Actu

Saison régulière – Game 41 : Brooklyn Nets – Chicago Bulls (117 – 100)

Brooklyn Nets v Chicago Bulls
(Credit Photo : Gary Dineen/NBAE via Getty Images)

Brooklyn Nets – Chicago Bulls (117 – 100)

( 28-21 / 27-34 / 33-27 / 29-18 )

  • Cinq de départ des Nets : D’Angelo Russell – Joe Harris – Rodions Kurucs – Jared Dudley – Jarrett Allen
  • Cinq de départ des Bulls : Kris Dunn – Zack LaVine – Chandler Hutchinson – Lauri Markkanen – Wendel Carter Jr

LES ABSENTS :

  • Caris LeVert (cheville) – Allen Crabbe (genou) – Dzanan Musa (épaule) – Rondae Hollis-Jefferson (adducteur)

LE DÉROULÉ DU MATCH :

Les Nets se rendent à Chicago pour leur premier back-to-back de 2019 après deux victoires contre les Pelicans et Memphis avant d’aller à Boston. Pour cette rencontre, les absents sont les mêmes que lors du dernier match et Kenny Atkinson reconduit le même 5 de départ.

Le début de match est brouillon et seul Joe Harris est propre dans son jeu pendant que ses coéquipiers se cherchent. Les titulaires n’y arrivent pas et ne mènent que 8-4 après 4 minutes de jeu malgré deux steals de Rodions Kurucs. Comme à son habitude, Brooklyn souffre dans la peinture et Robin Lopez permet aux Bulls de rester au contact après 8 minutes (14-12) mais DeMarre Carroll déjà très adroit à Memphis donne 5 points d’avance à 3 minutes de la fin du 1er QT. D’Angelo Russell, de retour après un court passage sur le banc, ajoute 3 points de plus dans la dernière minute. Brooklyn joue mieux et finit le 1er QT avec 7 points d’avance, la faute à un quasi buzzer beater de LaVine à 3 points (28-21).

Shabazz Napier débute le 2ème QT comme il a fini le premier par un 3 points et est imité sur l’action qui suit par D’Angelo Russell qui donne 12 points d’avance aux Nets (34-22). De retour cette nuit, Bobby Portis est très bon avec 10 points en 5 minutes mais oublie Ed Davis dans la peinture qui peut assurer la passe de Carroll d’un lay-up sans opposition qui pousse le coach des Bulls à prendre un temps mort (36-25). Alors qu’on pense les Nets sereins, ils bafouent complètement leur basket et les Bulls reviennent à un petit point après 6 minutes (38-36). Il faut toute la détermination de Jarrett Allen pour redonner 4 points d’avance sur un and one plein de touché (41-37)… Les deux équipes sont à égalité (51-51) à 1 minutes 20 de la mi-temps. Dinwiddie provoque le and-one en jouant Markkanen et redonne l’avantage aux Nets (55-53). À la pause les deux équipes sont dos à dos (55-55).

Les Nets reviennent des vestiaires et prennent rapidement un avantage de 5 points et de meilleures dispositions. Si Kenny Atkinson profite de ce match contre un adversaire plus faible pour faire tourner, la team de la banlieue de New-York reste néanmoins attractive face à des Bulls qui reprennent leurs travers du 1er QT. Jarrett Allen et D’Angelo Russell ont clairement pris les rênes de ce match en dominant pour notre pivot la défense et relançant le jeu et pour notre meneur en marquant à 3 points facilement. Le duo s’est montré très à l’aise en jouant pick and Roll et alley Oop ensemble, aidé par une non-réussite flagrante des Bulls. Prendre 6 points dans ce 3ème QT était la moindre des choses. A noter la sortie sur blessure de Zach LaVine, qui n’a clairement pas arrangé les affaires de la Bull’s Nation.

Dans l’ultime QT, les Bulls ont complètement lâché les rebonds, perdant même un rebond défensif sur un lancer franc des Nets ! Si le duo Allen-D’Lo a continué son travail de fond, cette fin de match a permis également à Caroll et Napier de poursuivre leur travail depuis le début de match en soignant leurs stats respectives. Kenny Atkinson a ainsi pu faire jouer autant de temps de jeu le banc que les titulaires, 9 joueurs des Nets étant à 20 minutes de jeu ou plus. Si les premiers QT ont ressemblé à un exercice de 3 points du côté des nets (plus de la moité des tirs !), ce dernier QT n’a pas dérogé à la règle. Mais avec des Bulls de moins en moins présents en face, cela donnait forcément envie de tenter sa chance. La fébrilité de l’équipe de Chicago s’est illustrée à plusieurs reprises, avec un dunk raté sans défense ou encore deux Temps-morts restant seulement au début du 4ème QT, Jim Boylen a vite compris que la victoire s’envolerait malgré un bon 2ème QT. Victoire assez simple des Nets sur le parquet de Chicago, permettant une série de 3 victoires et un bilan quasi équilibré à la mi-saison. Avec 13 victoires en 15 matchs, la Team Nets devient l’équipe la plus en forme de la NBA !

Pour un bilan complet de cette demi-saison, pensez au Nets Talk !

LE BOXSCORE : 

capture d_écran 2019-01-07 à 01.04.35

LES TOPS / FLOPS DU MATCH  :

  • Le duo Jarrett Allen – D’Angelo Russell dont l’affinité naissante semble de plus en plus naturel et pourrait faire des ravages.
  • Le coaching d’Atkinson, faisant tourner son équipe à bon escient. 9 joueurs à plus de 20 minutes en restant compétitif dans un premier match de back-to-back – même contre Chicago – cela démontre un bon collectif.
  • DeMarre Carroll et Shabazz Napier qui ont su optimiser leurs temps de jeu en scorant 38 pts à eux deux !
  • Joe Harris au dessus du lot dans le 1QT mais s’éteignant au fur et à mesure.. espérons que ça ne soit qu’un passage à vide.
  • Les tirs à 3 points ! Même si le nombre de tirs à 3 points est surtout dû à l’adversaire (plus de la moitié), les Nets auraient peut-être dû se servir de ce match pour tenter des possessions dans la raquette, afin de développer cet aspect de leur jeu.

L’ACTION DU MATCH : La vision du duo D’Lo & Ed Davis !

HOMME DU MATCH : Encore un match solide pour D’Angelo Russell !

D-lo

Auteur d’un match quasi parfait avec une réussite à 3 points très satisfaisante, D’Lo est resté concerné par ce match malgré le manque d’adversité. Il a clairement montré l’exemple et inspiré Jarrett Allen à l’aider à finir cette mi-saison avec une 3ème victoire de rang attendue face aux Bulls. Une bonne vision de jeu et des bonnes inspirations comme l’action du match avec ce alley-oop pour Ed Davies.

  • 28 points (10/19 FG – 6/14 3PTS – 2/2 LF)
  • 4 rebonds
  • 5 assists
  • 2 turnovers
  • 33 minutes

Prochain match à Boston le mardi 8 janvier à 01h30.

Publicités

un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s