Actu

Une saison pleine de suprises pour Rodions Kurucs

usa_today_11886674.0
Brad Penner / USA TODAY Sports

L’ailier letton réalise une saison plus que surprenante. Sélectionné au second tour de la dernière Draft, Rodions Kurucs est l’invité surprise des Brooklyn Nets. Titulaire à déjà 33 reprises cette saison, il dépasse déjà largement les espérances placées en lui il y a quelques mois.

40e choix de la Draft 2018, peu, voire personne, ne misait un sous sur Rodions Kurucs. Et à la mi-mars, il est désormais le 3e rookie du second tour avec le plus de temps de jeu, juste derrière Jalen Brunson (Dallas Mavericks) et Bruce Brown (Detroit Pistons).

Peu utilisé en début de saison, il avait alors profité du malheur de Caris LeVert pour renverser la hiérarchie à l’aile des Nets. Kurucs devient titulaire en tant qu’ailier lors de l’excellente période de l’équipe en décembre. Depuis son premier start en NBA, le letton a disputé 38 matches, en étant titulaire à 33 reprises. Et sur cette période, le jeune joueur de Brooklyn (21 ans) assure avec des statistiques assez flatteuses. En effet, il enregistre des moyennes par match de 9,7 points (47,6% au tir, 35,1% à 3PTS et 86,7% aux LF), 4 rebonds, 1,1 assist et 0,7 steals en 23 minutes.

Rodions Kurucs devient donc un rouage plutôt important dans son équipe. Et même avec le retour de Caris LeVert, le letton, repositionné au poste 4, très faible à Brooklyn, épate là encore le monde de la NBA. Polyvalent, bon défenseur et régulier dans les performances, son arrivée comme titulaire chez les Nets est devenue naturel. On décompte déjà pas moins de 21 matches (sur les 50 auxquels il a participé) lors desquels il a inscrit plus de 10 points, avec deux pointes au-delà des 20 unités.

Un apport gagnant-gagnant

Et lorsque l’ailier joue, son équipe gagne. Kurucs a déjà remporté 30 matches pour seulement 20 défaites cette saison, une réussite à laquelle il est bel et bien responsable aux côtés de ses coéquipiers. Son bilan en tant que titulaire est également flatteur avec 22 victoires et 11 revers. Si son intégration s’est parfaitement réalisée, il a su saisir sa chance au contraire de Dzanan Musa, qui n’a joué que petits 8 matches en NBA cette saison.

N’ayant que très peu joué en Europe avec le FC Barcelone avant d’être drafté, Rodions Kurucs s’éclate en NBA avec Brooklyn. Titulaire surprise, le Letton se démarque et fait partie des favoris pour une place dans la All Rookie 2nd Team, une récompense qui serait méritée pour Air Latvia.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s