Trade

Faried à Brooklyn, Lin à Atlanta : les Nets s’activent pour préparer l’été 2019

NBA: Golden State Warriors at Brooklyn Nets

Si vous souhaitiez voir du mouvement du côté des Nets, on peut aisément dire que vous êtes servis. Alors que quelques rumeurs faisaient l’état de discussions dans l’optique d’un trade de Carmelo Anthony à Brooklyn afin d’y être coupé, la franchise new-yorkaise a finalement fait un choix totalement différent.

Car oui, de bon matin en France, Adrian Wojnarowski d’ESPN s’est assuré que les réveils des fans français des Nets soit mouvementés. À la clé, deux trades ont vu le jour, et pas des moindres…

Jeremy Lin fait ses valises direction Atlanta !

Résultat de recherche d'images pour

Le premier trade annoncé concerne les Hawks d’Atlanta. Dans l’échange, les Nets envoient :

  • Jeremy Lin (12M$/1an)
  • Le 2nd tour de Draft 2025
  • La possibilité d’échanger les picks 2023 si celui des Nets est mieux placé

En échange les Nets récupèrent :

  • Un 2nd Tour de Draft 2020 (via Portland)
  • Les droits sur Isaia Cordinier, arrière français drafté en 44ème position de la Draft 2016 évoluant aux Sharks d’Antibes.

Ce trade n’est en rien une surprise du côté des Nets : le contrat de Jeremy Lin arrive à expiration l’été prochain et le poste de meneur était très fourni. En dégraissant un contrat à 12 millions de dollars, Brooklyn s’offrait donc de la place dans son cap space pour un nouveau mouvement, tout en transférant un joueur n’ayant malheureusement joué que 37 rencontres en 2 ans. Atlanta cherchait un guard pour remplacer Dennis Schroder, impliqué dans des rumeurs de transferts depuis quelques semaines on peut donc dire que c’est un deal gagnant-gagnant pour les deux franchises.

Kenneth Faried quitte (enfin..) Denver et débarque à Brooklyn !

Résultat de recherche d'images pour

Alors que Woj annonçait ce trade à 6h01 du matin heure française, il ne lui a fallu qu’une petite minute pour annoncer le mouvement d’après, entre les Nets et les Nuggets.

Les Nuggets envoient :

  • Kenneth Faried (13,7M$/1y)
  • Darrell Arthur (7,1M$/1y)
  • Un 1er TDD 2019, protégé 1-12 (si le pick est entre la 1ère et la 12e place incluse, le choix reste à Denver en 2019 mais sera obligatoirement aux Nets en 2020)
  • Un 2nd TDD 2020

Les Nets envoient :

  • Isaiah Whitehead (drafté en 2016, coupé dans la foulée par les Nuggets)

L’idée de ce trade pour Denver était de dégraisser largement sa masse salariale, permettant à la franchise du Colorado de faire 43M$ d’économie sur la masse salariale et la luxry tax.

Pour Brooklyn, l’été 2019 est toujours dans la ligne de mire. Avec ce move, les Nets transforment le contrat expirant de Lin de 12M$ en 21M$ expirants, s’offrant encore plus de flexibilité en vue de la free agency dans un an. En prime, les Nets, qui auront leur propre premier choix à la draft, auront selon toute vraisemblance celui des Nuggets placé entre la 13e et la 20e place. De quoi espérer trade-up à l’approche de la draft en juin 2019…

Que penser après ces deux trades ?

Résultat de recherche d'images pour

Pour le premier, il s’agit dans un premier temps d’affirmer D’Angelo Russell et Spencer Dinwiddie à la mène la saison prochaine, un duo qui avait bien travaillé l’année dernière malgré les quelques absences de D’Lo. Jeremy Lin, que les blessures ne lâchaient pas depuis son arrivée à Brooklyn, connaitra sa 7e franchise avec les Hawks pour sa 9e saison dans la ligue.

L’idée de dégraisser le poste de meneur pour apporter des solutions dans le secteur intérieur était également un des enjeux de l’été, vu comment le front-court des Nets était dominé la saison passée. Ce trade sera aussi pour Kenneth Faried l’occasion de sortir du placard où il était enfermé à Denver depuis un moment (32 matches dont 7 starters en 2017-18), lui qui était constamment dans des rumeurs de transferts depuis son titre de champion du monde en 2014 avec Team USA. Il cherchera sûrement à se montrer pour obtenir un beau contrat la saison prochaine dans un environnement où il aura sûrement un rôle d’energizer dans la 2nd unit.

Enfin, ces deux moves affirme finalement un seul et unique avenir pour Brooklyn : un all-in sur la free agency 2019. Le cap devrait monter de 101M$ à 109M$ et des joueurs majeurs seront sur le marché : Klay Thompson, Kemba Walker, DeMarcus Cousins, Kyrie Irving, Al Horford, DeAndre Jordan, Jimmy Butler, Carmelo Anthony (lol) ou encore Kahwi Leonard pour ne citer qu’eux…

Les Nets continuent de bosser pour avoir l’opportunité salariale de signer deux superstars lors de cette free agency et semblent déterminés à revenir sur le devant de la scène.

Pour conclure, on ne peut pas boucler ce papier sans parler de Sean Marks, auteur une nouvelle fois de moves parfaits. Le GM des Nets réalise un si beau travail depuis deux ans et commence peu à peu à être reconnu dans le monde de la NBA, et c’est peut-être là qu’est sa plus belle réussite. In Sean Marks we trust

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s