NBA Draft 2018

Draft 2018 : Džanan Musa, la très fine gâchette de Bosnie

DgQ1F71X0AEeIGE.0

Dans la lignée des nombreux joueurs européens qui ont évolué chez les Nets, l’ailier bosniaque Dzanan Musa s’est vu drafté par les Nets en 29ème position de la Draft NBA 2018. Annoncé tantôt autour de la place 20-25, tantôt au début du second tour, le grand Dzanan n’était cependant pas le choix premier de Brooklyn, qui visait (selon les rumeurs) un profil d’intérieur comme l’allemand Moritz Wagner drafté un peu plus haut par les Lakers avec le choix n°25. Malgré tout le choix des Nets n’est pas un choix de dépit, et pourrait même se révéler très intéressant à court et moyen terme.

Un palmarès déjà impressionnant

A seulement 19 ans, le jeune Musa possède déjà une solide expérience du haut niveau. International avec la Bosnie lui qui joue avec les pros depuis trois ans déjà. A l’instar d’un autre européen, un certain Luka Doncic, l’ailier impressionne en Europe depuis son plus jeune âge et n’a jamais raté une occasion de se montrer à son avantage. Il est devenu pro à l’âge de 16 ans, non pas en Bosnie, mais en Croatie au Cedevita Zagreb. De là est parti sa fulgurante ascension jusqu’à ce contrat garanti dans une franchise NBA. Son palmarès ? Énorme ! Triple champion de la Premiere Ligue croate, triple vainqueur de la Coupe nationale croate, Champion d’Europe en MVP du tournoi aux championnats d’Europe des U16 ans en 2015, meilleur scoreur de l’Eurobasket en 2014 avec 23.0 pts, meilleur scoreur du championnat du monde U16 en 2016 avec 34,0 points, 8,1 rebonds et 3,0 passes décisives de moyenne et vainqueur de la ABA Super League en 2017 et tout récent vainqueur de l’EuroCup Rising Star.

Un fin scoreur

Assez adroit, c’est par ses qualités offensives que Dzanan Musa s’est d’abord fait remarquer. Considéré comme un vrai poste 3, capable selon certain de se décaler au poste d’arrière, le (très) grand ailier (2m06) est un fin tireur. Capable de shooter depuis n’importe quelle position, il excelle dans le catch-and-shoot et fait très souvent mouche.

A mi-distance, comme derrière la ligne à trois points, le natif de Bihac en Bosnie est capable de prendre très rapidement feu même avec des ballons difficiles à exploiter. En témoigne un match à 50 points face à l’Australie en U17.

Il a également la capacité d’aller assez vite au cercle, et n’hésite pas à poser un dribble si nécessaire. Malgré son corps encore frêle (85-90 kg), il n’hésite que rarement à aller se frotter aux intérieurs adverses dans la peinture. L’Europe de l’Est comme on l’aime. Pour sa dernière saison, Musa tournait à 12.4 pts, 3.5 rebs, 1.9 ast à 47% en 23.1 min de moyenne.

Les observateurs pointent cependant des lacunes défensives. Sa jeunesse, qui est forcément un atout, peut devenir chez Musa une grosse faiblesse également. Show-man, il peut vite vriller et laisser parler une certaine forme d’immaturité. Souvenez-vous de son embrouille en sélection avec Mirza Teletovic à cause d’un excès d’individualisme.

Bref, le nouveau rookie des Nets devra travailler d’abord sur cet aspect mental, et améliorer son QI basket s’il souhaite s’imposer dans la rotation de Kenny Atkinson.

Quelle place dans l’effectif des Nets ?

Difficile de prédire quel sera l’effectif des Nets pour la saison à venir. Si les choses ne bougent pas, le jeune ailier Dzanan se placera sous les grandes ailes protectrices de DeMarre Carroll au poste 3.

Il tachera de concurrencer des joueurs comme Crabbe ou Harris, qui préfèrent cependant occuper des postes d’arrière. A terme, sa taille pourrait lui permettre de jouer plus vers l’intérieur, à l’image d’un Hollis-Jefferson décalé du poste 3 au poste 4. Il deviendrait alors un joueur assez complet, et très utile dans le spacing au vu de sa capacité à shooter et à dégainer rapidement de loin. Surtout que derrière RHJ, les solutions semblent limités pour Kenny Atkinson à l’heure où nous écrivons ses lignes.

Un choix intéressant donc pour les Brooklyn Nets, surtout avec un choix de fin de 1er tour. Sa progression sera à surveiller de près, tout comme son implication à l’entraînement. Son jeu devrait quand même bien fonctionner du côté de Brooklyn, qui rappelons le, ont battu la saison dernière des records de shoots à 3PTS.

Publicités

(2 commentaires)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s