NBA Playoffs

Playoffs : Le point après les deux premiers matchs à Philadelphie

Crédit photo : Twitter @BrooklynNets

Petit changement de programme pour ces playoffs puisque nous avons décidé de ne par faire de résumé après chaque match. A la place, nous vous proposons un premier point après les deux premiers matchs qui sera suivi d’un autre résumé après les deux rencontres prévues à Brooklyn. Installez-vous, prenez un thé ou un coca et c’est parti pour le débrief des deux premiers matchs de ces playoffs.

Game 1 – Victoire 111 – 102 : Les Nets prennent le premier match à la surprise générale !

gettyimages-1136881012.jpg
Crédit photo : NBA.com/Nets

Brooklyn avait l’honneur d’ouvrir ces playoffs 2019 en allant défier les 76ers au Wells Fargo Center. Si beaucoup voyaient Philly sweeper les Nets, il n’en sera rien puisque c’est D’Lo un peu maladroit en début de match et ses petits copains qui se sont imposés aux termes d’un match plus facile que prévu.

Après 7 minutes compliquées notamment pour Jarrett Allen qui a prit 3 fautes, Brooklyn a ensuite déroulé et à trouver à chaque fois les ressources pour répondre aux runs de retour d’une équipe de Phili ou seul Jimmy Butler a fait son match (36 points). Du côté des Nets si le 5 de départ à fait le job notamment D’Lo avec 26 points malgré des pourcentages très limite et Joe Harris qui a lui inscrit que 13 points mais a 75% , c’est le banc (comme expliqué dans notre preview) qui a fait la différence avec Dinwiddie et LeVert qui ont mené la 2nd unit et cumulent 41 points à eux deux mais aussi Ed Davis (12 points – 16 rebonds) et surtout Jared Dudley qui a sorti un match parfait dans l’implication, la générosité et le vice contre Joël Embiid qui tout comme Ben Simmons et JJ Reddick sont passés à côté de leurs matchs.

Kenny Atkinson et son staff avait parfaitement préparé leurs équipe pour ce premier match et ont aussi tôt après fait passer un message clair « Ce n’est que le Game 1, attention au retour du flamme ». Les joueurs sont prévenu, les 76ers vont s’ajuster et le Game 2 au Wells Fargo Center sera un nouveau défi pour le staff et les joueurs de Brooklyn.

Homme du match : Caris LeVert, excellent en sortie de banc !

Caris

Pour ses débuts en post-season, l’ancien de Michigan a régalé avec la 2nd Unit des Nets. 23 points avec de bons pourcentage dont un parfait 3/3 du parking, le protégé de KD à fait grosse impression et a largement contribué au succès de son équipe. Il y a pire pour un premier match de playoffs en carrière non ?

Les Tops/Flops :

  • L’apport du banc, symbolisé par LeVert, Dinwiddie et Davis (53 points à eux trois)
  • La stratégie payante d’Atkinson qui a défendu les lignes de passes et laissé Simmons et Embiid prendre des shoots ouverts.
  • La trop grande facilité avec laquelle Jimmy Butler à inscrit ses 36 points. Heureusement il était seul sur ce match.
  • La blessure d’Ed Davis qui même s’il est revenu sur le terrain en forme risque de l’empêcher de jouer le Game 2

Game 2 – Défaite 123 – 145 : Philly relève la tête et terrasse les Nets dans le 3ème quart-temps historique !

Crédit photo : NBA.com/Nets

Après une première victoire surprise, Brooklyn était attendu. Si Philadelphie a eu du mal à prendre l’avantage de ces Nets accrocheurs, les coéquipiers de Joël Embiid et Ben Simmons ont réussi à littéralement tuer le match dans le 3e quart-temps. Un match qui s’est joué dans une ambiance électrique. Un climat tendu qui s’est également poursuivi à la fin du match, en conférence de presse et sur les réseaux sociaux. Playoffs Time !

« On ne change pas une équipe qui gagne ». C’est en substance ce qu’a dû se dire Kenny Atkinson en préparant ce match. Même 5 majeur que pour le Game 1. Et même stratégie que sur ce premier match, consistant à fermer l’accès au cercle, doublé les prises sur les intérieurs et les bons shooteurs et compter sur un défaut d’adresse général. Malheureusement, les choses n’ont pas été dans le sens du coach des Nets, qui a dû composer sans deux éléments majeurs de l’effectif : Jared Dudley et Ed Davis, qui n’a foulé le parquet que 5 min.

Si les Nets sont au coude-à-coude avec leurs adversaires du soir à la mi-temps, le match va entièrement basculer dans le QT3. Avant ça, Brooklyn regardait fièrement l’équipe de All-Stars en leur rendant coup pour coup. Mais l’impression laissée n’était franchement pas dingue. Tirs forcés, défense trop perdue, agressivité en berne. Philly n’a pas commis la même erreur qu’au match précédant en sous-estimant les Nets. Les arbitres, très discutables sur l’ensemble du match, se sont alors illustrés en fin de QT2. Sur un spin-move au poste, Embiid assène un coup de coude (volontaire ?) à Jarrett Allen. Un geste sanctionné d’une simple flagrante 1. Pas d’expulsion donc, et un sentiment d’injustice pour les Nets après que Kurucs récolte lui aussi une « Flag 1 » quelques minutes plus tard pour un geste moins impressionnant.

Mais la non-expulsion du camerounais ne peut expliquer la défaillance des coéquipiers de D’Angelo Russell dans le 3ème QT. Une reprise catastrophique, marquée par des pertes de balle ridicules et des fautes techniques que n’ont pas manqué de transformer les hommes de Brett Brown, qui apparemment a laissé quelques poumons dans le vestiaire pour booster ses gars. Une adresse retrouvée pour Philly, de l’agressivité et des stars enfin décisives : 51 points dans ce quart-temps (un record !) et un match plié. Le coach des Nets, qui a tardé à réagir et a stopper l’hémorragie, a alors ouvert son banc et donné du temps de jeu à Napier, Musa et Pinson.

Homme du match : Rondae profite du chaos

Rondae Hollis-Jefferson

RHJ a mis du temps avant de pouvoir fouler le parquet, même en l’absence de Dudley. Il avait en face de lui un Joël Embiid serein et sûr de sa force. Mais il tenu son rang en apportant son énergie et son envie. Il en faudra quand même beaucoup plus à la maison. Au total, 15 points, 3 rebonds, 1 assist en 19 minutes.

Les Tops/Flops :

  • Une première mi-temps sérieuse même si difficile en terme de création
  • Une défense trop laxiste tout le match, laissant par exemple Boban seul en tête de raquette plusieurs fois
  • Un problème de concentration et de frustration qui a plombé le 3e QT et donc le match

Brooklyn rentre donc à la maison en ayant pris un match à Philadelphie. Une performance qui prouve une fois de plus les progrès réalisés par des Nets qui reviennent de l’enfer. Comme DeMarre Carroll le rappelait sur Twitter, 76ers et Nets sont dos à dos après deux rencontres et c’est le premier à quatre qui aura gagné. Rendez-vous donc vendredi à 2h00 du matin pour le Game 3 qui marquera les retrouvailles entre le Barclays Center et les playoffs. Le Game 4 est quant à lui programmé dimanche à 21h00, une heure plus que correcte qui permettra à tous les fans des deux équipes d’en profiter.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s