Actu Interview

(Exclu Nets France) Džanan Musa « Travailler dur, c’est la clé de la réussite »

Profil offensif à développer dans l’avenir, travailleur acharné et fier de son organisation, Džanan Musa, le rookie de Brooklyn, s’est confié à Brooklyn Nets France sur ses premiers mois en NBA. Entre voyages en G-League, entraînements et ressenti par rapport à la blessure de Caris LeVert.

Il fait partie des petits nouveaux des Nets avec Rodions Kurucs. Le 21 juin dernier, Sean Marks sélectionne Džanan Musa en 29eme position de la Draft 2018. La franchise met donc la main sur un ailier de 19 ans, mesurant 2,06m, avec un CV de scoreur en compétition de jeunes en Europe. Son palmarès parle pour lui : meilleur marqueur de l’Eurobasket U16 en 2014 avec 23.0 points par match, MVP, meilleur scoreur et meilleur passeur de l’Eurobasket U16 en 2015 et championnat du monde U16 en 2016 avec 34,0 points de moyenne. Le Bosnien traverse donc l’Atlantique et débarque ainsi dans la Big Apple, en provenance de Cedevita en Croatie avec joie et respect pour sa nouvelle équipe, comme il le confie à Brooklyn Nets France.

« Le soir de la Draft était incroyable. Je suis heureux d’arriver dans cette superbe ville et cette organisation que sont les Brooklyn Nets. »

Sortie d’écran, catch and shoot, longue distance ou non, drive et pénétration, Musa sait potentiellement tout faire. C’est du moins ce qu’il montre en Europe. Néanmoins, le Bosnien n’a pas encore eu le temps de réellement prouver sa valeur en NBA. En sept rencontres disputées, le poste 3 ne joue que 3,7 minutes de moyenne, pour 1,7 points, 0,4 rebonds à 42% au shoot. Non lassé par son utilisation, de par son statut de rookie, le numéro 30 des Nets sait dans quel secteur de son jeu il doit travailler et a confiance en son staff pour y arriver.

« Le jeu va tellement vite. Il faut se préparer à ce changement. L’aspect physique est primordial également. Il faut être à son meilleur niveau. Après évidemment il faut se concentrer sur l’aspect technique. Je suis tellement heureux de travailler mon jeu avec Kenny Atkinson et son staff. Ils m’aident énormément. »

« Je souhaite le meilleur à Caris LeVert »

Pas énormément de match dans la grande Ligue pour Musa mais pas d’inactivité pour autant. Le poste 3 officie la plupart du temps avec les Long Island Nets, la franchise de G-League de Brooklyn. Il n’est pas le seul de la maison mère à descendre d’un cran puisqu’il est accompagné par Rodions Kurucs, Alan Williams et Theo Pinson. Dans l’échelon inférieur, les stats sont bonnes, semblables à ce qu’il faisait en Europe. 20 points, 3 passes, 6,4 rebonds, à 41% au shoot, le tout en 32 minutes. Un processus de développement  pour l’instant réussi que le joueur accepte totalement.

« Je suis le plan que l’on me donne. J’essaie d’être meilleur chaque jour et d’aider l’équipe. Travailler dur est la clé de la réussite. Je remercie vraiment toute l’équipe de Long Island. »

Même s’il effectue des allers-retours, Džanan Musa est intégré dans l’effectif des Nets. Dans un effectif soudé, chaque coup dur affecte le collectif et potentiellement le ressenti de chacun. Le 12 novembre dernier face à Minnesota, c’est l’univers de la NBA qui est pris de peur quand Caris LeVert retombe brutalement et se tord le pied. Non retenu pour le déplacement, Musa se rappelle néanmoins cette scène et éprouve de la sympathie pour l’arrière.

« J’étais à Brooklyn, je regardais le match de chez moi. Ce fut l’une des pires choses que j’ai vu. Caris est quelqu’un de bien. Dieu merci il n’a rien. Je lui souhaite le meilleur.»

Un potentiel intéressant, un temps de jeu à trouver mais qui ne l’inquiète pas tant que ça, Džanan Musa n’en reste pas moins un joueur dans les plans de sa franchise. Kenny Atkinson ayant déclaré regarder tous les matchs de G-League. Les minutes pourraient donc venir et augmenter dès cette saison pour le rookie sous le maillot de Brooklyn.

Un message aux fans français

Ayant grandi sur le vieux continent et étant content de répondre à nos questions, Dzanan a tenu à laisser un petit mots aux fans qui le suive lui et les Nets depuis la France.

« Nous sommes tellement fiers d’avoir des fans partout dans le monde. Merci aux fans français pour leur soutient sans faille. J’espère que nous allons continuer à les rendre heureux.»

Un geste fort sympathique du Bosnien que Brooklyn Nets France aura peut-être la chance de croiser dans moins deux mois maintenant lors de notre premier voyage à New-York. D’ici là on souhaite à Musa de continuer sa progression et d’intégrer aussi vite que possible la rotation de Kenny Atkinson.

Publicités

(3 commentaires)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s