Actu

Jahlil Okafor regrette de ne pas avoir écouté le staff des Nets quand ils lui ont parlé de dépression

usa_today_10590727.0.jpg

Dans une interview accordée à Shams Charania de The Athletic, Jahlil Okafor est revenu sur la période compliquée qu’il a subi depuis sa saison rookie. Il a admis qu’un membre du staff de Brooklyn (dont le nom est inconnu) lui avait notamment conseillé, juste après son arrivée en décembre dernier, de consulter pour ce qu’il diagnostiquait comme de la dépression et de l’anxiété chez Okafor. Le joueur de 22 ans admet cependant n’avoir pris au sérieux ce diagnostic qu’après la fin de la saison.

Désormais chez les New Orleans Pelicans, Okafor a décrit comment l’employé des Nets l’avait surpris en lui parlant de son état mental :

« Je ne savais pas que j’étais sujet à la dépression et l’anxiété. Quand j’étais à Brooklyn après le trade de Philly, j’ai commencé à parler à quelqu’un là-bas. C’est la première fois que j’en entendais parler. Puis, pendant la saison, je n’ai pas agi. »

« Je n’allais pas bien mais je ne savais rien sur ça, je l’ai complètement ignoré et je l’ai nié. »

Bien qu’il ne soit pas clairement identifié, les Nets ont beaucoup fait confiance ces dernières années à un psychologue du sport basé au New Jersey, nommé Paul Groenewal, qui pourrait être le fameux membre du staff inconnu.

Shams Charania écrit que ce n’est réellement qu’en fin de saison que Jahlil Okafor a touché le fond et a réalisé qu’il devait changer les choses.

« Une semaine avant la fin de la saison, je me suis regardé dans le miroir et je savais que ni mon corps, ni ma tête n’allaient bien. Je suis allé directement à Miami, j’ai changé de régime et j’ai travaillé. Mais, le plus important, je suis allé parler à un thérapeute pour m’aider à surmonter la dépression et l’anxiété et je le fais toujours. Je vais mieux et j’apprends des façons de continuer à me sentir bien. »

Okafor s’est dirigé vers Miami pour progresser physiquement et mentalement. Il admet que son éthique de travail et sa résistance étaient vraiment problématique. Maintenant, après avoir signé à New Orleans, il sent que la roue peut tourner en sa faveur, qu’il peut changer les choses.

« Je voulais faire partie de cette équipe. C’est le bon fit pour moi et je ne peux pas être plus heureux que là où je suis aujourd’hui. Je suis enthousiaste quant à faire partie d’une équipe qui gagne. On parle de gagner un titre, d’être compétitif. C’est nouveau pour moi d’entendre ces mots au training camp. Toute ma carrière j’ai été un winner. Je ne peux plus attendre de gagner à nouveau. »

Même si l’ambition de gagner un titre peut paraître lointaine, le fait que Jahlil Okafor ai pris conscience de ses problèmes psychologiques par son passage à Brooklyn montrent à nouveau la qualité d’un staff dont la renommée commence petit à petit à être très sérieuse. Redevenu, selon ses dires, un joueur sérieux, Jahlil Okafor n’aura malheureusement pas marqué la franchise comme la franchise l’a marqué. Le pari tenté par Brooklyn n’aura pas fonctionné, que ce soit pour Okafor ou pour Nik Stauskas, désormais du côté de Portland. Seul le 2nd tour de Draft des Knicks récupéré via Philly dans le trade sera finalement d’une vraie utilité.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s