Actu Bilan hebdo Bilan Hebdo Saison 2017-2018

Bilan hebdo n°19 & 20 : La fin de saison est longue du côté de Brooklyn…

03012018_nets_kings_widner_0030.jpgPremier bilan hebdo post-All Star weekend pour l’équipe de Brooklyn Nets France qui commence à l’image de son équipe à sentir le poids de cette difficile saison… Car si notre activité reste au niveau depuis le début de saison sur le terrain la période est difficile.

Samedi 24 février : Brooklyn Nets vs Charlotte Hornets (96-111)

image.jpg

On ne va pas vous mentir aucun membre de l’équipe n’a pu regarder ce match et la découverte du score au réveil ne nous a pas donné la motivation nécessaire pour un énième replay de défaite de suite.. on ne va donc pas vous présenter un résumé comme d’habitude mais juste vous dire que l’équipe n’a pas existé dans ce match ou D.Howard nous a faire la misère avec 15 points et 24 rebonds en seulement 29 minutes et ou Kemba Walker s’est lui aussi amusé en scorant 31 points alors que du côté de Brooklyn c’est Dante Cunningham (Rien que ça..) qui sort la meilleur prestation avec 22 points, 12 rebonds et 4 assists suivi de près par D’Angelo Russell avec 19 points, 4 rebonds et 5 assists.

Mardi 27 février : Chicago Bulls vs Brooklyn Nets (87-104)

ct-spt-bulls-nets-20180226.jpg

De retour au Barclays Center, les Nets recevaient une équipe de Chicago qui montrent de belle choses depuis plusieurs semaines maintenant. Un match particulier puisque les Nets rendaient hommage à la légende Drazen Petrovic décédé il y a 25 ans en présence de sa maman venue spécialement de Croatie pour l’occasion. Cette rencontre était aussi et surtout l’occasion de revoir Caris LeVert et Rondae Hollis-Jefferson tout deux de retour de blessure après avoir respectivement raté six et dix matchs consécutifs…

  • 5 des Bulls : Dunn, Holiday, Nwaba, Markkanen, Felicio.
  • 5 des Nets : Dinwiddie, Russell, Crabbe, Carroll, Allen.

Peu à leur avantage dans les débuts de match cette saison, Brooklyn entame celui-là de la meilleure des manières. Associé à Dinwiddie dans le back-court, D’Angelo Russell offre les 6 premiers points de la soirée à son équipe. Le ballon circule plutôt bien et les Nets font la course en tête malgré que Chicago résiste et n’est qu’à une possession (10-13, 7:00 QT1). Alors que les 6 première minutes étaient serrées, les 6 dernières sont complètement à l’avantage de Brooklyn qui va infligé un lourd 5-12 à Chicago pour remporter facilement ce 1er QT sur le score de 19-28.

Le début de 2ème QT ressemble à la fin du premier : après 3 minutes, les Nets sont toujours devant de 8 points (22-30) malgré un retour de Chicago se terminant sur un 3PTS de Markkanen (32-33). Heureusement Brooklyn réagi par l’intermédiaire des revenants Caris LeVert et RHJ et mène 35-39 à 5 minutes de la pause. Les deux équipes vont alors se rendre coup pour coup et à ce jeu là ce sont d’abord les Nets qui se montre en prenant 7 points d’avance (40-47) avant que Denzel Valentine n’égalise à 49-49. Les Bulls qui vont même rentrer au vestiaire avec deux points d’avance 51-49 après avoir été mené quasiment toute la première mi-temps.

De retour des vestiaires les Nets reprennent leur marche en avant avec un Jarrett Allen intenable en attaque qui enchaine les dunks et les contres comme des perles. Allen Crabbe est lui aussi en forme et donne 7 points d’avance aux Nets qui comment le 3ème QT par un 0-9. Alors que Chicago revient à une possession D’Lo trouve Jarrett Allen sur une feinte de pick&roll.. le rookie se lancer face au cercle et part écraser le ballon sur la tête de Lauri Markkanen qui trainait pas là.. assurément le dunk de la soirée voir même de la semaine pour l’ancien pivot de Texas. Sur l’action suivante Felicio fait faute sur un shoot à 3 points de DeMarre Caroll et Brooklyn prend 12 points d’avance alors qu’on ne joue que depuis 6 minutes dans ce 3ème QT. L’opération tanking des Bulls est désormais lancé et les Nets se retrouve à jouer sans résistance ou presque.. résultat un 19-35 pour Brooklyn qui mène très largement 70-84.

Le 4ème sera serré mais Chicago ne cherchera pas vraiment à revenir dans le match.. Denzel Valentine se montrera un peu mais les hommes de Kenny Atkinson restent sérieux et appliqué dans cette fin de match ou tout le monde aura l’occasion de se montrer et notamment Joe Harris ! Discret jusque là le sniper des Nets enchaine 3 tirs primés et sort encore un match sérieux à 15 points et 7 rebonds à 6/11 au shoot et 3/6 de loin. Sans forcer Brooklyn s’impose 87-104 contre Chicago et régale me Barclays Center qui n’avait plus vu une victoire depuis celle contre les 76ers début il y a près de 3 semaines.

On a aimé : 

  • Le match de Jarrett Allen 18 points, 9 rebonds, 2 assists, 4 blocks.
  • DeMarre Carroll encore est toujours très bon avec 18 points, 6 rebonds, 5 assists.
  • Le retour discret mais efficace de Caris LeVert et Rondae Hollis-Jefferson.

On a aimé : 

  • L’opposition proposé par les Bulls en 2ème mi-temps
  • L’adresse catastrophique de Russell (2/9) qui sauve son match avec 8 assists.
  • Idem pour Dinwiddie 5 points à 2/6 au shoot mais qui donne 9 assists.

Mercredi 28 février :Cleveland Cavaliers – Brooklyn Nets (129 – 123)

Après que les Cavaliers aient retapé leur roster à la dead-line il y a de ça quelques semaines, ce sont les Nets qui allaient défier Cleveland dans son antre. Atkinson a fait le choix depuis quelques matchs de titulariser un backcourt composé de D’Lo et Dinwiddie. En face, toujours privés de Kevin Love, les Cavaliers affichent Osman sur l’aile et décalent LeBron James en ailier-fort.

  • 5 de départ des Cavs : Hill, Smith, Osman, James, Thompson ;
  • 5 de départ des Nets : Dinwiddie, Russell, Crabbe, Carroll, Allen.

Le premier quart-temps est dominé d’entrée par des Nets incisifs, notamment grâce à Carroll. Brooklyn mène 16-8 après 6 minutes de jeu suite au superbe alley-oop entre Dinwiddie et Allen. Bien dans leur match malgré la domination de LeBron James, Brooklyn conserve son avantage après les 12 premières minutes et le shoot au buzzer d’Osman : 29-25 à la fin du QT1.

Ce match est un récital offensif (ou un désastre défensif c’est au choix) et on y voit beaucoup de shoots à 3PTS : le QT2 est le moment que choisit donc Korver pour planter deux bombes de loin (40-39, 7:18 QT2) et prend pour la première fois le lead du match. Les panier primés pleuvent sur des Nets qui n’arrivent pas à défendre sa ligne à 3PTS. Brooklyn compte même jusqu’à 8 points de retard (46-54) lors de cette mauvaise période. Heureusement la fin de QT est meilleure avec un magnifique and-one de D’Lo qui permet à la franchise new-yorkaise de mener à la mi-temps : 61-60.

Brooklyn fait autant plaisir offensivement qu’il fait peur défensivement, à l’image du and-one de Carroll sur l’excellente passe de D’Lo pour revenir à 2 points des Cavs (74-76, 5:50 QT3). Et malgré une petite avance au score, Cleveland n’arrive pas à prendre l’avantage qu’il faut pour tuer la rencontre. Au moment de débuter le QT4, Brooklyn n’est mené que de 3 points (91-94).

On se dirige tout droit vers une fin de match serrée où l’on sent les Nets capables de ramener une victoire de l’Ohio. D’Lo est clutch avec 2 tirs de loin dans le money-time (114-113, 2:29 QT4) tout comme LeBron James qui fait la pluie et le beau temps dans la défense new-yorkaise. Mais c’est Rodney Hood qui met le panier le plus important des Cavs, avec la faute de Jarrett Allen à 40 secondes de la fin (121-123). Les Nets s’inclinent 123-129 en ayant tout de même montré un visage combattif contre une grosse cylindrée de l’Est.

On a aimé :

  • L’esprit vaillant de l’équipe qui a plus qu’embêté les Cavaliers qui s’en sont remis à un énorme LeBron pour s’imposer
  • Le bon match de D’Lo avec 25 points, 5 rebonds et 6 passes avec de l’adresse et des tirs clutch.
  • Les 17 passes du backcourt qui ont fait un excellent match offensivement.

On a pas aimé :

  • En prendre 129 quelle que soit l’équipe n’est pas agréable.
  • L’incapacité à trouver une solution pour ne serait-ce que gêner un minimum LeBron James.

Vendredi 2 mars : Brooklyn Nets vs Sacramento King (111-116 OT)

usa_today_9922222.0.jpg

Dans ce match de mal classé, la victoire semble à porté de main pour Brooklyn, qui retrouve depuis cette semaine ses principaux joueurs et qui affronte ce soir là une équipe de Sacramento qui tank sans trop se cacher.

  • 5 des Nets : Russell, Dinwiddie, Crabbe, Carroll, Allen
  • 5 des Kings : Fox, Bogdanovic, Jackson, Labissiere, Cauley-Stein

Le début de match est assez tranquille, les deux formations se jaugent et mettent en place leur jeu. Le ballon circule entre les mains de Dinwiddie et Russell, qui se partage tout les deux la gonfle. Allen Crabbe, comme à son habitude, se chauffe à longue distance et rentre deux paniers de suite à 3PTS. Pour autant l’écart ne bouge pas trop. Jarrett Allen se met en évidence sur plusieurs jolies actions (8pts dans le 1er QT), dont un alley-opp parfaitement réalisé avec Dinwiddie. Le moment choisi pour faire entrer Caris LeVert et Rondae Hollis-Jefferson. Le banc des Nets, accompagné par un bon très bon D’Angelo Russell, fait très bien le travail et arrive à prendre (et garder) l’avantage. Globalement, la rencontre semble maîtrisée : 31-22 Nets.

Le rythme du match s’emballe dans ce 2QT. Le ballon ne s’arrête presque jamais. Russell, visiblement en forme, provoque et trouve ses partenaires pour permettre à Brooklyn de conserver la tête. Un reverse lay-up de RHJ après une interception oblige le coach des Kings à prendre un temps-mort (36-28). Ses joueurs reviennent alors plus déterminés que jamais sur le parquet et se mettent à défendre beaucoup plus durement. Les pertes de balle et les mauvais shoots s’enchaînent pour les Nets qui laissent leurs adversaires du soir revenir dans la rencontre. En presque 8 minutes de jeu, les Nets ne scorent que 5 petits points. Ce gros run des Kings, emmené par un De’Aaron Fox intenable, leur permettent de repasser devant au score et de mettre un gros coup de pression à des Nets incapable de réagir. La fin de QT est plus équiliré, et seul DeMarre Carroll permet à Brooklyn d’y croire : 51-53.

Toujours sur un gros rythme, le match continue avec des Nets toujours aussi brouillons mais nettement plus efficaces. Ce sont les Kings qui débutent le mieux cette deuxième mi-temps, mêlant penetation (Bogdanovic), alley-oop (Cauley-Stein) et shoots pour gêner Brooklyn. Mais Crabbe et Carroll à 3PTS ainsi qu’Allen dans la raquette s’emploient pour rester au contact. C’est encore Crabbe, à 3PTS qui donne de l’air à son équipe, alors que quelques secondes avant c’était un Russell de feu qui faisait de même derrière la ligne (67-62). Un dernier alley-oop entre Allen (encore lui) et Russell, et voilà les Nets qui baissent légèrement de pied. Sans se faire trop prier, les Kings recollent au score et reviennent grâce à un très bon Bogdanovic et un De’Aaron Fox hypersonique (79-73 Nets).

Ce sont les Kings qui reviennent sur le parquet avec les meilleurs intentions. Un nouveau gros run des Kings (15-3 !) dès le début du QT les placent en position dominante. Les Nets n’y arrivent plus, et gâchent de nombreux ballons. Le rythme est toujours aussi élevé. Avant d’entamer le money-time, Brooklyn confie les clefs du camion à M. Russell, qui comme un grand réussi assists et shoots décisifs pour ne pas perdre le fil du match. Alors que le money-time commence, les deux équipes sont au coude à coude (95-96). Les TO et les mauvais shoots pullulent. Carroll, et devinez comment, égalise (à 3pts bien évidemment) alors qu’il reste 30 sec à jouer. Fox pour la dernière, se fait bâcher par Jarrett Allen. Deux lancers de Dinwiddie à 10 sec du terme (100-98) laissent imaginer une victoire noire et blanche. Mais sur un dernier système parfaitement éxécuté, le rookie de Sacta égalise au buzzer : 100-100 ! Prolongation.

La prolongation est un gros bordel, et chacune des équipes à l’occasion de tuer le match. Hield score à 3PTS, Crabbe lui répond. C’est désormais du quitte ou double pour les deux formations qui jouent sans trop se soucier des systèmes. Bogdanovic à 3pts et réponse de Russell derrière la ligne également. Il reste 1min à jouer et Bogdanovic pénètre et score devant Allen. Sacramento est devant. Les Nets perdent le fil, perdent des ballons et au final perdent le match sur des ultimes lancers de Bogdanovic et des TO. Défaite en OT face à une équipe engagé dans la course au… first pick !

On a aimé :

  • Les 11 assists de D’Angelo Russell. Avec 15 pts et 2 rebs, le meneur à signé un match assez solide
  • Le beau double-double de Jarrett Allen (15pts, 13rebs) qui a bien profité de l’absence de Randolph pour briller comme il sait le faire.
  • L’implication de toute l’équipe. Tous les joueurs qui ont foulé le parquet ont su apporter.

On a pas aimé :

  • Se faire rejoindre 2 fois par deux gros run. A croire qu’on ne voulait pas remporter ce match.  ce match (qu’on se devait de gagner)

Dimanche 4 mars : Los Angeles Clippers – Brooklyn Nets (123 – 120)

Brooklyn terminait sa semaine avec un déplacement chez des Clippers qui font le job depuis le all star break avec 3 victoires pour 2 défaites (défaites contre Houston et Golden State). Quant à Brooklyn, il faut remonter au 24 janvier dernier pour retrouver la trace d’une victoire à l’extérieur, avec 8 défaites consécutives on the road. Et tant qu’on est dans les chiffres qui font mal, il faut remonter en 2010 pour voir une victoire des Nets chez les Clippers (6 revers d’affilée)… Autant dire qu’on y va pas de bon coeur dans ce Staples Center.

  • 5 des Clippers : Teodosic, Rivers, Harris, Johnson, Jordan ;
  • 5 des Nets : Dinwiddie, Russell, Crabbe, Carroll, Allen.

La rencontre débute teeeellement bien côté Nets : un run de 10-0 pour les Clippers d’entrée… L’attaque est juste immonde et donne des paniers faciles à LA. D’Lo débloque le compteur des Nets après 4 minutes de jeu ! La suite du QT n’est qu’une chasse désespérée pour revenir sur les Clippers, en vain. La défense n’est encore pas au rendez-vous et Brooklyn s’en sort bien après les 12 premières minutes : 32-27.

Le QT2 sera plus serré mais tout aussi mauvais de la part de Brooklyn, qui n’existe que par Caris LeVert qui ne devrait sûrement pas être le meilleur joueur de l’équipe. Tobias Harris et DeAndre Jordan font absolument ce qu’ils veulent dans notre « défense ». À la mi-temps et après un gros run de LA, Brooklyn est mené de 12 points : 65-53.

Dans ce QT3, c’est toujours LeVert qui fait tout en attaque : points, rebonds et passes, le sophomore est absolument partout. Et malgré que l’écart se stabilise autour de 12 points, le jeune arrière fait son trou et offre la possibilité aux Nets de revenir dans la rencontre. Après 3 QT, les Nets reviennent miraculeusement dans le match : 91-85 pour les Clippers.

Brooklyn prend même le lead pour la première fois du match à 9 minutes du terme de la rencontre (97-96). On retrouve des Nets impliqués et sérieux, jusqu’à prendre 8 points d’avance à 3 minutes de la fin du match ! Cependant, le match ayant lieu dans l’antre de « Choke City« , les Nets s’effondrent littéralement en fin de rencontre sans que l’on comprenne vraiment comment. De 8 points d’avance, Brooklyn encaisse un 13-2 en 3 minutes et s’incline 123-120 dans une rencontre qui aurait pu être un joli hold-up de nos new-yorkais.

On a aimé :

  • Le career-high de LeVert, avec 27 points 5 rebonds et 5 passes, le tout en sortie de banc.

On a pas aimé :

  • Toute la rencontre globalement, calamiteuse de notre part.
  • Crabbe-D’Lo-Dinwiddie : 18 points cumulés, 3/23 au tir dont 3/14 à 3PTS, 0/9 à 2PTS, 4 TO. Bien joué les mecs.

Bilan de la semaine

1 victoire – 3 défaites

Joueur de la semaine : DeMarre Carroll

Capture d_écran 2017-11-12 à 15.10.39

Stats : 19PPG, 7.3RPG, 3.3APG, 57,8% FG, 55% 3PTS.

Il aura été le plus régulier cette semaine, pas le joueur le plus en vue mais le plus sérieux.

Publicités

un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s