A quelques mois d’une nouvelle décennie, Brooklyn Nets France a décidé de se pencher sur la riche histoire de la franchise. On vous propose de remonter le temps pour découvrir les joueurs qui ont su marqué leurs générations. Aujourd’hui, cap sur le 5 majeur des années 1970 et la glorieuse période ABA des New York Nets.

Meneur : Bill Melchionni (7 saisons)

7 saisons, 502 matchs et deuxième passeur le plus prolifique des Nets, le nom de Bill Melchionni raisonnera encore longuement dans l’historique de la franchise. Peu mis en avant avec l’arrivée de Julius Erving en 1973, il connait son prime au début des années 1970. Même s’il n’a joué qu’en ABA, son palmarès est plutôt impressionnant : 2 fois champion ABA, sélectionné à 3 reprises au All Star Game, All ABA 1st Team 1972 et finaliste ABA la même année, Melchionni fait partie du patrimoine chargé des années 1970. Le maillot du meneur d’1m85 sera retiré en septembre 1976, quelques semaines après avoir mis un terme à sa carrière.

Arrière : John Williamson (7 saisons)

6e meilleur marqueur de l’histoire des Nets, John Williamson connait tout avec la franchise : la partie ABA à New York avec les deux titres en 1974 et 1976, les débuts difficiles en NBA avant d’être transféré à Indiana en janvier 1977 (pour le pick de Draft qui donnera Bernard King). Indiana ne le conservera pas plus d’un an et le réexpédie à New Jersey. Williamson restera chez les Nets pendant 7 saisons, participant à 405 rencontres avec des moyennes de 17,8 points, 2,8 passes, 2,5 rebonds et 1,1 interceptions par match. Son maillot sera retiré par la franchise le 7 décembre 1990 en l’honneur d’une carrière bien remplie chez les Nets.

Ailier : Julius Erving (3 saisons)

Qui d’autre ? Lorsqu’on pense Nets, il se passe peu de temps avant que le nom de Julius Erving ne vous vienne en tête. Double champion ABA et triple MVP avec les New York Nets en seulement 3 saisons, Dr. J est la terreur des parquets. Avec des moyennes de 28,2 points, 10,9 rebonds, 5,2 passes, 2,3 steals et 2,1 contres, Erving domine et devient la star convoitée. Après une pointe à 34,7 points de moyenne lors des Playoffs 1976 et 37,6 en Finales, l’ailier sera vendu par les Nets lors de leur entrée en NBA aux Philadelphie 76ers où il sera sacré champion NBA en 1983.

Ailier-fort : Larry Kenon (2 saisons)

Seulement deux petites saisons pour Larry Kenon mais ô combien importantes dans la conquête du premier titre ABA en 1974, surtout lorsqu’il s’agit de ses deux premières saison professionnelles. Special K est d’ailleurs sélectionné au All Star Game sur ces deux saisons et se montre comme un atout important de l’équipe. Combinant 17,3 points, 11,1 rebonds et 1,1 interceptions, Kenon sera échangé après sa saison sophomore contre Swen Nater, pivot néerlandais également dominant depuis 2 ans (qui ne jouera que 43 matchs aux Nets). Kenon ira quant à lui faire le bonheur des San Antonio Spurs pour leur entrée en NBA.

Pivot : Billy Paultz (5 saisons)

Billy Paultz a connu avec sa période aux Nets les meilleures saisons de cette époque. Débutant sa carrière en 1970, il connait les Finales de 1972 et le titre de 1974. Banalisant les 15 points et 11 rebonds de moyenne chaque saison, Paultz est deux fois ABA All Star avec le maillot des Nets en 19973 et 1975. Joueur savant absolument tout faire, la réussite de la franchise à cette période n’est en rien étrangère à ses performances. Il est d’ailleurs encore aujourd’hui le deuxième meilleur rebondeur de la franchise et fait partie de la ABA All Time Team.

6e homme : Rick Barry (2 saisons)

Uniquement deux saisons mais un impact à couper le souffle. Il n’est simplement pas dans le 5 majeur à cause de la présence d’Erving, mais y mériterait sa place. Barry aux Nets c’est une finale ABA en 1972, 30,5 points, 7,2 rebonds et 4,5 passes de moyenne et le lancement d’une équipe vers deux titres ABA, sans lui. Il est le leader du run à la fin de l’exercice 1971-1972 pour que les Nets accrochent les Playoffs (passant de 28V-35D à 44V-40D) qui les amèneront en Finales. Tout comme Billy Paulz et Julius Erving, Rick Barry fait partie de ABA All Time Team.

Si Rick Barry et Julius Erving monopolisent le poste 3 des Nets dans les années 1970, il aurait également pu avoir dans ce 5 majeur le mémorable Bernard King. Mais pour battre ces deux ailiers monstrueux, la performance aurait dû être des plus folles pour King.

Entraineur : Kevin Loughery

Pour clore ce 5 majeur des années 1970, il faut bien un coach pour emmener une telle équipe. Kevin Loughery a la faveur de tenir ce rôle de 1973 à 1981, soit 8 saisons. Il démarre sa carrière aux Nets à seulement 33 ans. Il remporte alors les deux titres ABA de 1974 et 1976 et gère également la transition entre la ABA et la NBA pour la franchise. Loughery sera l’entraineur lors de 5 saisons en NBA avant d’être remercié en 1981 après quelques bilans compliqués, mais une histoire en ABA colossale.


Apprenti journaliste fan des Nets depuis 2014, j'ai rejoint l'aventure pour la création du site fin 2015. Rédacteur et chroniqueur avec la vision de jeu de Jason Kidd et le sang-froid de D'Angelo Russell.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici