Bilan Hebdo Saison 2017-2018

Bilan hebdo n°1 : Des débuts prometteurs malgré la terrible blessure de Jeremy Lin

Orlando Magic v Brooklyn NetsQui dit retour de la NBA dit également le retour des bilans hebdo de Brooklyn Nets France, pour la 3ème saison consécutive ! Après une intersaison aussi longue que réussi, les Nets ont repris la direction des parquets NBA avec une première semaine qu’on pourrait qualifier de « facile » avec 3 matchs contre les Pacers à Indiana mercredi, puis avec la réception du d’Orlando vendredi et celle des Hawks dimanche soir pour le Sunday Night au Barclays Center.

Le résumé des matchs

Brooklyn Nets @ Indiana Pacers : 131 – 140

Cela fait depuis la saison 2012-2013 que les Nets n’ont pas gagné un season opener. C’est donc la tâche qui attendait Brooklyn pour ce premier match du côté d’Indiana. L’équipe est au complet et peut compter sur les retours définitifs d’Allen Crabbe et Caris LeVert, inquiétés par des entorses à la cheville en pré-saison.

Atkinson décide d’aligner un 5 avec Carroll au poste 3, Russell et Lin pour le backcourt, et donc laisser Allen Crabbe sortir du banc. En face, Nate McMillan aligne Darren Collison, Victor Oladipo, Myles Turner et les deux ex-Nets Thaddeus Young et Bojan Bogdanovic.

Le Q1 est globalement équilibré entre les deux équipes : le tempo est élevé, les défenses peu actives et le score monte rapidement. Jeremy Lin perd un bon nombre de ballons qui laisse à Victor Oladipo la possibilité de scorer des paniers faciles pour Indiana. En sortie de banc, Trevor Booker fait un bien fou aux Nets et apporte des rebonds, secteur dans lequel seul Mozgov est capable d’exceller à Brooklyn. Le Q2 se déroule de la même manière et aucune des équipes ne daigne se détacher au score. À la mi-temps, ce sont les Pacers qui sont devant, en menant 65-63.

Capture d’écran 2017-10-23 à 14.34.54.png

Dans le Q3, les Pacers entament une percée et vont stabiliser un écart de +10 sur tout le quart-temps. Indiana conservera son avance pour le reste du match et Brooklyn subit une nouvelle fois une défaite en ouverture de saison, 140-131.

Cependant la défaite n’est pas la pire nouvelle de la soirée… Jeremy Lin s’est blessé dans le Q4. Après quelques heures d’attente, les Nets ont confirmé la fin de saison pour le meneur pour une rupture du tendon rotulien… On souhaite un bon rétablissement à Jeremy Lin qui sera en fin de contrat cet été, avec la possibilité d’activer une player option.

Ce que l’on a aimé :

  • L’apport de Trevor Booker en sortie de banc avec 20 points et 10 rebonds en 28 minutes qui a mené avec brio la seconde unit.
  • Rondae Hollis-Jefferson au poste 4, qui semble avoir bien bossé cet été et comprend mieux le poste auquel il est installé depuis la fin de saison dernière (14 points, 4 rebonds).
  • D’Angelo Russell qui a été très important au scoring de l’équipe, avec 30 points à 12/22 et 5 assists. Il égalise d’ailleurs le record de Nate Archibald de 1976 pour le nombre de points marqués à une première sous le maillot des Nets.

Ce que l’on a pas aimé :

  • Le nombre de pertes de balle des Nets a été catastrophique pour cette rencontre contre Indiana. Au total, 20 ballons perdus pour Brooklyn et des paniers faciles pour les Pacers qui ont vraiment contribué à la défaite de la franchise new-yorkaise.
  • Une défense inexistante : 140 points encaissés contre les Pacers c’est inadmissible. La défense de l’an dernier n’était déjà pas fameuse, celle montrée mercredi est encore pire.
  • Mozgov ? 15 minutes de jeu. Allen et Zeller ? 0 minutes de jeu. Pour aller chercher des rebonds, c’est plus simple de faire jouer des grands. Notamment quand on affronte un joueur de 2m11 comme Myles Turner et qu’on lui met en face Booker (2m03) ou Acy (2m01). Le choix de ne pas faire joueur de vrai pivot sur ce match s’est montré très préjudiciable pour la raquette des Nets.

 

Orlando Magic @ Brooklyn Nets : 121 – 126

Après une défaite peu glorieuse du côté d’Indiana, les Nets recevaient le Magic d’Orlando pour le premier match au Barclays Center de la saison. Un match dont le préambule a été mouvementé avec le genou mis à terre de l’interprète du soir (article que vous pouvez retrouver ici).

Sans Jeremy Lin dont la saison s’est malheureusement déjà terminée, les Nets replace D’Angelo Russell en meneur pour ensuite faire entrer Allen Crabbe dans le cinq de départ au poste d’arrière. Le front court n’a lui pas bougé avec Carroll, Hollis-Jefferson et Mozgov.

Brooklyn démarre son match de la même manière que le précédent : avec des pertes de balles et un pivot adverse, en l’occurrence Vucevic, qui s’éclate dans notre raquette. La second unit est cependant dans le coup et permet de passer devant le Magic à la fin du Q1 29-27 grâce à un gros run. Jarret Allen se montre à son avantage dans le Q2 pour ses débuts en NBA mais le problème de la défense intérieure n’est pas réglé et c’est toujours Vucevic qui fait mal aux Nets et permet au Magic de rester au contact : 58 – 55 pour Brooklyn.

Capture d’écran 2017-10-23 à 14.37.58.png

Toute la deuxième mi-temps est serrée entre les 2 franchises sans d’écart significatif réalisé par l’une ou l’autre. Sauf que les Nets, sous l’impulsion de Booker et Russell, vont prendre les commandes en fin de match avec beaucoup de réussite au tir. Brooklyn s’impose 126-121 contre Orlando et récupère sa première victoire de la saison.

Ce que l’on a aimé :

  • Brooklyn a été globalement adroit contre Orlando avec 50,6% de réussite. Mais c’est le pourcentage à longue distance qui est important, avec un joli 18/33 du parking soit 54% ! Des Nets adroits de loin, ça n’était pas arrivé souvent l’an dernier…
  • Outre le fait d’avoir beaucoup scoré, la répartition des points sur ce match a été intéressante à analyser : les Nets comptabilisent 5 joueurs à 15 points marqués ou plus, sans qu’un seul dépasse les 20 points non plus. Carroll, Russell et Booker en mettent 17, Dinwiddie en score 16 et Hollis-Jefferson 15. Il est bien de voir que le danger pouvait venir de n’importe qui et que les Nets peuvent ne pas se limiter à quelques joueurs au dessus des 20 points.
  • Jarrett Allen a fait ses débuts en NBA. Des débuts intéressants, avec 9 points à 3/3, 2 rebonds, 1 interception et 1 contre, le tout en 15 minutes de jeu.

Ce que l’on a pas aimé :

  • On est en train de se faire un nom à Brooklyn concernant les pertes de balles. Après les 20 turnovers contre Indiana, on en compte 18 contre Orlando… C’est encore bien trop, et cela peut nous coûter des matchs. Vu la manière dont les Nets débutent leur match avec pertes de balle sur pertes de balle, il va être très compliqué de revenir au score contre des équipes d’un tout autre calibre que les Pacers ou le Magic.
  • Comment est-il techniquement possible d’encaisser 41 points par Nikola Vucevic ?Aussi bon pivot soit-il, ce n’est pas une référence offensive NBA pour autant..
  • Le temps de jeu des pivots… Peut-être est-ce la réponse au point précédent ? Car faire jouer Mozgov à nouveau 15 minutes et Allen 15 minutes, c’est pas encore assez. Quand Zeller n’est même pas en tenue, on joue une bonne partie du match sans vrai poste 5. On a vu le résultat dans la match-up avec Vucevic…

 

Atlanta Hawks @ Brooklyn Nets : 104 – 116

Le dernier match de la semaine se déroulait encore une fois à domicile contre les Hawks d’Atlanta. Il s’agissait du premier NBA Sunday Game de la saison, les Nets ont décidé de faire confiance à Caris LeVert au poste d’arrière et reléguer Allen Crabbe sur le banc. Pour le reste du 5 majeur, pas de changement de la part de coach Atkinson, avec les titularisations de D’Lo, Carroll, Hollis-Jefferson et Mozgov.

Le début de match est le même que les deux premiers, c’est-à-dire sous le signe des pertes de balle. L’attaque est brouillonne et les Hawks prennent les devants en début de match, 19-25 pour Atlanta à la fin du Q1. Cependant il s’agira du plus gros avantage pour les Hawks de tout le match, et la tendance s’inverse en voyant Brooklyn passer devant dans le Q2 grâce à la grinta de Booker et à la défense du rookie Jarrett Allen.

Capture d’écran 2017-10-23 à 14.36.36.png

Atlanta lâche peu à peu le match dans le Q3 et l’écart monte vite avec une pointe à +16 en fin de quart-temps. Les Nets plantent des points et vont chercher des lancers pour creuser l’écart. Avec un écart assez important, on pense le match plié et on se dirige tranquillement vers une victoire de Brooklyn. Mais le Barclays Center voit son équipe se faire rejoindre progressivement par Atlanta, et même égaliser (99-99 à 4mn37 de la fin du match). Il faudra un Russell gestionnaire et clutch, ainsi que la blessure de Dennis Schröder pour les Hawks afin de voir les Nets finir le travail et finalement remporter ce match 116-104.

Ce que l’on a aimé :

  • Caris LeVert titularisé malgré ses deux premiers matchs brouillons pour le remettre en confiance ! Pari réussi pour Atkinson puisque le Sophomore a sortie une super match : 16 points (6/13 au shoot), 6 rebonds, 4 assists et 3 steals ainsi qu’une grosse activité défensive. Bien plus intéressant que sur les deux matchs précédents.
  • Utilisé encore une fois autant que Mozgov (15 minutes), Jarrett Allen a montré un bon échantillon de son talent défensif avec 4 contres et 4 rebonds. Peu efficace au shoot et au lancer, il s’est montré à son avantage dans la second unit.
  • Russell montre vraiment de belles choses à Brooklyn. Sur ce match, l’ex-Laker score 16 points, 10 assists et 7 rebonds. Au-delà des statistiques du soir, c’est surtout le leadership et sa clutch-itude qui ressortent.

Ce que l’on a pas aimé :

  • Après 3 matchs les Nets perdent clairement trop de ballons en début de match, et que ce souci n’est toujours pas réglé.. heureusement l’adresse au shoot permet aux hommes de Kenny Atkinson de ne pas prendre l’eau.
  • Malgré un avantage de 14 points au début du Q4, les Nets ont eu un gros trou d’air, laissant les Hawks revenir petit à petit au score. La blessure de Schröder au moment où Atlanta venait de recoller au score nous a permis de nous imposer dans ce match mais il faudra cependant mieux gérer les fins de matchs à l’avenir.

 

Malgré une défaite à Indiana lors de la première rencontre de la saison la bande à D’Lo termine cette semaine avec un bilan positif de 2 victoires pour 1 défaite. La seule ombre au tableau reste la blessure de Jeremy Lin.. une rupture du tendon rotulien du genoux droit qui l’éloignera des parquets toute la saison. Une semaine positive puisque pour la première fois depuis 3 ans la franchise de Prokhorov affiche un bilan positif.

Joueur de la semaine : D’Angelo Russell

Capture d_écran 2017-10-23 à 14.40.51

Pour ses début avec les Nets D’Angelo Russell a brillé ! Un premier match à 30 points et un record de franchise, un second solide malgré quelques pertes de balle, puis un troisième en double-double lors duquel il a su faire parler son leadership pour mener l’équipe à la victoire. D’Lo montre de belles choses pour ses débuts avec la franchise de la banlieue New-Yorkaise. Un semblant de sérieux tout en faisant le spectacle, Russell prend son rôle très au sérieux aux Nets, pour notre plus grand bonheur.

Statistiques moyenne : 21 points, 7 assists, 4 rebonds, 2 steals par match.

  • @ Indiana : 30 points, 5 assists, 3 rebonds, 1 steal.
  • Vs Orlando : 17 points, 6 assists, 3 rebonds, 3 steals.
  • Vs Atlanta : 16 points, 10 assists, 7 rebonds, 2 steals, 2 contres.
Publicités

un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s