Analyse Free Agency

Free Agency 2019 : le point sur la situation financière des Nets

Avant le début de saison les Nets faisaient office de candidat très sérieux à l’arrivée d’une star à l’été 2019. Pourquoi ? Parce que la franchise a bossé dur tout l’été pour dégager près de 60 millions de dollars potentiels de Salary Cap. Mais alors qu’un tiers à peine de la saison est passé, la situation a déjà beaucoup évolué du côté de Brooklyn. Suffisamment pour que nous nous penchions sur l’état des finances dès la mi-décembre puisque vous l’aurez compris la main de Sean Marks a considérablement changé en l’espace d’un mois et demi…

img_5030.jpg

Si sur le plan sportif les Nets affichent un bilan comptable de 15 victoires pour 18 défaites et sont pour l’instant 9ème de la conférence Est. C’est plutôt de l’aspect financier et le salary cap dont nous allons parler ici. Mais avant de rentrer dans le vif du sujet il est important de faire un gros rappel de quelques chiffres clés.

  • Salary Cap théorique : 109 Millions $
  • Dead Cap : 5.4 Millions $ (Deron Williams)
  • Salary Cap réel : 104.6 Millions $

La masse salariale déjà engagée pour la saison 2019-2020 :

Maintenant que vous avez ses chiffres en tête nous allons pouvoir sortir la calculatrice pour comprendre un peu mieux où en sont les Nets avec leur Cap en vue toujours de la Free Agency 2019. L’année prochaine les Nets auront 9 joueurs sous contrats garantis dont voici le détail.

  • Allen Crabbe : 18,5 M$
  • Spencer Dinwiddie : 10,6 M$ (Première année de son nouveau contrat)
  • Joe Harris : 7,67 M$
  • Jarrett Allen : 2,37 M$
  • Caris LeVert : 2,6 M$ (Dernière année de contrat rookie)
  • Dzanan Musa : 1,9 M$
  • Rodions Kurucs : 1,69 M$
  • Shabazz Napier : 1,85 M$
  • Treveon Graham : 1,65 M$

Les contrats de Shabazz Napier et Treveon Graham n’étant garantis que jusqu’au 10 juillet, les Nets pourraient s’offrir un peu de flexibilité en y renonçant mais on imagine mal Brooklyn se séparer de Napier au vu de son faible salaire… En partant donc du principe que les deux joueurs seront conservés Brooklyn aura déjà 48.8M$ de masse salariale sur la saison 2019-2020. Une somme à laquelle il faut ajouter les 5.4M$ de Deron Williams, soit un total de 54.3M$ déjà engagé.

Le salaire des deux rookies qui seront draftés par les Nets au 1er tour pèseront également dans la balance. Pourquoi ? On va tenter de vous l’expliquer. Imaginons un  scénario probable qui se rapprocherait au maximum de la vérité à savoir : Brooklyn accroche le 8ème spot à l’Est et Denver fait parti des moins bons bilans parmi les équipes qui vont en Playoffs. À partir de cette supposition, on peut estimer que les Nets auraient environ 8M$ de contrats alloué à leurs deux rookies. Alors bien sûr, Sean Marks peut échanger un de ses choix de Draft mais partons pour l’instant du principe que le GM n’échange aucun choix et conserve Napier et Graham :

  • Allen Crabbe : 18,5 M$
  • Spencer Dinwiddie : 10,6 M$
  • Joe Harris : 7,67 M$
  • Jarrett Allen : 2,37 M$
  • Caris LeVert : 2,6 M$
  • Dzanan Musa : 1,9 M$
  • Rodions Kurucs : 1,69 M$
  • Shabazz Napier : 1,85 M$
  • Treveon Graham : 1,65 M$
  • Rookie 1
  • Rookie 2

Si telle était la solution choisie, la masse salariale engagée pour la saison prochaine serait de  62.3 Millions $ (54.3M + 8M). Avec un Salary cap estimé à 109 Millions et dans la situation décrite ci-dessus, les Nets disposeraient d’une enveloppe de 46 Millions pour la Free Agency 2019. Loin des 60 Millions annoncés avant le début de saison.

Les agents libres de Brooklyn à la fin de la saison :

48041587_1162118770631037_3565439217846714368_n.jpg

Si la liste des joueurs en fin de contrat est longue, seul deux joueurs semblent réellement s’inscrire dans le projet des Nets : D’Angelo Russell et Rondae Hollis-Jefferson. En effet, or grosse surprise, ou re-signature à bas coût, DeMarre Carroll et/ou Jared Dudley ne devraient pas rester à Brooklyn. Tout comme Kenneth Faried…

Mais revenons-en à D’Lo et RHJ. Leurs contrats rookie étant terminés, Brooklyn aura la possibilité de les re-signer cet été ou de s’aligner sur les offres qui leurs seront faites. Mais Sean Marks ne pourra pas faire ce qu’il veut puisque le montant de leurs Cap Hold est réglementé par le dernier CBA. Touchant tous les deux moins de 8M$ cette saison, les Nets verront leurs salary cap imputer de 300% du montant de leurs dernière année de contrat en « Cap Hold » jusqu’a leurs signature s’il souhaite conserver les droits.

  • D’Angelo Russell qui touche un peu moins de 7M aura un cap hold de 21.1M$
  • Rondae Hollis-Jefferson qui touche 2.4M$ aura un cap hold de 7.4M$

Toutefois, disposant des Bird-Right sur les deux joueurs, Brooklyn pourra leurs proposer plus que ces sommes et dépasser le plafond du salary cap pour re-signer ses talents à condition que les propriétaires de la franchise soit près à payer la Luxury taxe ce qui semble être le cas si on en croit les dernières rumeurs autour de Prokorov et Tsai.

Mais étudions d’un peu plus près chaque cas de figures :

  • Russell re-signe mais pas Hollis-Jefferson : 40,3M$ – 21,1M$ = 19,2M$ de Salary Cap pour signer des Free Agents.
  • Hollis-Jefferson re-signe mais pas Russell : 40,3M$ – 7,4M$ = 32,9M$ de Salary Cap pour signer des Free Agents.
  • Russell et Hollis-Jefferson re-signe : 40,3M$ – 21,1M$7,4M$ = 11,8M$ de Salary Cap pour signer des Free Agents.
  • Russell et Hollis-Jefferson de re-signe pas : 40,3 $ de Salary Cap pour signer des Free Agents.

Couleur verte : le Cap Hold de D’Angelo Russell 

Couleur rouge : le Cap Hold de Rondae Hollis-Jefferson

Petite précision : le Cap Hold représente une partie de la masse salariale bloquée pour garder les droits d’un joueur dans l’attente d’une re-signature. Elle permet donc de visualiser combien de marge auraient les Nets dans la situation actuelle.

Il est important de rappeler que la franchise pourra dépasser le Salary Cap de 109 Millions pour re-signer D’Angelo Russell et Rondae Hollis-Jefferson. Pour cela il faut faire comme avec Joe Harris l’été dernier, à savoir se mettre d’accord avec les joueurs mais les signer après avoir engager le Free Agent qu’on aura décidé de signer.

Libérer un peu de Salary Cap ? Brooklyn peut le faire !

Capture d_écran 2018-12-20 à 04.42.16

Pour commencer, les Nets pourraient renoncer à Napier et Graham. Ces deux choix permettraient à Brooklyn d’économiser un peu moins de 2M$. Une somme non-négligeable. Ensuite, et même si cela serait étonnant, Sean Marks pourrait échanger un de ces deux tour de Draft. L’économie faite sur le contrat rookie viendrait alors s’ajouter au Salary Cap disponible. Une nouvelle économie de 5 Millions ! C’est donc pas moins de 7 Millions de flexibilité en plus les Nets.

Cette option permettrait à Sean Marks de re-signer D’Lo et Hollis-Jefferson et de disposer encore de 18.8M$ de Salary Cap pour attirer un joueurs dans la banlieue chic de New-York.

Et de plusieurs manière..

Si depuis le début de ce papier nous nous appuyons sur des faits et des chiffres, il est maintenant temps de spéculer et d’imaginer comment Sean Marks pourrait faire évoluer la situation en sa faveur. Pour cela, on a sorti la célèbre trade machine d’ESPN et on a cherché à libérer de la masse salariale. Notre première et seule idée : se débarrasser du contrat énorme d’Allen Crabbe (18.5M sur la saison 19-20)…

Dans cette optique, deux partenaires nous ont semblé sortir du lot : les Bulls et les Kings. Commençons par Chicago. S’il y a un joueur qui n’est pas à son avantage cette saison, c’est bien Jabari Parker. Signé pour 40 Millions sur deux ans l’ancien Buck est sorti du 5 de départ tant son apport sur le terrain est minime et il se murmure que la franchise de l’Illinois chercherait à s’en débarrasser.

Imaginez un trade comme celui là : Brooklyn envoie Allen Crabbe et le 1er TDD 2019 de Denver à Chicago contre Jabari Parker ! Les Bulls, pleine reconstruction, pourraient alors récupérer un pick de Draft et Brooklyn n’activerait pas la Team Option sur le contrat de l’ancien numéro 2 Draft. D’un coup d’un seul 20 Millions de plus disponible et donc 38M$ dispo au total ! Allo KD ? Tu le veux ton contrat max ?

Capture d_écran 2018-12-19 à 23.15.21

Seconde option toujours dans le même état d’esprit, aller frapper à la porte de ce bon vieux Vlade Divac en lui proposant à lui aussi de récupérer Allen Crabbe avec un tour de Draft pour faire passer la pilule.

Capture d_écran 2018-12-19 à 23.14.41

N’ayant aucun pick au 1er tour pour la Draft 2019, les Kings seraient bien heureux d’en récupérer un même s’il faut accueillir Allen Crabbe pour cela. En échange, les Nets pourraient récupérer le contrat expirant de Zach Randolph et celui encore rookie de Skal Labissiere. Si sportivement ce trade n’a que peu d’intérêt, les Kings tenteraient alors d’aller chercher un steal à la Draft alors que les Nets dégageraient encore près de 18M pour porter le salary cap à 36M$. De quoi proposer un rendez-vous à Kevin Durant ou Tobias Harris.

Vous l’aurez compris, les possibilités sont multiples. La capacité de Sean Marks à évacuer le contrat toxique d’Allen Crabbe, sans qui l’équipe tourne relativement bien, sera un des facteurs important en vu de l’inter-saison 2019. Les semaines à venir vont donc être intéressantes sur mais aussi en dehors des parquets du côté de Brooklyn. La franchise devrait être très actifs sur le marché des transferts d’ici la trade dead line début février.

Publicités

(3 commentaires)

  1. Je ne pense pas qu’il faille s’appuyer sur le pick de Denver pour un éventuel trade. Au vu des performances de l’équipe depuis le début de saison, je les vois mal descendre en dessous du top 4 ce qui vous donnerait un choix de Draft vraiment pas top..

    J'aime

  2. Au vu de la forme actuel je te rejoint mais une équipe comme Sacramento qui n’a pas du tout de pick ou les Bulls qui draft généralement bien voir même les Cavs pourraient ne pas dire non à un pick. Et il ne faut pas sous estimer la fin du premier tour ses dernières années : Kuzma 27, Mitchell Robinson 36, Kurucs 40 et même dans les dernières année : D.Green 35.

    Et pour des équipes en reconstruction un pick de plus c’est jamais negligeable.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s