Avant Brooklyn Nets Hall of Fame

Vince Carter : le dunkeur éternel

171219-vince-carter

Comment ne pas rendre hommage à un très grand monsieur des New Jersey Nets ? Vince Carter a disputé le 9 février 2019 ce qui sera sans doute son dernier match contre les Nets. Dans une salle qu’il n’a pas connu de son temps à New Jersey, le Barclays Center sera cependant le dernier endroit où Nets et Carter se retrouveront sur le même parquet. Légende incontestable de ce sport mais aussi de la franchise, nous avons souhaité vous conter l’histoire d’un joueur qui aura marqué les années 2000 et la NBA de son empreinte.

Vince Carter, drafté par les Golden State Warriors et échangé dans la foulée aux Toronto Raptors en 1999, est dès ses débuts performant en NBA. Les fans découvrent alors un joueur explosif, scoreur incroyable, All Star dès son année sophomore et membre de Team USA en 2000 avec ce fameux dunk par dessus le français Frédérique Weis en finale des Jeux Olympiques, Vince Carter fait déjà partie des monstres de la Ligue. Il évolue d’ailleurs lors de son année rookie aux côtés d’un certain Sean Marks chez les Raptors, actuel general manager des Brooklyn Nets.

Néanmoins, si les Raptors marchent bien lors des premières années de Vince, les résultats sont ensuite en chute libre. Et si Carter fait ses stats, ce n’est pas suffisant pour gagner des matches… Son début de saison 2004-2005 est assez compliqué et c’est ainsi que Raptors et Nets s’accordent sur un trade dès décembre. Après 5 ans et demi passés à Toronto : Vince Carter débarque à New Jersey en échange d’Alonzo Mourning, Eric et Aaron Williams et 2 tours de draft devenus Joey Graham et Renaldo Balkman. Voilà comment Air Canada se retrouve parachuter dans le New-Jersey.

La formation d’un Big Three prometteur

Les Nets viennent de perdre un an auparavant une deuxième finale NBA consécutive et espère enfin glaner le titre en associant Vince Carter au duo déjà présent Jason Kidd et Richard Jefferson. À peine arrivée l’ex-arrière des Raptors retrouve des couleurs : alors qu’il ne tournait plus qu’à 16 points de moyenne à Toronto, il performe à NJ avec 27 points de moyenne sur les 57 matches qu’il joue dans sa nouvelle équipe. La totalité de ses stats sont en augmentation et son intégration chez les Nets est très rapide. Une intégration suffisante pour accrocher la 8e place de la conférence Est avec 42 victoires et 40 défaites et notamment grâce aux 15 victoires sur les 19 derniers matches de saison régulière. New Jersey termine une timide saison avec le même bilan que les Cleveland Cavaliers 9ème… Les Nets se feront tout de même sweepé dès le premier tour des Playoffs par l’intraitable Heat de Dwyane Wade.

jkidd

Le Big Three de New Jersey fait néanmoins peur au reste de la Ligue lorsque démarre la saison suivante. Vince Carter est le meilleur marqueur d’une équipe en bien meilleure réussite que la saison passée : terminant avec un bilan de 49 victoires et 33 défaites avec le titre de Division, les Nets sont de retour au premier plan de la conférence Est. C’est aussi cette saison-ci que Carter va planter 51 points contre le Heat du duo D-Wade – Shaquille O’Neal, avec 23 lancers francs, ce qui constitue son career-high encore aujourd’hui, ou qu’il va établir un record de franchise avec 23 matches consécutifs à 20 points ou plus. Il est également présent dans la All-Second NBA Team pour récompenser son incroyable saison. Il augmente d’ailleurs d’autant plus son niveau de jeu en Playoffs avec 29,3 points de moyenne sur les 11 rencontres de postseason disputés cette année-là. Après avoir battu les Pacers de Stephen Jackson 4-2 au premier tour, les Nets retrouvent D-Wade et le Heat de Miami en demi-finale de conférence. Encore une fois, et ce malgré un Vince inarrêtable, New Jersey est éliminé 4-1 par le futur champion.

Cette saison 2005-06 aura été la meilleure en termes de résultats pour le Big Three des Nets. La saison 2006-07 voit New Jersey réduire son nombre de victoires à 41, synonyme d’une 6e place de la conférence Est arrachée grâce à un gros finish. Il s’agira de la dernière apparition en Playoffs de Vince Carter sous le maillot des Nets, ainsi que sa dernière sélection au All Star Game après 10 années consécutives. Dès le premier tour, les Nets tombent contre les Raptors et remportent la série contre la franchise canadienne 4-2, série lors de laquelle Carter sortira 2 matches à +30 points. Ils rejoignent les Cleveland Cavaliers de LeBron James en demi-finale, facile vainqueur de leur série contre les Washington Wizards 4-0. Vince et les Nets seront en bien belle difficulté contre cette équipe emmenée par un LBJ en feu. Cleveland ne laisse aucune chance aux Nets, remporte la série 4-2 en gagnant 2 fois à l’extérieur et file droit en finale de conférence, étape finalement jamais atteinte par le Big Three de l’époque.

Le début de la fin

Cet échec signifiera le déclin progressif de la franchise. Lors de la saison 2007-08, Jason Kidd et les siens enchainent les défaites. Ce dernier demande à partir et est finalement tradé en février 2008 à Dallas, marquant définitivement la fin d’une ère. Les stats de Carter chute légèrement et les succès disparaissent. Les Nets ne feront pas les Playoffs pour la première fois en 6 ans, en terminant avec une triste 10e place de la conférence Est avec 34 victoires et 48 défaites. Il ne restera d’ailleurs que Vince Carter du fameux Big Three lorsque les Nets décident de trader Richard Jefferson en juin 2008 chez les Milwaukee Bucks.

Les Nets entament la dernière saison de Vince Carter à New Jersey en ajoutant à ses côtés Devin Harris (arrivé dans le trade de Jason Kidd quelques semaines auparavant), et les rookies Ryan Anderson et de Brook Lopez dont il restera très proche par la suite. Si Carter est le franchise player de l’équipe, il ne permet pas aux Nets de step-up. Le bilan, sans appel, est le même que la saison précédente. Pas de Playoffs et une fin inévitable pour Carter à New Jersey.

C4lwzwrWEAE_zTK.jpg-large.jpg

L’ex-arrière des Raptors est envoyé en juin 2009 à Orlando avec Ryan Anderson contre Courtney Lee, Rafer Alston et Tony Battie… Il quitte les Nets après 4 saisons et demi de loyaux services et finit par aller chercher le titre qu’il méritait tant avec les Mavericks de Dirk Nowitzki. Ce trade est la dernière pierre posée par une mauvaise gestion d’une potentielle dynastie. Il n’en aura finalement rien été…

3ème meilleur marqueur de l’histoire de la franchise avec 8834 points, 6ème meilleur passeur avec 1762 assists, plus grand nombre de points inscrits par un Net en une saison (2070 en 2006-07) et premier joueur de l’histoire des Nets à inscrire plus de 2000 points en une saison, record de franchise de tirs à 3PTS dans un match (9 le 11 décembre 2006 contre les Memphis Grizzlies), 4 fois All Star à New Jersey, aucune saison à moins de 75 matches en presque 5 ans… Vince Carter a ébloui lors de ses 4 années et demi chez les Nets lors desquelles il a su montrer son talent à toute la NBA lors de saisons malheureusement teintées d’échecs…

Et pour terminer sur une touche positive, comment ne pas parler du match résumant le mieux Vince Carter ? Il y a 13 ans à un jour près, l’arrière des Nets délivrait une prestation incroyable contre les Raptors de Toronto. Un revenge game incroyable où Carter plante 42 points (dont 24 dans le quatrième quart-temps), 10 rebonds, avec le tir pour envoyer le match en prolongation ainsi que le game winner… On vous laisse sur les highlights d’une rencontre qui aura clairement marquée la carrière de Vince Carter sous le magnifique maillot des New Jersey Nets.

Publicités

(2 commentaires)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s