Bilan Hebdo Saison 2017-2018

Bilan Hebdo n°9 : Des Nets en perdition..

nets6

Les Nets affichent un bilan de 10 victoires pour 15 défaites après un voyage plutôt réussi du côté de Mexico City et c’est une grosse semaine NBA qui attendait les Nets. Premier match de la semaine : la réception des Wizards avant un back-to-back contre les Knicks au Barclays Center puis les Raptors au Air Canada Center avant de rentrer à la maison pour la réception de la surprenante équipe des Pacers.

Les matchs de la semaine :

Mercredi 12 décembre : Washington Wizards – Brooklyn Nets (98 – 103)

usa_today_10475287.0.jpg

  • Le 5 des Nets : Dinwiddie, Crabbe, Carroll, Hollis-Jefferson, Zeller
  • Le 5 des Wizards : Frazier, Beal, Porter Jr., Markieff Morris, Gortat

Le début de rencontre est très équilibré. Ce sont les Wizards qui marquent en premier dans ce match et prennent l’avantage au tableau d’affichage pendant la moitié du premier QT. Malgré l’absence de John Wall, Washington joue très bien et gêne les Nets. Côté new-yorkais, on joue comme on sait (très bien) le faire et avec ses armes : de la vaillance, de l’envie, de la créativité. Crabbe et Jefferson montrent de belles choses en attaque. Les Nets tentent beaucoup à longue distance mais loupent également beaucoup (1/9 à 3PTS) avant de rentrer 4 tirs primés de suite pour finir en tête au coup de sifflet de l’arbitre. 30-22 BKN à l’issue de ce premier QT, grâce notamment à une solidité défensive retrouvée.

La suite est du même acabit. Les deux franchises se neutralisent, personne ne prend l’ascendant et les sorciers de Washington reviennent peu à peu dans la partie. Jahlil Okafor, fraîchement arrivé dans la Big Apple espère pouvoir jouer son premier match sous ses nouvelles couleurs. C’est finalement Mozgov qui foule le parquet du Barclays Center pour un résultat une nouvelle fois très mitigé. Bradley Beal sort de sa boite et illumine une rencontre agréable mais pas spectaculaire. Mise à part peut-être ce contre rageur de Jarrett Allen sur Markieff Morris, qui a une nouvelle fois fait monté sa cote ce soir. 51 partout à la mi-temps.

Un gros run (11-0) des Nets en tout début de seconde période leur permet de prendre le large avec un Dinwiddie de gala. Brooklyn est injouable et les tentatives désespérées de Beal et Otto Porter Jr ne font pas le poids face à un collectif bien huilé, et où les leaders (Carroll et Dinwiddie en tête) répondent présents. Les Nets pensent avoir fait le plus dur (74-60) et se relâchent. Les erreurs se multiplient côté Nets et débute alors un retour en force des Wizards qui comme par magie recollent au score après un run (14-2) orchestré par Bradley Beal. (79-78 Nets)

Les deux équipes forcent dans ce dernier QT. LeVert et Zeller s’arrachent dans le trafic. Les Nets ne scorent désormais plus que sur des lancers-francs (pas un panier en 7 minutes !) et se cassent les dents sur la grosse défense des Wizards. A l’entrée du money time, les deux équipes sont au coude à coude (97-95). Crabbe, à 3PTS, donne un avantage de deux points à 45 secondes de la fin (100-98) puis de trois points à seulement huit secondes du terme. Touche pour Washington, Satoransky offre la balle à Beal qui pense égaliser à 3 PTS. Mais le Tchèque a mis plus de cinq secondes à effectuer la remise en jeu et ce sont finalement les Nets qui s’imposent à l’arrachée 103-98 !

On a aimé :

  • 7 joueurs à 11+ points. Dont Hollis-Jefferson et LeVert à 16 points. Incroyable force collective.
  • La chance qui nous sourit encore une fois. Mais attention…
  • Une victoire face au 4e de la conférence. C’est propre.

On a pas aimé :

  • Une nouvelle victoire à l’arrachée, qui s’est joué sur un nouveau coup de dé. C’est bien, mais maintenant on veut des victoires sans aucune contestation possible !
  • L’adresse à 3pts en berne dans ce match (23.3% à 10/43). Nik Stauskas on t’attend.

Vendredi 14 décembre : New-York Knicks – Brooklyn Nets (111 – 104)

usa_today_10479084.0.jpg

C’est le premier des quatre derby New-Yorkais de la saison pour les Nets avec la réception des Knicks au Barclays Center. Une équipe des Knicks en forme puisque que les coéquipiers de Frank Ntilikina sont invaincus lors de leurs 3 dernières rencontres mais encore privés de Tim Hardaway Jr.

  • 5 des Knicks : Jack, Lee, Thomas, Porzingis, Kanter
  • 5 des Nets : Dinwiddie, Crabbe, Carroll, Hollis-Jefferson, Zeller

Le début de match est serré mais à l’avantage des Nets jusqu’à 4 minutes de la fin du 1er QT. Alors que les Nets sont devant de deux points, McDermott à 3 points permet au Knicks de passer devant. New-York fera la course en tête jusqu’a la fin du QT profitant des approximations dans le jeu des Nets pour mener 33-26.

Le début du second QT tourne complément à l’avantage des Knicks qui prennent 12 points d’avance en 4 minutes (40-28). Les Nets shootent à 39% de réussite… Trop peu pour espérer recoller dans ce QT, surtout quand l’adversaire shoote en face à 49%… Alors que l’écart était revenu à 6 points, les Knicks trouvent Ron Baker puis Courtney Lee seuls dans les corner et les Knicks reprennent 18 points d’avance. Les Nets se battent pour limiter la casse mais sont menés à la mi-temps sur le score de 63-50.

Comme souvent cette saison, le début de 3ème QT est bon pour les Nets qui reviennent à 5 points de leurs adversaires du soir (65-60) grâce à DeMarre Carroll de loin puis à Zeller qui converti un and one sur une passe de foot américain de Dinwiddie. Brooklyn réalise un énorme comeback puisqu’après 7 minutes de jeu c’est eux qui sont devant 73-75. L’équipe réalise un gros travail mais Michael Beasley permet au Knicks de rester au contact et même de repasser devant avant que Courtney Lee ne conclue ce 3ème QT d’un shoot à 3PTS. Score à la fin du 3QT : 87-82 New-York.

Les deux équipes sont proches dans le début du 4ème QT et l’écart n’est que de 3 points (95-92) à 5 minutes de la fin du match. Malheureusement, Courtney Lee reprend un petit coup de chaud et redonne 8 points d’avance à New-York.. (100-92). Brooklyn s’accroche mais multiplie les mauvais choix en laissant des shoots ouverts à 3PTS. Pourtant l’écart reste faible, +6 New-York à l’approche de la dernière minute. Un dernier panier pour l’honneur de Caris LeVert ne pourra empêcher les Nets de s’incliner. La victoire revient aux Knicks 111-104 au Barclays Center malgré les 51 points du duo RHJ (25 points) et Spencer Dinwiddie (26 points) qui réalisent chacun leur nouveau career high.

On a aimé : 

  • Le comeback dans le 3e QT qui aura au moins permis d’espérer un peu.
  • Le gros match de Dinwiddie et RHJ : 51 points, 14 rebonds, 10 assists à eux deux

On a pas aimé :

  • Shooter à 12/42 (28%) à 3PTS dont 2/15 dans le dernier QT et perdre de 7 points…

Samedi 15 décembre : Brooklyn Nets – Toronto Raptors (87 – 120)

basketball-nba-derozan-raptors-toronto-nets-brooklyn

Après avoir perdu le premier derby de New-York à la maison, les Nets se rendent au Air Canada Center pour y affronter des Raptors privés de CJ Miles. Du côté des Nets, Kenny Atkinson doit faire avec les absences d’Allen Crabbe qui a mal au genou gauche et de DaMarre Carroll mis au repos. Mais le coach des Nets peut enfin compter sur ses deux nouvelles recrues : Nik Stauskas et Jahlil Okafor.

  • 5 des Raptors : Lowry, DeRozan, Anunoby, Ibaka, Valanciunas
  • 5 des Nets : Dinwiddie, LeVert, Harris, Hollis-Jefferson, Zeller

Le Kick-off est remporté par les Raptors et DeRozan vient inscrire les premiers points du match. Son match-up avec Joe Harris est clairement à l’avantage de l’arrière de Toronto qui va se régaler dans ce 1er QT en scorant 18 points. Rapidement l’écart se creuse et les Nets sont menés de 15 points. Heureusement notre second unit entre avec notamment Nik Stauskas et Jahlil Okafor et amorce un début de retour. Après 12 minutes de jeu les Nets sont menés 20-30 par les Raptors.

Stauskas prend feu en début de deuxième QT et score 15 points de suite à 5/5 au shoot et 4/4 à 3PT. L’ancien joueur des 76ers fraichement débarqué à Brooklyn montre là ce qu’on peut attendre de lui cette saison. Son très bon passage coïncide avec le seul moment du match où les Nets vont accrocher les Raptors. Le retours du cinq et donc des mauvais choix de Dinwiddie vont permettre au Raptors de reprendre le large. À la mi-temps les Raptors mènent très facilement 44-58.

Habitué à faire de bon 3e QT depuis plusieurs matchs, cette fois les Nets vont s’effondrer face à une des meilleures équipes de la conférence Est. Le manque de profondeur de banc avec les absences de Crabbe et Carroll obligent Atkinson à changer ses rotations sans réussite… Les Nets coulent dans ce 3e QT sans que les Raptors n’aient à forcer leur jeu. L’écart monte à plus de 30 points et les Raptors mène 64-91 à l’approche du dernier QT du match.

Pas de miracle dans les 12 dernières minutes, les Nets n’arriveront même pas à réduire l’écart et vont même voir les Raptors le creuser. Le voyage au Canada et ce back-to-back aura visiblement épuisé les joueurs qui n’ont jamais été capable de réagir. Un match et une défaite logique sur le score de 87-120 à oublier très vite pour Kenny Atkinson et ses joueurs qui doivent maintenant rentrer à la maison pour jouer les Pacers dimanche soir.

Il est clair que nous avons assisté à la pire prestation des Nets depuis le début de la saison. Cependant on a pu assister aux débuts de nos deux nouveaux joueurs qui ont réalisé des performances intéressantes pour la suite de la saison.

On a aimé : 

  • Les début de Nik Stauskas : 22 points et un jolie 5/7 derrière l’arc.
  • Revoir Jahlil Okafor sur un parquet NBA. #FreeJahlil

On a pas aimé :

  • Prendre 33 points dans le gueule même contre les Raptors
  • Ne pas réussir à mettre plus de 24 points dans un QT

Dimanche 17 décembre : Indiana Pacers – Brooklyn Nets (109 – 97)

Victor Oladipo

Après deux défaites de suite dont une grosse claque contre les Raptors, les Nets rentrent à la maison pour affronter les Pacers. La bonne nouvelle, c’est que Kenny Atkinson peut compter sur son groupe au complet pour ce match avec les retours de d’Allen Crabbe et de DeMarre Carroll. La mauvaise c’est qu’en face, il y a Victor Oladipo qui est dans une forme incroyable depuis le début de saison.

  • 5 des Pacers : Collison, Oladipo, Bogdanovic, Young, Turner
  • 5 des Nets : Dinwiddie, Crabbe, Carroll, Hollis-Jefferson, Zeller

Le début de match est équilibré au tableau d’affichage malgré plusieurs mauvais choix offensifs des Nets à l’image de DeMarre Carroll qui mange trop le chrono et ne parvient pas à shooter dans les 24 secondes. Allen Crabbe est on fire ! L’arrière des Nets score 14 points en 7 minutes avec un joli 3/3 à 3PTS. Les deux équipes sont au coude à coude après les douze premières minutes : 28-29 Nets.

Les Pacers font un petit écart en début de 2e QT grâce à deux shoot à 3PTS. L’écart va monter jusqu’à 14 points d’avance à moins de 2 minutes de la mi-temps avec des Nets incapables de réussir quoi que ce soit ou presque pendant la deuxième moitié de 2ème QT. Les Nets sont menés 59-48 à la mi-temps pour les Pacers grâce au duo Oladipo-Sabonis qui ont respectivement inscrit 15 et 11 points. Côté Brooklyn Allen Crabbe compte 17 points à 4/5 à 3PTS.

Bien gêné par l’axe Collison/Turner en début de 3e QT, Brooklyn peine à répondre en phases offensives. L’écart se stabilise autour des 10 points, alors Kenny Atkinson tente un coup et passe à une défense de zone. Ça va tout de suite un peu mieux pour les Nets et Caris LeVert réduit l’écart à 6 points alors qu’il reste 4 minutes à jouer dans le 3e QT. Alors que l’occasion se présente à deux reprises de revenir à une possession, ce sont finalement les Pacers qui accélèrent pour reprendre 10 points d’avance. Les hommes de Kenny Atkinson reviennent une nouvelle fois à 6 points mais Collison shoote au buzzer pour donner 8 points d’avance aux Pacers qui mènent 80-72.

Dès le début du 4e QT, les Nets réduisent l’écart à 5 points grâce à un dunk avec la faute de Jarrett Allen mais rate encore l’occasion de passer sous les 5 points sur l’action suivante. L’équipe manque d’un leader pour prendre les shoots important comme pouvait le faire Russell en début de saison et on le paye puisque comme lors du 3e QT les Pacers reprennent 13 points d’avance en 3 possessions seulement. Les Nets, fidèles à leurs principes jouent vite mais sans réussite… Frustré, Kenny Atkinson s’emporte sur l’arbitre à la suite d’un écran mobile non sifflé de Miles Turner alors que les Nets aurait pu avoir un ballon pour revenir de nouveau à 5 points. Ils sont finalement menés à nouveau de 10 points. La fin de match est brouillonne et Indiana l’emporte logiquement 109 – 97 au Barclays Center.

C’est une troisième défaite de suite pour les Nets dans un match où Jahlil Okafor sera resté sur le banc… L’absence de profondeur sur le poste 1 avec les blessures de Lin et Russell commencent à se faire sentir et Dinwiddie ne peut pas faire des matchs à 25 points et 12 assists tout les soirs. Le retour de Russell courant Janvier devrait faire du bien au Nets mais d’ici là Kenny Atkinson devra trouver une rotation plus efficace que ce que l’on à vu cette semaine.

On a aimé : 

  • La première mi-temps de Crabbe (17 points à 4/5 à 3PT.)
  • Shooter à 36% à 3PT alors qu’on était à 23% cumulé sur les 2 derniers matchs.

On a pas aimé :

  • 41% de réussite au shoot.. pas digne d’un match NBA.
  • La rotation incompréhensible de Kenny Atkinson.

Bilan de la semaine :

  • 1 victoire – 3 défaites
  • 11ème à l’Est (=)
  • 20ème bilan NBA : 11v – 18d
  • Prochains matchs : Sacramento, Washington, Indiana

Le jour de la semaine : Brooklyn Nets France !

cropped-capture-d_c3a9cran-2017-01-08-c3a0-19-19-15Sortir du lot un joueur cette semaine était mission impossible tant les Nets ont semblé à côté de leurs pompes.. On va donc s’attribuer les honneurs cette semaine puisqu’un membre de l’équipe qu’on pourrait qualifier de sadomasochiste à suivi les quatre matchs en live dont trois était à suivre en Live Tweet sur notre compte Twitter.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s