Bilan hebdo Bilan Hebdo Saison 2017-2018

Bilan Hebdo n°25 & 26 : Il pleut des trois points et des victoires. C’est les vacances !

Dernière ligne droite pour les hommes de Kenny Atkinson. Pour l'occasion, double Bilan Hebdo avec pas moins de cinq matchs. Et une seule finalité : des vacances pour nos Nets. Pas de long déplacement, cinq matchs le long de la Côte Est avec sur la côte avec trois games à la maison. Alors comment s'en sont sortis les Nets cette double-semaine avant la fin de la saison régulière ? Réponse dans ce dernier Bilan Hebdo... (Un conseil, sortez vos parapluies !)

Bilan hebdo 25

Dernière ligne droite pour les hommes de Kenny Atkinson. Pour l’occasion, double Bilan Hebdo avec pas moins de cinq matchs. Et une seule finalité : des vacances pour nos Nets. Pas de long déplacement, cinq matchs le long de la Côte Est avec sur la côte avec trois games à la maison. Alors comment s’en sont sortis les Nets cette double-semaine avant la fin de la saison régulière ? Réponse dans ce dernier Bilan Hebdo…
(Un conseil, sortez vos parapluies !)

Mardi 3 avril : Philadelphie Sixers @ Brooklyn Nets (121 – 95)

Philadelphia 76ers V Brooklyn Nets

En pleine bourre (10 wins de suite) et enfin qualifiés pour les playoffs, les Sixers reviennent une nouvelle fois du côté du Barclays Center pour défier nos Nets. Même sans Joel Embiid, blessé, l’équipe de Philly reste compétitive alors que Brooklyn devra de son côté se passer d’Allen Crabbe, légèrement touché. C’est Joe Harris qui le remplace au poste d’arrière.

  • 5 des Nets : Russell – Harris – Carroll – Hollis-Jefferson – Allen
  • 5 des 76ers : Simmon – Reddick – Johnson – Covington – Ilyasova

Sortez les parapluies, c’est l’heure du match des Nets ! Dès l’entame de la rencontre, les joueurs du Barclays se lancent corps et âme dans un « 3 points Contest ». DeMarre Carroll ouvre le bal suivi dans le QT par TOUS, mais alors TOUS ses coéquipiers ! Cela en devient risible même, alors que le Nets refusent catégoriquement les shoots mi-distance ou de s’approcher trop près du cercle adverse. Bilan du premier QT : 23 shoots au total, 18 à 3PTS, 7 de marqués, 11 de loupés et 0 (oui 0) point inscrit sur les 5 tentatives à 2 points. De leur côté, les joueurs de Philly ne s’affolent pas et jouent leur basket tranquillement. Les Nets qui n’existent que grâce à une relative adresse de loin sont tout de même derrière à la fin du premier QT. (28-22 Sixers)

Il va falloir attendre le milieu de 2QT pour voir RHJ inscrire le premier 2PTS de la rencontre pour les Nets. Des Nets toujours à la traîne au score mais nettement plus accrocheurs. L’écart se resserre grâce à l’inévitable Joe Harris (48-46). Mais en face, il y a Ben « ROY » Simmons. En parfait maître de cérémonie, le rookie de Philadelphie propulse son équipe vers une avance considérable à la mi-temps. Dans le même temps, Brooklyn perd pied, perd le contrôle des événements et se prend un 13-3 pour terminer le QT. Fin du match. 61-49 Philly

Nouveau gros run dès le début de la deuxième mi-temps avec un terrible 11-1, qui entérine tout espoir de fin de match serré. Que dire de plus sur une fin de match totalement maîtrisée de la part de Philadelphie. Brooklyn n’y croit plus et se contente de faire tourner et de shooter pendant presque deux QT. Nik Stauskas et Jahlil Okafor grattent presque 20 minutes de jeu et inscrivent respectivement 13 et 15 points. Milton Doyle se montre également sur le parquet pendant une bonne dizaine de minutes (2 points, 3 rebonds, 1 passe déc.). Score final 121-95 (+26 !).

On a aimé :

  • Le match solide de Spencer Dinwiddie : 16 points, 6 rebonds, 6 assist en sortie de banc.
  • Voir jouer Ben Simmons. Il est bon ce gars non ?
  • L’écart à la mi-temps. Suffisamment élevé pour nous permettre d’aller nous coucher plus tôt sans trop de remord

On a pas aimé :

  • Pas un shoot à 2 points rentrés en 16 minutes, soit un quart-temps et demi. Sérieusement ?
  • Lâcher le match si vite ! On aurait aimé voir les Nets un poil plus accrocheurs

Jeudi 5 avril : Brooklyn Nets @ Milwaukee Bucks (119 – 111)

20180405_nets_bucks_russell_v2_910x575

Deux jours après la fessée reçue contre Philly, Brooklyn se rend dans l’antre des Bucks, également qualifiés pour les playoffs et en course pour la 7e place. Crabbe revient dans le 5, alors que Carroll lui le quitte (blessé) remplacé par Joe Harris qui se décale du poste 2 au poste 3. En face Tyller Zeller et Jason Terry retrouvent leurs anciens coéquipiers.

  • 5 des Nets : Russell – Crabbe – Harris – Hollis-Jefferson – Allen
  • 5 du Heat : Bledsoe – Snell – Middleton – Antetokounmpo – Henson

Et le moins que l’on puisse dire c’est que les Nets ont parfaitement retenu la leçon du match précédant : une défense plus agressive, une meilleure circulation de balle, des shoots primés oui mais trop… ! Le début de match (et toute la rencontre même) est clairement à l’avantage des Nets qui se régalent face à des Bucks dépassés par la vitesse d’exécution de leurs adversaires. D’Angelo Russell est dans un bon soir, et envoie les premiers missiles longue distance, imité par Crabbe et Harris. En face Giannis est bien muselé, et l’accès au cercle est restreint. 30-24 Nets à la fin du premier QT.

Le début du 2QT est plus délicat pour nos Nets qui peinent à trouver des shoots ouverts. Giannis sent le vent tourner et se la joue en mode Space Jam pour redonner espoir aux siens. Mais une nouvelle fois la défense des hommes de Kenny Atkinson fait le taf, et après un petit run de 10-2, Brooklyn garde de l’avance. Allen Crabbe se permet même de rentrer un shoot à 3PTS à la fin de ses 24 secondes pour enfler l’écart au score des Nets à la mi-temps (52-45, +7) avec un D’Lo à son avantage (18 points et 4 assits déjà) et un Jarrett Allen en mode mur dans la peinture. Même Quincy Acy s’est éclaté à 3PTS.
La suite est du même acabit, et Brooklyn prend rapidement 10 points d’avance. Les stats sont clairement en notre faveur, notamment celle des contres : 9 contres à 1 pour Brooklyn à ce moment du match. Hashtag Accès Verrouillé. Mais les stats, ça ne fait pas gagner un match. Et les Bucks se rapprochent petit à petit. Puis à grand pas avec un run de 11-0 (puis 17-3) pour revenir à égalité puis nous dépasser. On ne doit notre salut qu’au relâchement des Bucks et à un homme… Timofey Mozgov ! Le géant russe inscrit ses premiers points depuis le 7 février (6pts), et permet à Brooklyn de rester dans la course (81-83 Nets).

C’est une nouvelle fois un dernier QT très serré qui va se jouer. Cette saison, seul Miami a joué plus de fin de match serré que nous. Brooklyn continue son festival à 3PTS avec Dinwiddie puis Crabbe. Les Bucks s’accrochent alors que Brooklyn défend moins bien. Alors qu’il reste quelques minutes à jouer, Allen Crabbe continue son festival et inscrit un nouveau tir primé à la sirène. Les Nets sont devant à 1:20 de la fin (111-105) et les Bucks ne reviendront jamais après avoir loupé leur tentative à 3pts. Tout le contraire des Nets qui terminent la rencontre avec un 19/39 derrière l’arc. Le deuxième plus gros total de shoots tentés à 3pts cette saison. En fin de match, Allen s’offre un nouveau contre face à … Giannis et signe son career-high au contre avec 5 blocks ! Victoire totale face à un adversaire qui ne nous réussissait pas d’ordinaire : 119-111

On a aimé :

  • La prestation collective aboutie offensivement et défensivement. 30 passes décisives, 12 blocks. C’est très agréable
  • Le pourcentage à 3PTS (48%) ! Sans trop en faire et sans refuser des shoots à mi-distance ! Parfait
  • La première mi-temps de D’Lo, Allen Crabbe intouchable à 3pts cette saison et Mozgov en sauveur providentielle

On a pas aimé :

  • Les petites frayeurs du 3e et 4e QT. Perdre ce match aurait été très dur
  • Les 20 shoots loupés à 3PTS ! Comment ça vous ne rentrez pas tout ? =P

 

Samedi 7 avril : Brooklyn Nets @ Chicago Bulls  (124 – 96)

Il s’agissait de la première des deux rencontres d’affilées contre la formidable équipe de Chicago. Ils ont besoin de perdre pour monter à la Draft, on a besoin de gagner pour donner aux Cavs le pick le moins haut possible. Deal done ? En tout cas c’est ce que montre le 5 affiché par les Bulls. Lavine, Dunn, Lopez et Markannen sont absents chez nos amis de l’Illinois ce qui laisse place à un 5 plutôt atypique, avec Cameron Payne en tête d’affiche (lol). Côté Brooklyn, Carroll est sur le carreau et ne reviendra que la saison prochaine.

  • 5 des Nets : Russell – Crabbe – Harris – Hollis-Jefferson – Allen
  • 5 des Bulls : Nwaba – Payne – Holiday – Portis – Felicio

Avant de démarrer le résumé du match, faites juste une minute de silence en commémoration de Lauri Markkannen, postérisé par Jarrett Allen lors du dernier affrontement entre nos deux équipes.

Le début de match est réussi pour les Nets : Brooklyn rentre facilement à l’intérieur grâce aux drives de Joe Harris que les Bulls peinent à contrer. Rapidement, l’écart monte à +9 (7-16) mais les Bulls reviennent au score dans la foulée. Après le QT1 les Nets sont devant de 5 points (23-28).

Lors du QT2, Brooklyn prend feu et surtout un gros avantage qui sera suffisant pour remporter le match. C’est surtout à 3PTS que les new-yorkais s’enflamment avec 7/15 de loin ! À la mi-temps, Brooklyn est devant avec un avantage de +12 (51-63).

Si les Nets étaient chauds à 3PTS dans le QT2, alors ce n’est rien comparé au QT3 ! Brooklyn affiche un 9/14 du parking ! Les Bulls ne peuvent rien faire face à la réussite new-yorkaise qui est impressionnante !

Le suspense est mort dès le QT3 et les Nets s’imposent facilement 124-96 et obtient un deuxième victoire d’affilée après celle contre les Bucks.  Mais le plus impressionnant reste le quasi-record NBA que les Nets ont réalisé : avec 24 tirs à 3PTS rentrés, Brooklyn réussit le 2e match le plus prolifique derrière l’arc de l’histoire, derrière le record des Cavaliers à 25 paniers primés.

On a aimé :

  • Comment ça Quincy Acy est capable de mettre 21 points contre une équipe NBA ? Record en carrière qui plus est…
  • L’adresse à 3PTS : 24/55, 43,6% de loin, elle est belle la perf !

On a pas aimé :

  • Bonne question…

Lundi 9 avril : Chicago Bulls @ Brooklyn Nets (108 – 96)

ct-spt-bulls-nets-20180226.jpg

Deux jours seulement après s’être imposer Brooklyn retrouvait les Bulls pour l’avant dernier match de la saison 2017-2018. Pour ce match Kenny Atkinson devait une nouvelle fois se passer de DeMarre Carroll dont la saison est terminée mais aussi de Joe Harris et de Caris LeVert.

  • 5 des Nets : Russell – Dinwiddie – Crabbe – Hollis-Jefferson – Allen
  • 5 des Bulls : Payne – Nwaba – Holiday – Markkanen – Felicio

Chicago inscrit le premier panier du match par Cameron Payne mais ce sont bien les Nets qui sont rapidement devant grâce au coup de chaud d’Allen Crabbe qui semble bien décidé à cartonner le soir de fête son 26ème anniversaire. Après 5 minutes de jeu Brooklyn mène 4-13 dont 8 points pour Crabbe. Chicago va revenir à 13-16 après le temps mort mais Allen Crabbe encore lui à 3PT vient redonner 6 points d’avance aux Nets (13-19) et va remettre ça deux minutes plus tard alors que Chicago était revenu à 18-19… Allen Crabbe vient de marquer 20 points dans le 1QT remporter 26-29 par Brooklyn !

Les deux équipes se tiennent en une possession dans ce début de 2ème QT mais ce sont les Nets qui sont devant (37-39) à 7 minutes de la mi-temps et c’est toujours le cas 4 minutes plus tard (48-49). D’Angelo Russell très bon dans ce match (21pts – 11asts) se joue de Markkanen avant de servir Allen Crabbe d’une « no-look passe » incroyable sous le cercle. Allen Crabbe qui après s’être bien reposé pendant presque tout le 2QT n’a rien perdu de son coup de chaud et score son 5ème tir primé du match en 5 tentative et donne 10 points d’avance à Brooklyn (52-62). À la pause les Nets sont devant de 7 points (55-62) grâce au 27 points du héros de la soirée : Allen Crabbe !

Allen Crabbe est partout dans ce match puisque dès le début du 3ème QT sur un service de Dinwiddie il envoie Jarrett Allen au dunk.. sa 2ème assists de la soirée (4 au total). Une minutes plus tard sur un nouveau service de Dinwiddie dans le corner, il efface Markkanen et score une nouvelle fois à 3 points pour donner 9 points d’avance (58-67) à Brooklyn. L’écart va même monter à 11 points en milieu de 3QT mais Chicago va se réveiller revenir à 4 points (70-74) sauf qu’une fois encore Russell trouve Crabbe qui sanctionne les Bulls à 3PT (70-77). L’ancien Blazers est intenable dans ce match mais après 3QT les Bulls ne sont qu’à 3 unités des Nets (83-86) grâce à un ancien de la maison.. Sean Kilpatrick auteur d’un bon match pour son 5ème match cette saison contre les Nets (16 points – 3 rbds – 1 asts).

Kenny Atkinson débute ce dernier QT avec Dinwiddie, Stauskas, Doyles, Cunningham et Acy soit un 5 ultra small-ball… et malgré le manque de taille face à Asik et Portis, les Nets décident de jouer loin du cercle et cela paye puisque après 4 minutes dans le 4QT ils sont devant de 6 points (90-96) grâce à un nouveau 3PT de Dinwiddie cette fois. Temps-mort Chicago et Kenny Atkinson fait revenir D’Lo, Crabbe et RHJ sur le parquet. RHJ qui sert d’ailleurs Milton Doyle notre two-way contrat natif de Chicago qui lui aussi se fait plaisir à 3PT ce soir (2/3) pour maintenir l’écart à 7 points. (92-99). Une fois de plus Chicago va revenir dans ce match sur un perte de balle de Crabbe, David Nwaba part seul au cercle et l’écart n’est que de 4 points alors qu’on entre dans les 4 dernière minutes (102-106). Avec Sérieux et un peu de fun Brooklyn va bien gérer sa fin de match pour finalement s’imposer 105-114 dans ce 81ème match de la saison et signer sa 28ème victoire soit 8 de plus que la saison précédente avant le dernière match de la saison au TD Garden contre des C’s diminués et qui sont assurés d’aller en Playoffs.

On a aimé :

  • Le match d’Allen Crabbe 41 points, 5 rebonds, 4 assists à 8/11 du parking
  • Le match sérieux du duo Dinwiddie (20-3-7) et Russell (21-6-11)

On a pas aimé :

  • Le petit match de RHJ (4-6-4) qui a seulement tenté 6 shoots dans le match.
  • Ne toujours pas voir Okafor malgré l’absence de LeVert, Joe Harris et DeMarre Carroll..

 Mercredi 11 avril : Brooklyn Nets @ Boston Celtics (97 – 110)

20180411-nik-stauskas

Après trois victoires consécutives, et pour le dernier match de la saison, l’euphorie est de mise à Brooklyn. Et l’espoir également, alors que Boston se présente avec une équipe largement remanié en vue des playoffs. Côté blessure, Carroll a mit fin à sa saison et ne jouera donc pas ce match de même que Joe Harris. Pour le reste, Kenny Atkinson s’est fait plaisir et a offert une dernière danse à une bonne partie de son effectif.

  • 5 des Nets : Russell – LeVert – Crabbe – Hollis-Jefferson – Allen
  • 5 des Celtics : Larkin – Bird – Nader – Yabusele – Baynes

Le début de match est assez intéressant de la part des Nets qui bloquent assez bien les offensives des Celtics un peu désorganisés. La donne change alors peu à peu et les intérieurs de Boston commencent leur travail de destruction de la raquette. Baynes puis Yabusele sont intéressant. Le géant blond celte termine le QT avec 14 points et 7 rebonds ! Kenny Atkinson ouvre son banc, Milton Doyle et Nik Stauskas jouent de nombreuses minutes. Les C’s prennent jusqu’à 12 points d’avance dans ce QT. Les Nets recollent un peu en fin de QT et l’écart n’est que de -5 : 27-22 Celtics.

Le début du second QT est du même acabit. Les Celtics sont plus vifs, plus déterminés et les remplaçants de BKN peinent à suivre. Les changements défensifs sont difficiles et l’écart grimpe petit à petit. Dans la peinture, les Nets sont à la peine. Néanmoins, le jeu est plus varié offensivement et les noirs et blancs alternent entre jeu intérieur et shoots longue distance. Les Nets reviennent même à -4 (39-43) puis -3 (43-46) après un gros dunk de Jarrett Allen mais Boson accélère dans les deux dernières minutes. Stauskas perd un ballon dans les dernière seconde et offre à Boston 10 points d’avance à la mit-temps : 43-53 Celtics.

Brooklyn aborde cette deuxième partie de match en roue libre. La défense n’est pas spécialement agressive (aucun intérêt de jouer dur pour eux comme pour nous) et le banc des Nets en profitent pour se montrer un peu. Baynes continue son « enjaillade » du soir, Larkin balance à 3PTS (66-47) et Boston prend les devants. Même Yabusele se risque derrière la ligne. Allen Crabbe soigne ses stats à 3PTS et s’assure de garder son record encore un petit moment. Boston enfonce le clou, se montre plus décisif des deux côtés du terrain et voilà plus de 20 points de retard (57-80), le match est plié ! En total maitrise, Boston gère et laisse revenir légèrement les Nets en fin de QT : 70-83 Celtics

La fin de match est assez anecdotique, les deux équipes se contentant du résultat. Une fin de match en petites foulées pour les deux formations. L’une est désormais officiellement en vacance. L’autre va affronter les Bucks en play-offs dès dimanche. Score final 110-97. On notera les 18 points, 4 rebonds et 3 passes de Nik Stauskas en 34 minutes de jeu ; les 6 points, 1 rebond et 5 passes de Milton Doyle en 25 minutes ; les 7 points, 6 rebonds et 3 passes de Timofey Mozgov en 9 minutes et enfin la bonne entrée de James Webb III qui aura joué au total 12 minutes pour 2 points et 2 rebonds.

On a aimé :

  • Voir le banc joué et profité de ce dernier match de la saison
  • L’alternance shoot à 3PTS, pénétration, shoot mi-distance
  • Le bon esprit de ce match

On a pas aimé :

  • Se faire bouffer comme ça par les intérieurs adverses. Une habitude cette saison. 64 points « in the paint ». Baynes termine le match avec 26 points et 14 rebonds !
  • On aurait aimé terminé avec une 4e victoire consécutive, terminé devant NY au classement général et partir en vacance sur une bonne note. Tant pis

Bilan des deux semaines :

  • 3 victoires – 2 défaite
  • 12e bilan de l’Est (+1)
  • 23e bilan de la NBA (+2)
  • Prochains matchs : Rendez-vous en Octobre 🙂

Le joueur de la semaine : Allen Crabbe

CrabbeStats : 25.5 PPG (55.6 FG% – 52.8 3PT%) – 2.3 RPG – 3 APG

Blessé face aux Sixers en début de semaine dernière, l’arrière a terminé la première semaine en fanfare : en deux matchs, Kraby a mis tout le monde d’accord : 25 points contre Milwaukee, 20 contres les Bulls. Des actions cluths à la sirène, des shoots à 3 points salvateurs, Allen Crabbe se révèle en cette fin de saison. Avant d’entamer la suivant de manière gigantesque : 41 points contre les Bulls, 8/11 à 3PTS. Enormissime ! Et son record de tir à 3PTS sur une saison va être dur à aller chercher.

 

C’était le dernier Bilan Hebdo de la saison 2017-2018. Tout l’équipe de Brooklyn Nets France vous remercie pour votre fidélité et votre soutien tout au long de la saison. On vous réserve des belles choses prochainement… Un conseil, mettez le site dans vos favoris ! #Merci #WeGoHard

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s