Actu

Bilan hebdo n°13 : Une semaine frustrante pour Brooklyn

Capture d_écran 2018-01-15 à 10.36.37

Cette semaine s’annonçait comme un vrai test pour les Nets qui s’en allaient affronter 3 prétendants aux Playoffs à savoir Toronto, Detroit et Washington. Au milieu de tout ça un match sur le papier plus abordable contre une équipe des Hawks qui lutte tant bien que mal pour le 1st Pick. Alors Brooklyn a-t-il pu tenir tête aux cadors de la conférence Est ? Réponse dans les résumés des matchs de la semaine.

Les matchs de la semaine :

Lundi 8 janvier 2018 : Toronto Raptors – Brooklyn Nets (114-113 en OT)

Dinwiddie vs Tor.jpg

Début de cette semaine de compétition en NBA avec la réception des Toronto Raptors, 2èmes de la Conférence Est et menés par un DeRozan en feu chaque soir. Alors les Nets ont-ils réussi à bouleverser les plans de l’équipe canadienne ? A noter que ce match s’est joué sans Nick Stauskas, légèrement blessé.

  • 5 des Raptors : Lowry, DeRozan, Anunoby, Ibaka, Valanciunas
  • 5 des Nets : Dinwiddie, Crabbe, Harris, Hollis-Jeferson, Zeller

L’entame est compliquée pour les hommes d’Atkinson qui semblent perdus sur le terrain, enchainant les mauvais choix et les pertes de balle… Résultat ? 12-1 pour Toronto après quelques minutes. Heureusement, après un temps mort judicieux du coach, Spencer Dinwiddie prend les choses en main et tente de remettre son équipe sur la bonne voix. L’arrivée de Caris LeVert et de la 2nd unit va aider Brooklyn à revenir dans le match mais l’écart est toujours de 7 points à l’avantage des Raptors qui mènent 19-26 à la fin du 1er QT.

Et dès le début du 2ème quart-temps, les Nets retournent dans leurs travers de suffisance offensive. Seul Okafor au poste arrive à surnager, ce qui nous maintient tant bien que mal dans ce match. A 6 minutes de la mi-temps, le cinq majeur revient sur le parquet avec un état d’esprit different et en peu de temps, les Nets vont revenir à niveau de l’équipe de Dwayne Casey grâce entre autre à un tir à 3 points salvateur d’Allen Crabbe. À la mi-temps les Raptors ne mènent plus que d’un point : 44-45.

Au retour des vestiaires, c’est un mano à mano auquel nous assistons. Nets et Raptors se tiennent en 3 points maximum pendant de longue minutes et aucune des 2 équipes ne souhaitent laisser une quelconque avance à son adversaire. Ce n’est qu’en fin de QT qu’une équipe va réussir à se détacher et ce sont les Raptors qui repasse en tête : 78-71 pour Toronto grâce encore une fois à un DeMarre DeRozan en extrême confiance qui dicte sa loi à Brooklyn. L’arrière semble littéralement inarrêtable mais les Nets ne sont pas encore résignés, loin de là.

Le 4ème quart-temps commence comme s’est terminé le 3ème, une équipe canadienne en ultra-confiance qui arrive à accroître son avance jusqu’à 11 points. Mais Brooklyn se bat et réalise un gros comeback orchestré par Spencer Dinwiddie. Grâce à de nombreux tirs primés, il arrive à maintenir Brooklyn à deux possessions. Mais à 1 minute de la fin de ce match, l’avance de Toronto n’est plus que de 2 points. Ce n’est qu’à 9 secondes de la fin, après une énorme défense de Rondae Hollis-Jefferson sur DeRozan que Allen Crabbe va driver ligne de fond pour inscrire les 2 points et emmener son équipe en prolongations. 107-107. (On peut noter la faute non sifflée sur Allen Crabbe qui aurait pu donner la victoire à Brooklyn si le lancer avait été converti…)

Les Nets entament parfaitement cette prolongation en prenant rapidement 4 points d’avance mais les Raptors ne s’inquiètent pas et reviennent tranquillement au score dans un Barclays Center surchauffé. À 1 minute de la fin, le score est de 111-111. Malheureusement, le manque d’expérience des Nets se fait encore une fois ressentir et à la suite d’un rebond mal sécurisé par Acy. Toronto va inscrire les 2 points assassins qui les font passer devant définitivement. Un ultime drive de Dinwiddie (avec une faute évidente non-sifflée d’Ibaka) n’y changera rien, les Nets s’inclinent 114-113 malgré un gros match face à une des meilleurs équipe de l’Est et de NBA cette saison.

On a aimé : Les career-high de Dinwiddie aux points (31) et de Rondae Hollis-Jefferson aux rebonds (17).

  • Le dunk monstrueux de Jarrett Allen sur Valanciunas.

On a pas aimé : L’arbitrage pas à la hauteur encore une fois.

  • Le début de match fainéant des hommes de Kenny Atkinson.

Mercredi 10 janvier 2018 : Detroit Pistons – Brooklyn Nets ( 114 – 80 )

ap_18011102306682.jpg

Après un peu plus d’une journée de repos les Nets remettent le bleu de chauffe avec l’envie de nous faire oublier les deux dernières défaites très frustrantes. Kenny Atkinson doit se passer de DeMarre Carroll qui souffre d’une entorse au genoux mais récupère Nik Stauskas et surtout Allen Crabbe.

  • 5 des Pistons : Smith, Bradley, Bullock, Harris, Drummond
  • 5 des Nets : Dinwiddie, Crabbe, Harris, RHJ, Zeller

Allen Crabbe prend les chose en main en début de match avec deux shoots extérieurs coup sur coup. Malgré tout le match est très équilibré et les deux équipes ratent de nombreux shoots. Après 7 minutes les Nets sont devant de deux petits points (14-16) mais sont bien gênés par la défense des Pistons qui empêche les Nets de trouver des shoots ouverts rapidement comme ils le font habilement. Caris LeVert, Jarrett Allen et Nik Stauskas font leur apparition sur le parquet. LeVert est le premier à se montrer avec un shoot à 3 points avant que Jarrett Allen décide de bloquer Drummond et de poser un dunk sur l’action suivante avec un service de RHJ. Les Pistons vont alors prendre le large pour finir le 1er QT avec 8 points d’avance (34-26).

La 2nd Unit déjoue complètement et les Nets se retrouvent menés de 15 points après 2:30 dans le 2ème QT. Kenny Atkinson à prendre un temps mort dans le but de stopper la mauvaise série et l’écart est stabilisé. Les Pistons infligent un 22-5 au Nets depuis la fin du 1er QT tandis que Brooklyn ne rentre plus un shoot en témoigne le désastreux 4/16 à 3 points. D’ailleurs les 3 seuls points inscrits après 7 minutes dans le 2ème QT l’ont tous été sur lancers francs… Heureusement le retour d’Allen Crabbe redonne un peu de couleur à l’attaque des Nets mais sans DeMarre Carroll les Nets sont complètement perdus en défense. Le score est sans appel à la mi-temps puisque les Pistons mènent 63-41.

Le 3ème QT ressemble beaucoup au 2ème avec des Pistons sérieux et appliqués tant offensivement que défensivement et des Nets incapables d’élever un minimum leur niveau de jeu pour revenir au score. Detroit mène de 31 points (88-57) dans un match insoutenable pour un fan des Nets tant la copie rendue est laide. Un seul joueur surnage dans ce marasme c’est Allen Crabbe qui score 20 points à 5/9 à 3PT 3 rebonds et 3 assists. Pour les Pistons Andre Drummond réalise un chantier 20 points, 20 rebonds en 3QT pour le big men qui s’est amusé avec notre raquette et va pouvoir aller se reposer.

Le 3ème QT se termine sur le score de 90-61 à l’avantage des Pistons. Malheureusement le match ne s’arrête pas là il reste 12 minutes à jouer…

Le 4ème QT va se jouer plus pour la forme que pour le fond puisque le match est déjà gagné par les Pistons. Du côté des Pistons comme des Nets c’est garbage time et Kenny Atkinson profite de l’occasion pour donner du temps de jeu à Milton Doyle et Jahlil Okafor et même Timofeï Mozgov… Bref rien d’intéressant à relever dans ce dernier QT, les Nets s’inclinent 114-88 au Barclays Center dans ce qui est sûrement le pire match qu’on est vu cette saison.

Il faudra réagir dès le prochain match vendredi soir à Atlanta. Un match que les Hawks ne devrait pas forcement nous contester si on un minimum sérieux puisque l’objectif de la franchise est de récupérer le 1st pick.

On a aimé :La précision retrouver d’Allen Crabbe ! 20 points à 5/9 de loin c’est bien, tout les soir c’est mieux 😉

On a pas aimé :Le match stratosphérique de Drummond : 20 points, 20 rebonds en 3QT.

  • L’attitude générale de l’équipe qui n’a pas semblé concernée sur ce match.

Lundi 8 janvier 2018 :  Brooklyn Nets – Atlanta Hawks (110 – 105)

5a59a3f6c3f9d.image.jpg

Après la terrible désaventure subie contre les Pistons, Brooklyn se déplaçaient pour le premier match de son back-to-back du côté d’Atlanta. Déjà 3 matchs se sont joués entre ces deux équipes cette saison et l’avantage revient aux Nets avec 2 victoires à une.

  • 5 de départ des Nets : Dinwiddie, Crabbe, Carroll, Hollis-Jefferson, Zeller
  • 5 de départ des Hawks : Schröder, Bazemore, Prince, Ilyasova, Plumlee

Brooklyn démarre le match du bon pied avec d’entrée un 13-4 pour la franchise new-yorkaise. Les Nets ont pris les commandes lors de ce premier quart et tiennent leur avance : Crabbe sanctionne à 3PTS en transition pour redonner 7 points d’avance (20-13). Les Hawks vont refaire leur retard grâce à leur réussite longue distance, si bien que les deux équipes sont dos à dos après les 12 premières minutes : 25-25.

Même si le score est serré, Brooklyn conserve tout de même le lead de la rencontre. La second-unit fait le boulot dès l’entame du second quart-temps et les Nets reprennent rapidement 9 points d’écart (43-34). Mais encore une fois, le back-court d’Atlanta permet aux Hawks de refaire leur retard. À la mi-temps, Brooklyn ne compte plus que 3 points d’avance : 53-50.

Ce match est un peu toujours sous le même signe : un bon run des Nets en début de QT avec une réponse similaire en fin de QT. Le pick-and-roll entre Dinwiddie et Zeller fonctionne bien dans ce 3e quart et le duo offre à nouveaux 10 points d’avance à nos chers Nets (66-56) avant de se prendre un 11-0… Pour la première fois du match, les Hawks mènent au score (66-67). Au moment de jouer les 12 dernières minutes de la rencontre, le score est des plus serrés : 74-74.

À partir de là, les deux équipes ne vont plus se lâcher, laissant place à une partie de ping-pong. LeVert fait énormément de bien en attaque en début de QT. Les deux équipes sont aux coudes à coudes lorsqu’on entre dans les 3 dernières minutes de la rencontre : avantage Nets 96-94. DeMarre Carroll rentre un gros shoot à 1:38 de la fin pour recoller au score, répondu dans la seconde par Schröder à mi-distance (101-103 Hawks). Hollis-Jefferson inscrit un and-one et redonne le lead aux Nets (104-103). Alors que les Hawks reprennent (encore !) l’avantage, Schröder manque le tir de la gagne. Dinwiddie prend le rebond, part en contre-attaque et score à son tour un and-one ! Il manque son lancer mais réussit à prendre le rebond ! Il rentre les 2 lancers qui suivent et les Hawks ratent leur dernière possession ! Brooklyn s’impose 110-105 dans le money-time et prend un grand bol d’air avec cette victoire.

On a aimé :Dinwiddie en quasi triple-double (20 points, 9 rebonds et 10 assists), grand artisan de la 3e victoire contre les Hawks.

  • Les 17 points en sortie de banc de Jahlil Okafor qui commence à trouver son rythme.
  • La bonne gestion de la fin de match pour s’imposer difficilement.

On a pas aimé :La défense sur Schröder : le laisser scorer 34 points à lui tout seul ne devrait pas être toléré…

  • La non-réussite aux lancers qui aurait pu nous coûter le match : 17/26 à 65,4%.

Lundi 8 janvier 2018 : Brooklyn Nets – Washington Wizards (113 – 119 en OT)

f0ba2bb1dd5e4e6b9116a0425c787b81.jpg

Pour cette rencontre Kenny Atkinson doit se passer de Tyler Zeller recruté comme 3ème pivot à l’intersaison et où l’ancien Celtics avait été propulsé dans le 5 majeur par la force des choses devant les prestations de Mozgov. Alors que tout le monde se demande qui d’Okafor ou d’Allen débutera Atkinson décide d’envoyer Acy au charbon contre Gortat.

  • Le 5 des Nets : Dinwiddie, Crabbe, Carroll, RHJ, Acy
  • Le 5 des Wizards : Wall, Beal, Porter Jr, Morris, Gortat

Le début de match est totalement à l’avantage des Wizards qui mènent rapidement 4-12. La défense des Nets est passive malgré quelques rebonds offensifs et l’attaque est en berne. Gortat se régale face à Acy et RHJ qui se relaient pour tenter de limiter l’impact du pivot polonais, en vain. Sous l’impulsion du duo de de Guard des Wizards l’écart monte jusqu’a +20 mais les rentrées de Caris LeVert et Jarrett Allen font du bien à Brooklyn qui fini le QT à 15 points des Wizards (19-33).

La 2nd unit est sur le parquet pour entamer ce 2ème QT avec Jahlil Okafor en plus de LeVert, Stauskas et Joe Harris. Atkinson prend le pari de jouer avec beaucoup de shooteurs et remonter rapidement au score. Un pari presque réussi puisque Brooklyn va revenir à 10 points avant de perdre complètement pied et de voir l’écart remonté à +21 à l’avantage des Wizards (30-51) à 4 minutes de la MT. Wizards et Nets se rendent ensuite coup pour coup et à la pause le score est de 39-59 pour DC. Brooklyn vient de réaliser la pire première période de sa saison.

Pourtant menés de 20 points les Nets fournissent un gros effort au retour du vestiaire est reviennent dans le match grâce à de grosses séquences défensives notamment Acy avec deux blocks en deux minutes. Brooklyn revient à 8 points des Wizards sur un service de RHJ pour Allen alors qu’il reste 4:05 dans le 3ème QT. Une minutes plus tard LeVert puis Harris grâce à un lancer ramènent les Nets à 3 points (67-70). Mais les Wizards surement vexés score 5 points de suite et reprennent 8 points d’écart (67-75). À la fin du 3ème QT le score sera finalement de 74-83 pour Washington.

Kenny Atkinson début le 4ème QT avec un cinq : Levert, Harris, Carroll, Acy, Allen. Le début de QT est plutôt à l’avantage des Nets avec deux bonnes défense et un shoot à 3 points avec les faute converti pour Joe Harris (78-83) mais la 2nd unit des Wizards ne se laisse pas faire et sur un drive Satoransky donne 9 points d’avance (80-89) à Washington après 3 minutes dans le 4QT. Le score est maintenu par les Wizards aux alentours des 10 points avant que Crabbe puis Dinwiddie ne ramène les Nets à 3 points (104-107). Les Nets ont alors 16 secondes pour égaliser. Dinwiddie prend un shoot très rapide à 3 points : raté mais LeVert prend le rebond, transmet à Acy qui égalise à 9 secondes de la fin du match. Sur l’action suivante Allen défend bien sur Wall en pénétration et Brooklyn part en prolongation.

Washington prends les devants dès le début des prolongations 109-113 grâce à son duo Wall – Beal. Côté Nets plus rien ne rentre et il faut s’y reprendre à deux fois pour que RHJ ne marque mais l’écart est toujours là 113-116. Sauf qu’en face il y a un John Wall ultra clutch qui redonne 5 points d’avance à son équipe (113-118). Dinwiddie tentera bien par deux fois de revenir à 2 points des Wizards mais ses deux shoots très compliqué ne rentrerons pas. Oubre Jr ira sur la ligne marqué le denier point des Wizards qui s’impose dans la douleur 113-119 contre une équipe des Nets qui n’aura encore une fois pas lâché mais qui échoue tout près de la victoire..

On a aimé :L’énorme come back de 23 points alors que le match avait très mal débuté.

On a pas aimé :Le début de match calamiteux..

  • La prolongation très mal géré

Bilan de la semaine :

  • 1 victoire –  3 défaites
  • 13ème à l’Est
  • 22ème bilan NBA : 16v – 27d
  • Prochains matchs :

Le joueur de la semaine : Allen Crabbe, le retour ?

Crabbe.png15.75 PPG, 4.5 RPG, 2.5 APG, 0.75 SPG Pas fantastique, Allen Crabbe a été le joueur le plus régulier de la semaine, notamment au niveau du scoring. Le numéro 33 a notamment fait honneur à son numéro avec un petit festival à 3 points cette semaine (14/31 soit 45.1% derrière la ligne). Le barbu des Nets prend de plus en plus de responsabilité, se retrouve plus souvent à la finition de systèmes… et c’est tant mieux !

Mention à Dinwiddie (16.5 PPG cette semaine) qui nous a sorti un match à 31 points contre Toronto et des moments cluth, mais qui s’est totalement troué face à Detroit et qui pêche encore parfois dans les moments chauds.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s