Actu Media Day

Media Day : L’heure de franchir un cap a sonné pour Caris LeVert

Hier se déroulait la rentrée officielle des Brooklyn Nets avec le traditionnel Media Day au HSS Training Center. Alors que chacun y est allé de sa petite déclaration devant la presse, nous allons nous pencher sur le cas Caris LeVert un des joueurs les moins médiatisé de la franchise mais qui est pourtant l'un des joueurs possédant le plus de talent dans l'effectif de Kenny Atkinson.

Hier se déroulait la rentrée officielle des Brooklyn Nets avec le traditionnel Media Day au HSS Training Center. Alors que chacun y est allé de sa petite déclaration devant la presse, nous allons nous pencher sur le cas de Caris LeVert, un des joueurs les moins médiatisé de la franchise mais qui est pourtant l’un des joueurs possédant le plus de talent dans l’effectif de Kenny Atkinson.

Caris LeVert est le joueur des Nets qui attire le plus les autres équipes NBA, à tel point qu’il s’est récemment retrouvé dans les rumeurs de trades autour de Jimmy Butler. Alors qu’il arrive dans sa 3ème saison dans la grande ligue, l’arrière est le joueur qui est le plus cité par les médias et ses coéquipiers.

« Je pense que c’est à mon tour de passer un cap« , déclare l’arrière formé à Michigan. « C’est évidemment bon d’entendre toutes ces louanges de la part de mes coéquipiers car je travaille beaucoup sur et en dehors du terrain. Que ce soit mentalement, physiquement. Je me sens vraiment prêt à passer un cap. »

La saison dernière, LeVert tournait à 12,1 points et 4,2 passes par match , mais les Nets sont convaincus qu’il possède le talent pour faire encore plus. Un enthousiasme qui suffit pour ne pas l’inclure dans les discussions pour Butler.

« Je me concentre sur moi-même et je suis meilleur chaque jour. Je peux pas tout contrôler (en parlant des trades), donc je ne me concentre pas dessus. Si cela arrive, eh bien ça arrive. Si ça n’arrive pas ça n’arrivera pas. Je suis très heureux d’être dans cette situation. J’aime cette équipe. Je veux jouer ici longtemps, mais je sais que la NBA est un business. »

Même si LeVert ne sera sans doute pas dans le cinq de départ pas cette saison, toute l’attention qu’il a eu à s’améliorer ne pas passe pas inaperçue.

« Caris commence vraiment à progresser » a déclaré Joe Harris au Media Day.

« C’est une année de rupture. Il ne faut pas lui mettre de la pression sur le dos mais c’est son année. Je l’ai vu chaque jour, j’ai vu comment il travaille sans relâche. » témoigne de son côté DeMarre Carroll.

Arrivé en NBA assez maigre, LeVert a souvent pris des coups sur le terrain. Et il a travaillé la force du bas du corps pour compenser les coups qu’il prenait.

« Dans la finition ou en défense, chaque partie de mes matches manquait de force. Je manquais aussi d’équilibre sur mes deux premières saisons. Le travail sur ma force bas du corps va certainement aider à cela. Sur les finitions au cercle ou en défendant les gros joueurs adverses, cela aidera certainement beaucoup. »

9a1b40b8-bf9f-45fd-a1e8-7fb01b4b4392-USATSI_11311420LeVert tournait à 13,8 points et 44,1% à 3PTS de moyenne jusqu’au 1er janvier la saison dernière et  à 15,7 points à 51,5% au tir avec 5,6 passes lors des 9 derniers matches avant que les douleurs à l’aine, au genou, au pied et sa commotion cérébrale ne lui brisent son rythme. Il a également dû endosser un rôle plus important en attaque la saison dernière en étant le leader de la second-unit avec un statut de meneur back-up.

Mais après avoir grandi et mûri physiquement, LeVert pense qu’il peut progresser en attaque et revenir à son ancienne spécialité, la défense. S’il réussit, les Nets considèrent qu’il peut devenir spécial.

« Je n’ai vu personne réussir à le défendre ces dernières semaines. Il marque à volonté. » a déclaré Jared Dudley. « Il est athlétique. Quand sont arrivés les tests physiques, il était le plus rapide. Je ne savais pas qu’il avait un tel handle, il est bien meilleur que ce que je pensais. Il peut shooter en sortie de dribble. C’est comme ça qu’un role player peut devenir un joueur spécial. C’est un scoreur, un combo-guard. Les années 3 et 4 en NBA sont celles où l’on progresse le plus. Sur le plan de la confiance, D’Angelo lui donne la balle pour marquer. Quand un meneur vous fait confiance comme cela, c’est que vous êtes capable de faire de grandes choses.« 

Enfin, Ed Davis s’est également exprimé sur l’arrière, expliquant qu’il est le joueur qui l’a le plus impressionné depuis son arrivée à Brooklyn :

« C’est probablement le mec que je n’avais jamais vu jouer dans l’équipe, et je ne savais qu’il était capable de faire autant de choses avec la balle. Il m’a réellement surpris. C’est vraiment le genre de gars pour qui on peut se dire « Ayo, il va faire une super saison. J’aime son jeu ». »

Plus mature, plus fort physiquement et soi-disant indéfendable pour ses coéquipiers, Caris LeVert joue gros cette saison. Une saison où un step-up pourrait clairement avoir lieu pour le jeune arrière de Brooklyn, pour pourquoi pas devenir la pièce maîtresse des Nets cette saison ?

Source : NY Post & Nets Daily

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s