Actu

Allen Crabbe est-il la grosse erreur de Sean Marks ?

Résultat de recherche d'images pour

Mark Deeks, réputé journaliste basket britannique, a publié un rapport détaillé (mais aussi très long que vous pouvez retrouver ici) sur la reconstruction des Nets, et en a profité pour donner son point de vue sur le succès de Sean Marks après ses deux premières années et demi en tant que GM.

Une grosse partie du rapport est une simple énumération des mouvements de Sean Marks, de la transformation Thaddeus Young en Caris LeVert (via 1er TDD des Pacers et un second TDD encore inutilisé) aux mouvements de cette intersaison. Mais Mark Deeks, comme Zach Lowe, Tim Bontemps et Bill Simmons, pense que le GM des Nets a fait une  erreur majeure depuis son arrivée en n’obtenant pas plus des Blazers pour Allen Crabbe. En fait, Deeks pense que faire venir Crabbe, avec son gros salaire, était une erreur.

Allen-Crabbe-e1485635163123.jpg

Pour rappel, les Nets ont offert un contrat de quatre ans et 75 millions de dollars à Allen Crabbe en juillet 2016 alors qu’il était agent libre restreint. Portland, de façon surprenante, avait décidé d’égaler l’offre mais a éprouvé des remords un an plus tard. Les Blazers avaient besoin d’être sous le seuil de la luxury tax et Sean Marks était prêt à faire venir Allen Crabbe et son contrat de 58 millions de dollars sur trois ans à Brooklyn.

Donc, il y a un peu plus d’un an maintenant, ils ont échangé le contrat de 20 millions de dollars sur 3 ans d’Andrew Nicholson pour celui d’Allen Crabbe. Les Nets n’avaient jamais voulu de Nicholson récupéré dans le trade envoyant B. Bogdanovic et C. McCullough chez les Wizards contre Nicholson et un 1er tour de Draft 2018 (devenu Jarrett Allen). Un faible prix pour récupérer un joueur qui était à l’époque le deuxième meilleur shooter à 3 points de la NBA avec près de 42% de réussite derrière l’arc.

Deeks et les autres consultants pensent que les Nets auraient pu profiter de la situation financière désastreuse de Portland pour récupérer plus d’assets et notamment un ou plusieurs tours de draft. Pour Deeks, il s’agit d’un mauvais deal pour plusieurs raisons :

« L’espace dans le cap que Crabbe prend maintenant est la question ici. Comme l’ont prouvé les Nets, ils ont cherché à acquérir des assets auprès d’autres équipes en récupérant les gros contrats des autres équipes (comme Carroll l’an dernier ou Faried cet été). Et pourtant, avec une équipe assez désespérée pour l’échanger, les Nets n’ont pas récupérés autant que ça pour Allen Crabbe. Les Blazers avaient été piégés dans une situation qu’ils avaient eux-mêmes provoquée en matchant l’offre des Nets en 2016, et pourtant les Nets les ont laissés sortir de prison, purement et simplement parce qu’ils ont surévalué Allen Crabbe. »

Tout en admettant que Crabbe fit bien avec les Nets, il affirme que le californien est trop cher et ne vaudra jamais ce qu’il est actuellement payé par Brooklyn.

« Le coût qui en résulte est très préjudiciable. Pour que Crabbe ait une valeur commerciale à l’avenir, il a besoin de performer à un niveau supérieur, beaucoup plus proche de ce grand contrat qu’il a signé. Et compte tenu des améliorations limitées tout au long de sa carrière NBA, cela ne semble pas probable. Crabbe n’est toujours pas assez actif sur la balle, il en fait toujours peu, il est trop passif par moments, il a besoin de plus de mouvement et n’a pas d’impact significatif sur la défense. »

Deeks note également que Joe Harris, re-signé cet été pour 16 millions de dollars sur deux ans, pourrait à l’avenir être meilleur que Crabbe et qu’il a d’ailleurs déjà surpassé Crabbe la saison dernière. La perte de cap space, note Deeks, a fait mal aux Nets alors qu’ils tentaient d’extraire des choix de draft des équipes qui avaient trop dépensé à l’été 2016.

« Le contrat de Crabbe n’a pas coûté sa place à Harris. Mais le contrat de Crabbe n’est pas une vertu, et sa présence est plus gênante que bénéfique. À un moment où les équipes de la ligue ressentent la pression du cap space en raison des dépenses excessives de 2016 et seraient plus disposées qu’avant à abandonner leurs assets pour faire de mauvaises affaires, les Nets ont dépensé une grande partie de leur potentiel pour Allen Crabbe. »

Bien sûr, les Nets aiment beaucoup Crabbe. Ils l’ont aimé en 2016 quand ils lui ont offert un gros contrat et ils l’ont aimé en 2017 quand ils ont fait un trade pour lui et ils ont aimé en 2018 quand à la fin de la saison il a montré qu’il pourrait être le meilleur défenseur extérieur de l’équipe.

usa_today_10679875.0.jpg

Après la All-Star Break, Crabbe est enfin devenu plus agressif. Il a non seulement shooté à 41.7% à 3PTS lors de ses 25 derniers matchs (du 6 février au 11 avril), mais sa moyenne de points s’est améliorée plus que tout autre joueur, passant de 11.6 à 16.3 points par match, incluant 10 matchs avec +20 points et 10 matches avec +5 3PTS, incluant son career-high le 9 avril avec 41 points pour son 26e anniversaire.

Les Nets espèrent que sa fin de saison saura le booster pour performer de la même manière dès octobre. Crabbe coûtera 18,5 millions de dollars cette saison avec une player-option en juillet 2019. Il aura 27 ans et s’il a une bonne année, conformément à ce contrat, il pourrait être tenté d’opt-out. Mais une bonne saison justifierait aussi la confiance des Nets en lui… Affaire à suivre.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s