS à faire valoir.

« On aime les facteurs intangibles de son jeu » explique le GM Sean Marks. « Il a de l’envergure, c’est un joueur polyvalent. Je pense qu’il peut développer du jeu sur pick-and-roll, mais je pense aussi qu’il va parfaitement s’adapter aux autres gars du vestiaire. »

D’ailleurs le speech de notre general manager n’a pas changé depuis l’été dernier : avec Kenny Atkinson, ils veulent faire d’Allen Crabbe un joueur complet.

« On peut t’aider à développer ton jeu. On pense qu’on peut l’amener au niveau supérieur. Ne sois pas juste un shooteur » tels sont les propos que lui a tenu Marks l’été dernier.

Mais un très (trop ?) gros salaire..

Le salaire de Crabbe est excessivement élevé pour son rendement actuel, puisqu’il touchera 19 millions cette saison et au total 56,3 millions de dollars sur trois ans avec sa troisième année de contrat en player option. Cependant cela ne sera pas un problème pour les Nets, qui peuvent se permettre d’absorber deux ou trois contrats de ce genre pour reconstruire puisque la franchise de Prokhorov n’a de toute façon pas la possibilité d’attirer les meilleurs free agents… En d’autres termes, c’est l’une des façons les plus simples pour Sean Marks d’améliorer l’équipe à l’heure actuelle.

Crabbe 2.jpg

De plus il faut avoir à l’esprit que les Nets n’auraient sans ce trade pas réussi à se débarrassé du contrat toxique d’Andrew Nicholson qui aurait touché 12M sur deux ans plus une troisième année en Player Option. Une option qu’il aurait sans doute activé ce qui aurait porté le total de cette arnaque à 18 Millions sur 3 ans, soit la même duré que le contrat de Crabbe. L’arrière des Blazers a d’ailleurs décidé de ne pas utiliser son trade kicker pour rejoindre les Nets, une option qui aurait pu faire gonflé son salaire de 15% soit de 8.4 millions sur 3 ans supplémentaires… Une façon pour lui de remercier la franchise des Blazers pour ce qu’elle a fait pour lui durant toutes ces années.

« Je sais qu’il a la pression sur ses épaules et qu’il veut monter d’un cran dans tous les domaines. Pas juste son shoot, pas juste sa défense, il veut progresser dans tous les domaines. » Sean Marks.

Côté Nets on y voit aussi une preuve qu’il souhaitait vraiment rejoindre le projet que lui proposait Sean Marks un an plus tôt dans une organisation qui compte sur lui dans les années à venir.

En étant un peu philosophe on peut se dire qu’avec le départ de Nicholson les Nets ne paieront finalement Crabbe que 12 Millions par saison pour un rendu statistique largement supérieur à celui de l’ex-ailier fort des Wizards.

Crabbe

Qu’on se le dise, si Crabbe progresse aussi bien que l’espère Sean Marks et Kenny Atkinson, son salaire ne sera pas un problème pour les Nets. Il aura la chance d’évoluer dans un groupe jeune mais entouré de joueurs d’expérience et dans une structure saine et très bien organisée. C’est peut-être même l’environnement parfait pour qu’il puisse exploser. A lui de se donner chaque jour pour confirmer son potentiel et rendre aux Nets la confiance placé en lui.

Cela sera t-il suffisant pour que les Nets accroche les Playoffs ? Il est encore un peu tôt pour le dire, cependant on peut s’avancer un peu et dire que la saison à venir sera sans aucun doutes plus sympa à suivre que la précédentes !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s