Actu Bilan hebdo Bilan Hebdo Saison 2017-2018

Bilan Hebdo n°5 : Grosse semaine au Barclays Center !

Boston Celtics v Brooklyn Nets

Bienvenue dans ce 5ème bilan hebdo de la saison ! Après un gros road trip à l’ouest la semaine passée, il était enfin l’heure de retrouver le Barclays Center à l’occasion des réceptions de Boston mercredi, de Utah samedi et de Golden State dimanche. Une semaine difficile pour la bande à Kenny Atkinson sur laquelle on revient pour vous sans plus attendre..

Résumés des matchs de la semaine :

Mercredi 15 novembre : Boston Celtics @ Brooklyn Nets : 109 – 102

Boston Celtics v Brooklyn Nets

D’Angelo Russell blessé, c’est Spencer Dinwiddie qui fait son entrée dans le 5 de départ. Autre surprise avec la titularisation de Trevor Booker au poste 5 à la place de Timofeï Mozgov.

  • Le 5 des Celtics : Irving, Brown, Tatum, Morris, Horford
  • Le 5 des Nets : Dinwiddie, Crabbe, Carroll, Hollis-Jefferson, Booker

Boston maitrise le début de rencontre avec une grosse défense qui gêne les Nets. Ce QT1 est une histoire de run de chaque côté : En 5 minutes, les Celtics mènent déjà 17-6 avec un gros 12-0, mais les Nets répondent  par un 8-0 pour revenir. Là encore Boston reprend le large et assure le spectacle avec notamment un gros dunk de Jaylen Brown en contre-attaque. Atkinson décide alors d’ouvrir un peu son banc ce qui permet aux Nets de revenir au score grâce à Caris LeVert, et n’avoir « que » 9 points de retard à la fin du QT1.

Brooklyn refait peu à peu son retard en ce début de 2ème QT, jusqu’à mener 45-39 grâce à l’adresse longue distance de DeMarre Carroll et Joe Harris.. Boston s’en remet au génie de son duo Kyrie Irving – Al Horford qui maintient Boston dans le match. À la mi-temps les deux équipes sont dos à dos : 52-52.

Le score est toujours serré dans ce 3ème QT, et ce sont les Celtics qui prennent feu en infligeant un imposant 17-2 à Brooklyn.. Ce run permet à Boston de prendre les rennes de la rencontres et de mener de 9 points à l’aube du 4ème QT : 71-80.

Joe Harris prend feu et enfile deux 3PTS, LeVert sort une grosse finition en transition qui permet de revenir à un petit point des C’s dès le début du dernier QT : 81-82 ! Sauf que Boston n’a pas décidé de lâcher ce match et et remet un coup d’accélérateur pour tuer les Nets… Boston l’emporte 109-102 et continuent leur fameuse série de victoires.

On a aimé :

  • L’agressivité et l’envie de ne rien lâcher, même quand les C’s creusaient l’écart.
  • Les 19 points de Joe Harris synonyme de career-high.
  • La réussite au shoot de LeVert plutôt en difficulté depuis le début de saison (6/7).

On a pas aimé :

  • L’incapacité à trouver des solutions dans les moments importants.
  • Al Horford qui s’est amusé dans la raquette des Nets, comme tous les pivots cette année…

Samedi 19 novembre : Utah Jazz @ Brooklyn Nets : 107-118

nets-jazz-v2-910x575

Kenny Atkinson mise sur la stabilité et aligne le même 5 de départ pour cette rencontre contre une équipe du  Jazz privé de Rudy Gobert. Avant la rencontre, Sean Marks annonce en conférence de presse que D’Angelo Russell a subi une arthroscopie au genou et devrait être absent plusieurs semaines. Cependant le GM des Nets est confiance et déclare qu’on devrait revoir le meneur sur les parquets cette saison.. En son absence c’est Spencer Dinwiddie qui intégrera le 5 majeur comme meneur.

  • Le 5 des Nets : Dinnwiddie, Crabbe, Carroll, Hollis-Jefferson, Booker
  • Le 5 du Jazz : Mitchell, Hood, Ingles, Jerebko, Favors

Ça défend pas fort en début de rencontre, les deux équipes rentrant des shoots extérieurs et se tirant la bourre pendant 6 minutes (17-17). Sous l’impulsion de Dinwiddie, Brooklyn prend un gros avantage avec un run de 11-0. Offensivement intraitables, les Nets mènent de 14 points à la fin du QT1 (39-25) ! Les Nets shootent alors à 65% et 53% à 3PTS… Brooklyn tient toujours un écart conséquent dans le QT2 et ponctue sa superbe mi-temps par un shoot du milieu de terrain d’un intraitable Spencer Dinwiddie (65-49) !

L’écart réalisé par Brooklyn ne sera finalement que de +9 sur la deuxième mi-temps alors que Utah est en difficulté et ne parvient pas à stopper l’attaque des Nets. En témoigne la réussite au shoot de Brooklyn : 51,2% et 45% à 3PTS (17/37). Spencer Dinwiddie sort le meilleur match de sa jeune carrière NBA (25 points (9/14 dont 6/10 à 3PTS) 8 assists 5 rebonds 2 steals et surtout 0 pertes de balle en 31 minutes !) et permet donc aux Nets de s’imposer tranquillement contre le Jazz 118-107.

On a aimé :

  • Dinwiddie en mode patron qui remplace parfaitement Russell et Lin.
  • L’état d’esprit irréprochable.
  • La déclaration d’après-match de Dinwiddie à propos de l’opération de D’Lo : « Nous voulions gagner pour lui et on est de tout coeur avec lui. C’est notre coéquipier, c’est notre frère. »

On a pas aimé :

  • Quoi ? On a pris 22 points (donc un career-high) par l’insaisissable Raul Neto ? Inadmissible.

Dimanche 20 novembre : Golden State Warriors @ Brooklyn Nets : 118 – 111

fc7aa

Dernier match de la semaine avec la réception des champions en titre. En back-to-back après l’énorme match contre Philadelphie. Golden State doit se passer de Kevin Durant blessé à la cheville. Côté Nets Kenny Atkinson reconduit le même 5 majeur avec Trevor Booker comme pivot.

  • Le 5 des Warriors : Curry, Thompson, Casspi, Green, Pachulia
  • Le 5 des Nets : Dinwiddie, Crabbe, Carroll, Hollis-Jefferson, Booker

À l’image de RHJ en début de match, les Nets sont en grande difficulté dans le QT1. De nombreuses pertes de balle et des shoots qui ne rentrent pas, Brooklyn est facilement distancé par les Warriors qui prennent 12 points d’avance à 2 minutes de la fin du 1er QT. Grâce à sa star Stephen Curry qui score 13 points et à une réussite insolente des Warriors longue distance, les Nets prennent l’eau et sont menés 32-20 à la fin du QT.

Les Nets enfilent les briques et manquent 22 de leurs 30 premiers tirs, ce qui ne les aide pas à recoller au score (38-21). Les Warriors déroulent leur basket avec leur 2nd unit et l’impact de Klay Thompson pour mener son équipe. Dinwiddie prend 3 fautes rapidement et retourne trop vite sur le banc (on rappelle que Spencer est seul meneur solide que nous possédons). En son absence c’est Caris LeVert qui essaie de limiter la casse.. Bref pour résumer en quelques mots : c’est un cauchemar ! Les Nets repartent au vestiaire avec un déficit de 22 points à la mi-temps.

Au retour des vestiaires les Warriors continuent sur le même rythme, Curry se balade et creuse jusqu’à +28. Mais Brooklyn reprend peu à peu du terrain sur ses adversaires qui sont trop dans la gestion, si bien que l’écart tombe à 14 points à la fin du  QT3. Brooklyn est un temps soit peu encore dans le match.

Le QT4 débute, l’écart se stabilise et c’est le moment choisi par Jarrett Allen pour utiliser sa taille et scorer à l’intérieur. Auteur de 6 points dans le match, il met les 6 en seulement 2 minutes. Et alors que les Nets étaient complètement largués contre les champions en titre, ils parviennent à revenir à 4 petits points à 2:30 de la fin. Sauf que Thompson et Livingston sont clutch et permettent à Golden State de l’emporter sur Brooklyn 118-111…

On a aimé :

  • Le retour dans le match en 2e mi-temps avec bien plus de sérieux et des shoots qui rentraient enfin.

On a pas aimé :

  • Le manque de réussite à 3PTS malgré l’insistance à shooter de loin : 16 tirs primés sur 48 !
  • Les lancers manqués qui n’aident pas les Nets à revenir au score (8 ratés dans le 4ème QT).
  • Tout simplement la 1ère mi-temps abominable autant défensivement qu’offensivement.

Le joueur de la semaine : Spencer Dinwiddie

19.3 PPG – 9 APG – 3.3 RPG – 1 SPG

Meilleur match : 25 points à 64,2%, 5 rbs, 8 assists, 2 steals et 0 turnover contre Utah.

Lancé comme titulaire après la blessure de D’Angelo Russell pour plusieurs mois, Dinwiddie a repris le flambeau de la mène avec brio. Malgré une déficience au shoot contre Boston et Golden State, il a été le grand artisan de la victoire contre Utah. Le meneur est propre dans sa gestion du ballon, en témoignent ses seules 3 pertes de balles en 3 matchs cette semaine. D’ailleurs depuis le début de saison, Dinwiddie compte 83 assists pour seulement 17 pertes de balle, soit le second meilleur ratio de toute la NBA. On ne misait pas du tout sur le fait qu’il ait du temps de jeu en début de saison, et pourtant le bonhomme assume pleinement ses fonctions avec les absences à son poste.

Mentions spéciales :  et Caris LeVert

Allen Crabbe : 19.3 PPG à 48.8%, 51.3% à 3PTS – 5 RPG – 2.7 ASP

Meilleur match : 25 points à 47.4% et 54.5% à 3PTS -7 rebonds 2 assists

Caris LeVert : 12.7 PPG à 51.7%, 54.5% à 3PTS – 3 RPG – 3.3 APG – 1 SPG

Meilleur match : 15 points à 85.7% – 4 assists – 1 rebond

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s