NBA Game

Saison régulière – Game 36 : Charlotte Hornets – Brooklyn Nets (132-134 – 2OT)

Charlotte Hornets v Brooklyn Nets
(Photo by Nathaniel S. Butler/NBAE via Getty Images)

Charlotte Hornets 132 – 134 Brooklyn Nets (2OT)

(29-22 / 22-34 / 26-23 / 37-35 / 7-7 / 11-13)

  • Cinq de départ des Nets : D’Angelo Russell – Joe Harris – Rodion Kurucs – Rondae Hollis-Jefferson – Jarrett Allen
  • Cinq de départ des Hornets : Kemba Walker – Jeremy Lamb – Nicolas Batum – Marvin Williams – Cody Zeller

LES ABSENTS :

Caris LeVert (cheville) – Treveon Graham (ischio-jambiers) – Allen Crabbe (genou) – Dzanan Musa (épaule)

LE DÉROULÉ DU MATCH :

Exempté de match de Noël cette année encore, Brooklyn entame la dernière ligne droite de son année 2018 avec une double confrontation face à Charlotte. Une belle occasion de grappiller des places face une franchise possédant le même nombre de victoires avant cette rencontre (16 wins).

Le début de match est assez serré. Les deux équipes se rendent coup pour coup. Kemba Walker lance les hostilités, bien accompagné par Batum qui score deux fois à trois points pour prendre un léger avantage (14-12). En face, Kurucs et Russell semblent bien en jambes. Les Nets mettent beaucoup d’énergie mais sont un peu maladroits dans le dernier geste et ne parviennent pas à prendre l’ascendant sur leur adversaire du soir. Brooklyn est à la peine derrière la ligne des 3PTS (1/10), à l’inverse de Charlotte qui expédie deux banderilles pour prendre la tête. Les hommes de Kenny Atkinson déjouent, ne construisent plus et terminent mal le QT (29-22).

Le jeu est décousu, les attaques s’enchaînent des deux côtés avec plus ou moins de réussite. Et à ce petit jeu là, ce sont les Hornets et notamment leur 2nd Unit qui en profitent le plus, stabilisant l’écart. Deux trois points de Carroll et Russell permettent cependant de revenir au score (36-36) dans un match très ouvert et marqué par de nombreuses pertes de balles. Brooklyn peine à revenir vraiment au score. Et alors qu’on pense les Nets résignés, Spencer Dinwiddie et Joe Harris Harris sortent de leur boite pour inscrire 4 tirs primés et terminer le QT sur un gros run de 12-3. Brooklyn est devant à la mi-temps (51-56).

Brooklyn enchaîne et prend jusqu’à 10 point d’avance. Une technique pour Kurucs, suivie sur la remise en jeu d’un 3PTS, remet Charlotte dans le sens de la marche. La franchise de Michael Jordan passe même devant après une perte de balle de Harris (69-67). Brooklyn met de l’énergie, à l’image de Hollis-Jefferson qui s’arrache sur un rebond offensif et prend les rennes du match. Les Hornets sont à la peine. Leur banc, pourtant classé deuxième de la ligue à égalité avec celui des Nets, a du mal. Et pourtant… malgré cette impression de difficulté, l’écart n’est que de deux points à la fin du QT (77-79).

Les deux équipes ne se lâchent plus. Les fautes se multiplient et les joueurs règlent leur comptent sur la ligne des lancers francs. Kurucs attrape un nouveau rebond offensif, tout de suite sanctionné par Dinwiddie à 3PTS. Le score reste serré même après un nouveau 3PTS de Dudley (94-94). BKN attaque les cinq dernières minutes avec un retard de deux points, puis quatre, puis sept, puis huit… toujours à cause du même homme : Kemba Walker ! D’Lo benché pour ce dernier acte, c’est Dinwiddie qui prend les choses en main, en artillant à 3PTS, en attaquant le cercle, puis en servant Kurucs dans le corner (105-104).

C’est alors que le match s’emballe et offre une dernière minute trente de folie : Harris, en catch and shoot, égalise dans le corner (110-110). Williams lui répond, lui aussi dans le corner (113-110). Il ne reste que quelques secondes… Brooklyn force et obtient un entre-deux remporté par RHJ, ce qui offre un shoot à Dinwiddie, qui obtient 3 lancers francs. Le meneur ne tremble pas et égalise (113-113). Il ne reste que 6 secondes. Après une remise en jeu, Kemba s’écroule après un léger choc avec Hollis-Jefferson. La star des Hornets loupe son deuxième lancer, et fait ensuite faute sur Carroll qui vient juste de rentrer. Le vétéran est à deux lancers de la victoire. Il met le premier et… loupe le second ! Mais … Batum, qui est entré dans la zone avant le lancer, offre une nouvelle chance à  Carroll de tuer le match. Il loupe une nouvelle fois. Prolongation.

OVERTIME

RHJ lance parfaitement la prolongation avec quatre points. Kurucs, très actif en défense, block Parker. Brooklyn est à +1 à moins d’une minute de la fin. Dinwiddie loupe un de ces lancers et offre au public un peu de spectacle supplémentaire (121-121). Le meneur se rattrape vite, avec un and-one à 3PTS dès le début de ce 2OT. Jeremy Lamb, très bon, score dans le corner. Imité de l’autre côté par Dudley, puis Harris (124-130). Un nouveau and-one de Kemba ramène les deux équipes à égalité. C’était sans compter sur « Rodi » Kurucs et Joe Harris, qui scellent le match à 2 secondes de la fin avec une interception fatale (132-134). Victoire méritée.

LE BOXSCORE :

Box-Score-vs-Hornets.jpg

LES TOPS / FLOPS DU MATCH :

  • Même si D’Lo a été benché toute la fin du match, ses coéquipiers avaient envie de lui rendre hommage : Ice In Their Veins. De la glace, et pas de peur !
  • Le duo Dinwiddie – Harris (64 points) a été l’une des clefs de cette rencontre. Les deux joueurs terminent à 12/24 à trois points. Solides !
  • L’énergie déployé une nouvelle fois par les Nets qui se sont bougés tout le match. Pour preuve, ces rebonds offensifs arrachés qui font plaisir à voir.
  • Le match de Kurucs (13pts, 12 rbs, 3 ast) et surtout son implication défensive. Même s’il reste encore parfois un peu naïf.
  • Les frayeurs que Brooklyn aime se faire en laissant revenir ses adversaires au score ou en les laissant filer au tableau d’affichage.
  • DeMarre Carroll qui se troue totalement, et qui inflige à ses coéquipiers une double prolongation alors qu’il aurait pu tout simplement rentrer ses lancers-francs.

L’ACTION DU MATCH : KURUCS ET HARRIS S’ARRACHENT POUR LE GAME WINNER !

HOMME DU MATCH : Spencer Dinwiddie tient la baraque

Spencer DinwiddieSpencer a une nouvelle fois montré son aspect clutch en prenant en main les Nets pendant les 22 dernières minutes du match. C’est lui qui inscrit les 3 points chauds, et qui maintient à flot les Nets. Même s’il est vrai qu’en 41 minutes, il est toujours plus simple de scorer beaucoup plus qu’en 25 minutes de moyenne, sa prestation est assez épatante, entre points décisifs, 3 points incroyables et passes décisives léchées.

  • 37 points (12/29 FG – 7/16 3PTS)
  • 11 assists
  • 1 rebonds
  • 0 block
  • 1 turnover
  • 41 minutes

Prochain match contre les Charlotte Hornets le vendredi 28 décembre à 1h00.

Publicités

un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s