Habitués à partir en vacances dès avril, les fans des Nets ont le droit à un peu de rab cette saison ! La cerise sur le gâteau après un exercice 2018/2019 ou les Nets nous ont souvent régalé. Ce premier tour de play-offs n’aura cependant rien de facile puisque l’ogre Philadelphie se dressera sur la route des Nets… On vous propose de faire le point sur cette série qui parait déséquilibrée mais qui sera tout de même intéressante à suivre.

– Le contexte : des Nets sans pression…

Après avoir terminé 6ème de la conférence Est avec un bilan de 42 victoires pour 40 défaites, Brooklyn revient en play-offs pour la première fois depuis 2015. Une saison qui a dépassé toutes les attentes des Nets puisque peu de personne n’auraient parié là-dessus 6 mois plus tôt. Malgré une saison difficile, marquée par les blessures mais aussi par des moments forts, Kenny Atkinson et ses hommes arrivent au premier tour des play-offs avec la même étiquette d’outsider qu’ils ont traîné toute la saison et cela ne sera clairement pas pour leur déplaire.

– L’adversaire : Philadelphia 76ers

À l’inverse des Nets les 76ers eux vont jouer cette série dans la position de favoris. Logique aux vues de la saison réalisée par Embiid et ses petits copains qui après un début de saison un poil compliqué ont su rebondir et même se renforcer lourdement avec les arrivées de Jimmy Butler assez rapidement puis à la trade deadline avec l’arrivée de Tobias Harris en provenance des Clippers.

Si elle a moins gagné cette saison que les Bucks ou les Raptors, l’équipe de Brett Brown fait au moins aussi peur que les deux premiers de l’Est. Pourquoi ? Parce qu’elle dispose d’un des 5 majeurs les plus fous de toute la NBA… Simmons, Reddick, Butler, Harris, Embiid, on parle assurément d’un cinq XXL à en faire pâlir un paquet de coach.

– Les clés de la série : La guerre de la peinture, mais pas que…

Comme souvent pour les Nets, résister à l’intérieur malgré un manque de poids sera une priorité. D’autant plus que c’est Joël Embiid himself qui aura pour mission de pilonner Brooklyn dans la peinture. Si l’affaire semble plier d’avance, tant le Camerounais a marché sur les Nets cette saison (30 points – 15 rebonds – 5 assists) les Nets ont toujours réussi à répondre aux 76ers cette saison et auront des atouts a faire valoir.

Si la défense des Nets est souvent critiquée celle des 76ers n’était pas non plus la plus perméable, d’ailleurs elles affichent le même Defensive Rating (108.9) cette saison. Offensivement c’est une autre paire de manche puisque les 76ers sont la 8eme meilleur attaque NBA avec un Offensive Rating de 111.5 quand les Nets sont 19eme avec 108.8.

Malgré tout sur les quatre matchs disputés cette saison, les Nets affichent bilan de 2 victoires pour 2 défaites mais aussi et surtout un Net Rating positif (+3.25 points). Il faut dire que le duo D’Angelo Russell – Spencer Dinwiddie a souvent donné le tournis à Ben Simmons. Les deux meneurs tournent respectivement en 23-5-5 et en 23-2-6 face au ROY 2017 et il ne faut pas sous-estimer le collectif des Nets qui a déjà su se sublimer pour renverser des matchs mal embarqués cette saison.

La présence de vétérans tels que DeMarre Carroll, Jared Dudley et Ed Davis dotés d’une bonne expérience en play-offs pour encadrer le noyau jeune et talentueux des Nets.

– Le calendrier de la série :

  • Game 1 : à Philadelphie – Samedi 13 avril à 20h30
  • Game 2 : à Philadelphie – Lundi 15 avril à 2h00
  • Game 3 : à Brooklyn – Jeudi 18 avril à 2h00
  • Game 4 : à Brooklyn – Samedi 20 avril à 21h00
  • Game 5 : à Philadelphie – Mercredi 24 avril à (heure à définir)
  • Game 6 : à Brooklyn – Vendredi 25 avril à (heure à définir)
  • Game 7 : à Philadelphie – Dimanche 27 avril à (heure à définir)

– L’avis de Nets France :

On ne va pas se mentir, la série devrait tourner à l’avantage des 76ers. La puissance de leurs cinq majeur est quasiment impossible à contenir pour Brooklyn surtout qu’au moins un des starters reste à chaque fois sur le parquet. Le banc des Nets aura toutefois son mot à dire puisque qu’il est l’un des tout meilleurs de la ligue cette saison et qu’il devrait être mené par LeVert et Dinwiddie. Dans cette optique, il n’est pas fou de penser que les Nets peuvent prendre au moins un match dans cette série. Le Barclays Center sera bouillant à l’idée de retrouver les play-offs et cela devrait permettre aux joueurs d’éviter un sweep. Une défaite même 4-1 sera suffisante pour confirmer une belle saison pour la première fois depuis 6 ans à l’intersection de Flatbush et Atlantic Avenue.


Mon histoire d'amour avec les Nets a commencé à New-Jersey au début des années 2000 et s'est poursuivie à Brooklyn. J'ai créé Brooklyn Nets France pour partager ma passion pour la meilleure franchise de NY.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici