Actu Media Day

Media Day : Dzanan Musa, entre galères et détermination

Musa.jpg

À un mois de la reprise de la NBA les Nets ouvraient leur saison lors du traditionnel Media Day au Training Center de Brooklyn. Si pour beaucoup de joueurs ce rendez-vous est devenu une habitude ce n’est pas le cas pour Dzanan Musa. Le Bosnien, 29ème choix de la dernière draft s’apprête à vivre sa première saison dans la ligue Nord Américaine. S’il est arrivé assez discret le compatriote de Mirza Teletovic est plutôt affûté et a eu droit a quelques questions de la part des médias New-yorkais.

Dzanan Musa est d’abord revenu sur son parcours depuis son enfance jusqu’à son arrivée en NBA avec une annecdote très émouvante de la part de l’ancien joueur du KK Cedevita qui explique avoir eu une enfance assez difficile :

« Je n’oublierai jamais ce moment où mes parents m’ont abandonnés dans un appartement quand j’avais 11 ans. Ils sont reparti vers la voiture et je les ai vus, j’ai salué et dès qu’ils ont traversé la route et que je ne pouvais plus les voir J’ai couru dans ma salle de bain et j’ai pleuré pendant quatre ou cinq heures d’affilée. »

Cet épisode est dur à vivre pour le jeune Bosnien, ce qui ne l’empêchera pas de jouer en équipe nationale quelques années plus tard contre… Rondions Kurucs ! Avantage Kurucs qui semble avoir marqué la mémoire de son nouveau co-équipier dans une victoire de la Lettonie face à la Bosnie.

« Il nous a botté le cul. Il a marqué quelque chose comme 20 ou 30 points. Il nous a dunké huit fois dessus. Donc oui, je me souviens de ce gars. »

Ses débuts dans le basket professionnel ont été difficle. Il déclare que passer d’un rôle de joueur le plus talentueux de sa catégorie (16 ans en 2016) à chauffeur de banc n’est pas facile. En effet, lors de l’Euro des moins de 16 ans à Kaunas, Dzanan Musa remporte l’Euro avec la Bosnie-Herzégovine, mais pas seulement ! Il est aussi élu meilleur joueur du tournoi, meilleur marqueur et passeur et termine dans le 5 de la compétition.

Malgré tout, Musa n’arrive pas à s’imposer tout de suite au KK Cedevita (Croatie) et ne joue que 4 minutes de moyenne lors de la saison 2015/16. Ce n’est que deux saisons plus tard qu’il explose et est drafté par Brooklyn au premier tour. Mais parce-que la vie est loin d’être rose pour le néo Net, il se blesse lors d’un match de qualification à la coupe du monde 2019 face à la Bulgarie. Une blessure à la cheville qui le renvoie directement à New-York pour des examens médicaux.

Fort heureusement, Sean Marks a rassuré la presse quant à la gravité de la blessure de son rookie : «Dzanan passe actuellement une IRM. C’est à déterminer. Ce n’est pas aussi grave que ce qui a été dit dans les médias en Europe, heureusement pour lui et pour nous, tout va bien. »

Revenons-en au Media Day. Dans une autre interview, l’ailier Bosnien revient sur ses 24 heures avant la draft, un moment que l’on sait toujours particulier pour un prospect.

« C’était bizarre parce que c’était la dernière équipe et tout s’est passé si vite. Je savais seulement trois jours avant la Draft que j’allais avoir un workout avec les Nets et j’ai dit : «D’accord, je suis déjà à New York, alors peu importe.» Mais quand je suis arrivé ici, j’ai été agréablement surpris par les installation, le personnel, et l’organisation dans sa globalité. »

Musa est aussi revenu sur son training camp très particulier avec les Nets lors duquel il a expliqué avoir été un peu mal à l’aise après sa rencontre avec le Front Office :

« Rien ne s’est passé comme ailleurs, c’était très étrange. Je suis venu au centre d’entrainement, j’ai fait mes exercices physiques, mes exercices technique et c’est tout. Rien de spécial, mais ils savaient déjà qui il avait fait venir.. Je pense qu’ils ont parfaitement compris quel type de joueur j’étais. »

Un manque de communication ? D’accompagnement du joueur ? Musa a expliqué que la réunion avec le front office de la franchise avait été un peu étrange. Pas d’entraînement, juste une conversation lors de laquelle on lui a expliqué le fonctionnement et le projet de la franchise. L’ailier a conclu son Media Day en expliquant qu’il n’avait reçu aucune indication de l’intérêt des Nets à son sujet jusqu’au mercredi avant la Draft à New York. Une preuve que les Nets savent scooter et rester discret dans à l’approche d’une Draft.

Après de belles performances en Europe Dzanan Musa aura a coeur de prouver qu’il peut jouer et s’épanouir en NBA. Blessé avec sa sélection le bosnien a déjà fait part de son envie d’être de retour pour le training camp qui débutera la semaine prochaine pour prouver à son coach qu’il pourra compter sur son sniper des Balkans dès cette saison.

Notre portrait de Dzanan Musa est à retrouver ici

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s