Actu

Saison régulière – Game 33 : Brooklyn Nets– Chicago Bulls (96-93)

Brooklyn Nets v Chicago Bulls

Brooklyn Nets – Chicago Bulls

(22-27 / 18-12 / 30-30 / 25-22)

  • Cinq de départ des Nets: D’Angelo Russell – Joe Harris – Rodions Kurucs – Rondae Hollis-Jefferson – Jarrett Allen
  • Cinq de départ des Bulls : Kris Dunn – Ryan Arcidiacono – Justin Holiday – Lauri Markkanen – Wendell Carter Jr

LES ABSENTS :

Caris LeVert (pied), Allen Crabbe (genou), Dzanan Musa (épaule)

LE DÉROULÉ DU MATCH :

Les Nets se déplaçaient sur le parquet des Bulls en quête d’une septième victoire de suite après avoir battu les Lakers la veille. La rencontre débute par un poster de Jarrett Allen sur Wendell Carter, qui enchaine ensuite avec un lay-up tout en finesse. Malgré ça les Bulls sont devant mais Rodions Kurucs permet aux siens de reprendre l’avantage en interceptant un ballon des mains de Kris Dunn et en fonçant au dunk (9-7). S’installe alors un duel Markkanen-Allen. Le Finlandais réussissant deux shoots à 3pts devant un pivot des Nets à 5/5 (14-15).

Dès le début du 2eme QT, D’Angelo Russell inscrit un 3pts ouvert. La réponse de Bobby Portis est immédiate lorsqu’il élimine Jared Dudley pour attaquer le cercle (24-29). Alors que Justin Holiday enchaine les briques longue distance, Brooklyn rattrape son retard sur un stepback de D’Lo (31-31). Très inspiré, Spencer Dinwiddie se joue de Lauri Markkanen et Wendell Carter Jr pour pénétrer dans la raquette, obtenir la faute, et rentrer ses lancers (37-37).

De retour des vestiaires, Arcidiacono place deux shoots 3pts pour offrir 5pts d’avance aux Bulls (40-45). Au poste bas, Kris Dunn se joue de Shabazz Napier pour offrir encore plus d’avance aux locaux (42-49). Alors que les hommes de Kenny Atkinson reviennent par l’intermédiaire de Joe Harris, le tempo se calme une nouvelle fois (55-57). Jarrett Allen continue de s’imposer au rebond devant un Markkanen cherchant à prendre un peu d’avance (60-61). Après un gros contre, Kurucs se sent pousser des ailes et retourne au dunk, de la ligne de fond cette fois (67-67).

Le 4eme QT débute bien pour Brooklyn grâce à Spencer Dinwiddie, d’un stepback puis d’un 3pts dans le corner (76-75). La foire aux pertes de balles s’installe des deux côtés du parquet et Chicago repasse devant (78-79). De retour d’un temps mort, Kris Dunn prend feu et enchaine les shoots mi-distance (80-84). A 3 minutes de la fin, les deux équipes sont à égalité (91-91). Joe Harris place un layup parfait à 40 secondes de la fin (94-93). Les Nets rate complètement la possession suivant et offre une balle de match aux Bulls à 8 secondes de la fin. Spencer Dinwiddie se rattrape de sa bourde sur la possession précédente en interceptant le ballon et Kenny Atkinson demande le temps mort. Score final 96-93.

Brooklyn s’impose pour la 7ème fois de suite (Ce qui n’était plus arrivé depuis la première saison à Brooklyn en 2012-2013) et continu sa folle remonté après avoir perdu 8 matchs de suite. Avec cette victoire les Nets pointent à la 9ème place de la conférence Est (15v – 18d) à seulement 0.5 matchs d’Orlando et prouve qu’elle peut encore fire figure de candidat à une place en Playoffs.

LE BOXSCORE :

Capture d’écran 2018-12-20 à 05.18.20.png

LES TOPS / FLOPS DU MATCH :

  • Jarrett Allen a su profiter des espaces à l’intérieur pour enchainer les points et amasser des rebonds. Un vrai chantier face à Bobby Portis. 
  • Spencer Dinwiddie a toujours ce rôle dynamiteur de sortie de banc. Le réel playmaker des Nets ce soir.
  • Un Rodions Kurucs très important et très polyvalent dans le collectif des Nets. Un nouveau steal à la Draft signé Sean Marks ?
  • La défense sur Kris Dunn était trop faible. Le meneur s’est trop souvent retrouvé en position de shoot ouvert.
  • Un jeu en mouvement un peu rouillé et trop peu de shoots ouverts. On va se rassure et mettre cela sur le coup de la fatigue.

L’ACTION DU MATCH : Dinwiddie, décisif jusqu’au bout !

 

L’HOMME DU MATCH : Spencer Dinwiddie, le chef d’orchestre de la soirée

Spencer DinwiddieIl a une nouvelle fois été le sixième  homme parfait. Concentré, efficace, défenseur d’élite jusqu’à la dernière seconde, Spencer Dinwiddie n’a jamais rien lâché. En pénétration ou longue distance, le meneur a déstabilisé la défense des Bulls.  Il s’est également montré plus qu’utile au rebond derrière Jarrett Allen et a su malgré une possession mal géré se ressaisir pour aller forcer la perte de balle de la victoire.

  • 27 points ( 8/15 FG – 4/8 3PT – 7/8 FT)
  • 6 rebonds (5 défensifs)
  • 3 assists
  • 2 interceptions
  • 3 turnovers
  • 32 minutes

Prochain match samedi 22 décembre à 1h30 contre les Indiana Pacers.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s