Bilan Hebdo Saison 2017-2018

Bilan Hebdo n°22 : Les Nets accrocheur en cette fin de saison..

Après une semaine en demi teinte, Brooklyn avait le droit à une semaine plus calme sur le papier. Brooklyn avait cette semaine l'occasion de gagner plus d'un match et de continuer à progresser pour préparer la saison prochaine, alors allons voir ce qu'on fait les protégés de Kenny Atkinson...

Après une semaine en demi teinte, Brooklyn avait le droit à une semaine plus calme sur le papier. Mis à part la réception des Raptors, les Nets avaient ensuite un déplacement à Philly avant de rencontrer deux équipes qui tankent avec la réception des Mavs puis un de Memphis. Brooklyn avait cette semaine l’occasion de gagner plus d’un match et de continuer à progresser pour préparer la saison prochaine, alors allons voir ce qu’on fait les protégés de Kenny Atkinson…

Mardi 13 mars : Toronto Raptors @ Brooklyn Nets (116-102)

Pour cette première rencontre de la semaine, Brooklyn recevait le leader de la conférence Est, en l’occurrence Toronto. Les canadiens viennent pour remporter une 9e victoire contre des Nets restant sur un revers face à Philadelphie. De plus, Brooklyn se retrouve privé de Jarrett Allen pour cette rencontre, ce qui force Atkinson à installer en pivot des joueurs dont ce n’est absolument pas le poste naturel. Le choix est fait sur Cunningham qui assure l’intérim au poste 5.

  • Le 5 des Nets : Dinwiddie, Russell, Crabbe, Carroll, Cunnigham
  • Le 5 des Raptors : Lowry, DeRozan, Powell, Ibaka, Valanciunas

Le premier quart-temps va être le moment de folie de cette rencontre. Lors des 7 premières minutes, D’Angelo Russell va scorer pas moins de 24 points en ne prenant que des tirs à 3PTS. Le jeune meneur termine le quart-temps à 7/8 de loin ! Il mène son équipe avec son adresse et lui permet d’ailleurs de prendre les commandes du match d’entrée. Les Nets vont compter jusqu’à 11 points d’avance dans ce QT1, cependant bien gênés par le manque de taille à l’intérieur. Valanciunas s’éclate dans la raquette et semble vraiment prendre le dessus sur les intérieurs new-yorkais. Après 12 minutes, Brooklyn mène 40-32.

Bien que les Nets soient une moins bonne équipe que Toronto, Brooklyn tient bon dans le QT2 et confirme qu’ils sont à la hauteur ce soir. Les Raptors vont tout de même infliger un 10-0 en milieu de QT avec les bons passages de VanVleet et de Wright, qui permet à Toronto de recoller au score (47-47, 6:30). Quelques minutes plus tard, la réponse new-yorkaise arrive et les Nets passent un 11-0 à leurs adversaires : Brooklyn est devant à la mi-temps, 67-57.

L’avance accumulée par les Nets en première mi-temps va petit à petit se réduire dans le QT3. D’une avance de +15 à 8:46 (74-59), les locaux sont rattrapés sans mettre le moindre point pendant presque 4 minutes (74-74 à 6:00) ! Il y a désormais match entre les deux équipes qui sont alors aux coudes à coudes. Les Raptors passent même devant à l’aube du QT4 : 85-87 pour les visiteurs.

Et pour continuer dans une deuxième mi-temps catastrophique, les Nets un total contrôle de la rencontre aux Raptors qui terminent le match sur un run pour s’assurer une nouvelle victoire à l’extérieur. Les Nets s’inclinent finalement 102-116 contre Toronto et laisse passer une belle occasion de remporter une victoire contre une grosse cylindrée de la conférence Est.

On a aimé :

  • Le premier quart-temps de D’Lo.

On a pas aimé :

  • L’évidente domination des Raptors à l’intérieur.
  • Les 2e 3e et 4e QT de D’Lo
  • Allen Crabbe, plus irrégulier que lui tu meurs.

Vendredi 16 mars : Brooklyn Nets @ Philadelphie Sixers (116-120)

nets-76ers.jpg

Après avoir résisté pendant 3QT et demi au Raptors 2 jours plus tôt, les Nets se rendant à Philadelphie pour rejouer les 76ers une semaine seulement après s’être fait corriger par la bande à Embiid 120-97. Pour ce match Kenny Atkinson devra faire sans Allen Crabbe légèrement touché et mis au repos par précaution et qui sera remplacé par Joe Harris dans le cinq de départ.

  • Le 5 des Nets : Russell – Harris – Carroll – Hollis-Jefferson – Allen
  • Le 5 des 76ers : Simmons – Reddick – Covington – Saric – Embiid

Les 76ers se montre à leur avantage en début de partie avec Ben Simmons et Joël Embiid dont les pénétrations font mal au secteur intérieur des Nets qui ne peut rivaliser avec le combat physique proposé. Après 4 minutes les Nets sont déjà menés de 5 points et n’ont rentré que deux des six shoots tentés pendant que les 76ers sont eux à 6/7. Seulement ce soir les joueurs sont sérieux et appliqués et il ne leur faut que 3 minutes pour effacer leur retard et prendre 3 points d’avance sur Phily (16-13) sur un 3PT de D’Angelo Russell. L’écart va même monter jusqu’à 6 points (22-16) mais Justin Anderson remet son équipe à un point à 2 minutes de la fin du 1QT (25-24). Alors que les deux équipes sont dos à dos à 10 secondes de la fin du QT, Dinwiddie joue son un-contre-un contre JJ Reddick et permet à Brooklyn de prendre 3 points d’avance (33-30) après 12 minutes de jeu.

Surement fâché après d’avoir pris le shoot de Dinwiddie sur la tête quelques minutes auparavant, JJ Reddick ouvre ce 2ème QT par une bombe contestée à 3PT et égalise à 33-33 alors qu’on joue depuis à peine 30 secondes. Alors qu’il enchaînait les DPN depuis un long moment, Jahlil Okafor se rappelle aux bons souvenir des 76ers en déposant Embiid avant de monter au dunk pour donner 4 points d’avance aux Nets. Après Okafor c’est LeVert qui décide de faire danser le pivot camerounais avant de finir avec un lay-up. Les 76ers sont en difficulté et LeVert (encore lui) donne 10 points d’avance à Brooklyn soit la plus grande avance du match alors qu’on joue depuis 5 minutes dans le 2ème QT. Malgré le temps-mort de Brett Brown c’est encore Caris LeVert qui sanctionne les 76ers à 3 points pour donner une avance confortable à son équipe (46-33). Un écart qui va rester pendant près de 5 minutes au dessus des 10 points mais en l’espace de 35 secondes et alors que Brooklyn menait 58-49 Belinelli puis Reddick à 3PT ramènent les 76ers à 3 points juste avant le mi-temps (58-55).

Philadelphie égalise sur la première action du 3ème QT grâce à un and one de Ben Simmons et une faute peu évidente de Joe Harris et va même passer devant dans la foulée sur un nouveau and one généreux offert à l’Australien. Malgré tout les Nets sont dans le match et repassent même devant sur un shoot primé de Démarre Carroll (61-60) alors qu’on joue depuis 3 minutes dans le 3ème QT. Ben Simmons est intenable et abuse du jeu poste bas pour lui ou pour ressortir sur Embiid qui se fait un plaisir de sanctionner à 3PT quand il en a l’occasion.. une tactique imparable dans Simmons oblige la défense à se concentrer sur lui et à lâcher la vigilance sur ses coéquipiers. Résultat les 76ers mènent de 5 points après 5 minutes (63-68) et Brooklyn ne semble pas trouver les clés pour contrer le plan de jeu mis en place par Brett Brown. Cependant Brooklyn ne se décourage pas, n’a qu’une possession d’écart grâce à un Carroll très efficace à 3PT ce soir. L’écart n’est que d’un point et RHJ fait admirer tout son talent en attaque avec un spin move sur Homes avant de finir près du cercle (73-74). Brooklyn va même repasser devant à 3 minutes de la fin du QT sur une fixation de Jahlil Okafor sur Joel Embiid (77-76) mais Phily va accélérer dans les 2 dernières minutes pour finalement remporté ce QT avec en prime un buzzer beater d’Embiid sur Quincy Acy pour donner 5 points d’avance aux 76ers (81-86).

Le match entre les deux équipes est vraiment serré quand Brooklyn égalise après seulement 2 minutes dans le dernier QT. Mais ce sont bien les 76ers qui font la course en tête après que Covington ne marque ses 3 premiers points du match.. (88-91). On arrive à la moitié du dernier QT quand Joe Harris égalise à 96 partout et les Nets semblent avoir de réelle chance de victoire. Deux minutes plus tard Brooklyn compte 4 points de retard et court après le score.. Dinwiddie profite de l’écran de Jarrett Allen pour partir dunker sur la tête d’Ilyasova et réduire l’écart à 2 petits points (106-108). Le match va alors se tendre un peu plus quand DeMarre Carroll va donner 3 points d’avance à Brooklyn (113-110) à 1:59 de la fin du match mais sur l’action suivante Allen rend la balle à Phily après un rebond offensif et Covington égalise à 113-113. LeVert redonne très vite l’avantage aux siens sur une pénétration (115-113) à 45 secondes de la fin du match mais Covington transparent pendant 3 QT redonne l’avantage aux 76ers (115-116). Il reste alors 35 secondes aux hommes de Kenny Atkinson pour gagner le match. Malheureusement la fin de match tournera à l’avantage des 76ers qui s’impose 116-120 contre des Nets valeureux mais qui auront une fois de plus craquer en toute fin de match.

On a aimé :

  • Avoir tenu tête à une des équipes les plus prometteuse de la conférence Est.
  • Le très bon match de RHJ (21 points, 10 rebonds, 5 assists) très en forme depuis son retour de blessure.
  • Caris LeVert qui semble trouvé sa place en sortie de banc avec encore un match à plus de 15 points et des % au dessus de 50%.

On a pas aimé :

  • Voir les Nets craqué une nouvelle fois en fin de match
  • Le match de D’Lo (8 points, 7 rebonds, 5 assists) à 3/14 aux shoots..
  • Voir Kenny Atkinson donner 17 minutes à Acy qui n’apporte pas grand chose..

Samedi 17 mars : Dallas Mavericks @ Brooklyn Nets (106-114)

Dallas Mavericks v Brooklyn Nets

Face à une équipe en lice pour le first pick de la prochaine Draft et qui tank sans trop de vergogne, la victoire semble acquise pour des Nets toujours en préparation de la saison prochaine et à la recherche d’une 22e victoire cette saison. Seul Allen Crabbe manque à l’appel pour ce match en back-to-back.

  • Le 5 des Mavs : Smith Jr. – Collinsworth – McDermott – Nowitzki – Powell
  • Le 5 des Nets :  Russell – Harris – Caroll – Hollis-Jefferson – Allen

C’est un départ en fanfare pour nos Nets avec un score qui affiche très rapidement 11-0 ! Clairement dépassés, les Mavs reviennent à 11-5 après un temps mort mais se font vite refroidir par l’homme qui à « de la glace dans les veines » aka D’Angelo Russell, toujours aussi chaud à 3pts. Déjà 21-7 en faveur de D’Lo et ses potes. Même s’il a tendance à arroser, le meneur sait aussi faire jouer ses coéquipiers et c’est Rondae Hollis-Jefferson qui en profite avec la faute. Les Mavs ne savent plus comment arrêter des Nets intenables et commentent beaucoup de fautes. Malgré ça, l’écart de grimpe pas et sans briller (37.5% au shoot), Dallas reste au contact. Même deux shoots primés de Quicy Acy n’arrivent pas à faire décoller une équipe de Brooklyn pourtant bien en place et d’où le danger peut venir de n’importe où (Carroll, RHJ, Russell, Acy, LeVert…). 24-30 Nets.

Les Mavs tankent, et cela commence à se voir après un magnifique Air Ball de Dennis Smith Jr. Taquin, Spencer Dinwiddie lui montre comment shooter en expédiant une ogive depuis le logo. Un tanking non déguisé qui se traduit par une défense quasi-inexistante de la part de Dallas qui laisse n’hésite pas à dérouler le tapis rouge à Dinwiddie jusqu’au panier pour un dunk. Les Nets font honneur à leur réputation d’équipe qui shoot le plus à 3pts (déjà 10/17) alors que le coach a décidé de se passer de pivot. Les fautes se multiplient, les and-one également. Beaucoup moins inspirés des deux côtés du terrains, l’équipe de Kenny Aktinson laisse les Mavs revenir à 3 petits points juste avant la mi-temps. Une équipe de Dallas qui peut remercier Dirk « géant » , toujours aussi propre. 56-59 Nets.

Il fallait s’en douter, à jouer avec le feu (ou la glace on ne sait plus trop avec Russell), les Nets vont perdre progressivement le fil de match et pour la première fois de la rencontre laissé les Mavs les dépasser au score après une perte de balle idiote de D’Angelo Russell. D’Lo, qu’on adore autant qu’on déteste, perd en trois actions… trois ballons et offrent aux Mavericks des occasions inespérées de se mettre à l’abri. Les blancs et noirs déjouent totalement et n’arrivent plus à faire les solutions notamment en attaque. Une équipe de Dallas qui ne se prive pas et surfe sur un Run de 17-2 (!!). C’est la débauche ! Super Carroll enfile sa cape et ses collants pour sauver des Nets en perdition avec un and-one et un joli 3pts. RHJ en Robin ramène les Nets à égalité sur deux balles actions. Dennis Smith Jr. marche alors sur le pied de Dinwiddie et est contrait de sortir, légèrement blessé à la cheville. Les Mavs sont toujours devant mais de plus en plus en difficulté. 88-89 Mavs.

Super Carroll hausse le ton et montre la voie en défense avec une interception bien imité par une grosse bâche de Quicy Acy, qui n’hésitera pas à sacrifier son corps à la science sur l’action suivante. Non les Nets ne veulent pas perdre. LeVert, précieux depuis son retour, montre que lui aussi maitrise la tornade Konoha (en attaque) et la technique des ombre en dérobant un ballon à Nowitzki (en défense). Un 3pts de Russell dans le corner donne de l’air à BKN qui maitrise la fin de rencontre. Dallas enchaîne les Turnovers dans ce QT (6), en partie du au fait que les Nets défendent vraiment et tous ensemble. La fin de match est un peu brouillonne mais les Nets gèrent et les Mavs, maladroits, se précipitent trop pour espérer quoi que ce soit. Dinwiddie à 30sec de la fin scèle la rencontre. Score final 114-106 après deux ultimes lancers de RJH, qui en fait le meilleur marqueur des Nets, juste devant Russell (23 contre 22pts).

On a aimé :

  • Trois joueurs à 19 points ou plus (Carroll, D’Lo & RHJ). Ajouté à l’apport de joueurs comme LeVert, Dinwiddie ou même Acy, cette équipe de BKN est assez impressionnante de solutions offensives (Et il manquait Crabbe).
  • Le sérieux de l’équipe qui se devait de gagner et qui l’a fait
  • Voir le coach tenté encore et encore… On a joué sans pivot plusieurs fois dans le match pour un résultat pas trop dégueu
  • Dirk Nowitzki ! Quel joueur quand même

On a pas aimé :

  • La petite frayeur de la fin du 2QT et du 3QT où on a joué au chat et à la souris avec les Mavs
  • La blessure de Dennis Smith Jr. qui nous a empêché de voir une fin de match plus serré
  • Le nombre de fautes dans ce match, qui a beaucoup trop haché le jeu

Lundi 19 mars : Memphis Grizzlies @ Brooklyn Nets (118-115)

getty-images-934728978.jpg

Objectif pour les deux franchises : enchaîner une deuxième victoire consécutive, quelque chose d’assez rares en ce moment pour les deux équipes. D’un côté une équipe de Brooklyn qui ne joue plus rien en cette fin de saison, et de l’autre des Grizzlies avant dernier de la ligue et qui rêve toujours de First Pick lors de la prochaine Draft.

  • Le 5 des Grizz : Harrison – Brooks – Martin – Green – Davis
  • Le 5 des Nets : Russell – Crabbe – Carroll – Hollis-Jefferson – Allen

Malgré un tanking non dissimulé depuis plusieurs semaines, les Grizzlies sont plus entreprenants dans ce match que les Nets. La partie est assez équilibré mais ce sont bien les Grizzlies qui prennent l’avantage au milieu du premier QT de quelques points. C’est assez pauvre dans le jeu, mais ça suffit face à de faibles Nets en manque d’envie et de rythme. Réveillés par le coach, les Nets et leur banc (Quincy Acy à 3pts et LeVert) repassent devant in-extremis. 32-31 Nets

Une avance qui ne tiendra que quelques minutes. Dans le second quart, ce sont bien les Grizzlies qui mènent la partie. Ce n’est pas du grand basket encore une fois et pourtant, les coéquipiers de Marc Gasol (absent ce soir) tiennent le cap et font la course en tête. En terme d’efficacité au shoot, c’est très moche des deux côtés. Pourtant, grâce à des réalisations de Crabbe (qui faisait son retour) à 3pts, de Russell ou même de RHJ, les Nets reviennent et passent en tête d’une courte tête justement : 65-63.
De retour des vestiaires, la donne change. Les Nets sont plus justes dans leur jeu et malgré un banc pas très inspiré, Brooklyn se dirige vers une victoire avec un troisième quart temps maîtrisé. Sauf que rien ne se passe comme prévu, et les Nets lâchent peu à peu le match et accusent 7 points de retard. Tout est à refaire : 87-94 Grizz.

Heureusement, les hommes de Kenny Atkinson peuvent compter sur un magnifique esprit de compétition et le leadership de joueurs comme D’Angelo Russell ou Jahlil Okafor et un coach de maître de coach Kenny… Nan sérieusement, on ne doit un retour dans ce match qu’au gros tanking des Grizzlies, catastrophique dans ce dernier quart temps au shoot. Une fin de match bazardée qui offre aux Nets une jolie remontée (22-7). D’Lo n’arrive plus à scorer et à mettre les siens à l’abris et la victoire se joue dans les dernières minutes grâce à un DeMarre Carroll de fer en défense qui sauve le match alors que Memphis avait l’occasion d’égaliser.

Victoire très moche, mais victoire quand même. Un second succès de rang qui fait du bien. Les regards sont désormais tournés vers la saison suivante. En espérant qu’elle soit meilleure que celle-ci !

On a aimé :

  • Le match de Caris LeVert impérial en sortie de banc avec 22 points à 7/9 aux shoots et 4/4 à 3PT.
  • Le bon retour d’Allen Crabbe 22 points à 7/10 dont 4/7 du parking qui le rapproche du record de 3PT inscrit sur une saison par un joueurs des Nets (166 pour Crabbe contre 169 pour Deron Williams en 2012-2013).

On a pas aimé :

  • Le match de D’Angelo Russell (14 points, 5 rebonds, 7 assists) mais un vilain 5/17 aux shoots (1/10 à 3PT). D’Lo va devoir bosser sa régularité s’il veut devenir un joueur important de l’effectif..

Bilan de la semaine :

  • 2 victoire – 2 défaites (+2 victoire)
  • 13ème à l’Est (23V – 48D)
  • 24ème bilan NBA (=)
  • Prochains matchs : Charlotte, Toronto, Cleveland

Le joueur de la semaine : Rondae Hollis-Jefferson ! (encore)

RHJ
Stats de la semaine : 21 PPG – 7.3 RPG – 3.7 APG – 57.9 FG%

Depuis son retour, RHJ carbure et fait un bien fou aux Nets. Cette semaine encore, il a montré les muscles et s’est illustré de nombreuses fois. Meilleur marqueur de l’équipe face à Philly et Dallas et deuxième meilleur marqueur contre les Raptors, Chap sait tout faire sur un terrain, passes décisives et rebonds compris. On te tire notre chapeau Chap.

Publicités

un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s