De retour au Barclays Center après un road trip bien fini à Chicago, les Nets affrontaient les Pacers de l’Indiana. Un duel qui n’aura duré que 12 petites minutes avant qu’Indiana prenne les rênes du match pour ne plus les lâcher… résultat, un blow-out au Barclays Center et une performance de piètre qualité pour les Nets.

  • Cinq de départ des Nets: Dinwiddie-Temple-Harris-Prince-Allen
  • Cinq de départ des Pacers: A.Holiday-J.Holiday-Warren-Sabonis-Turner

Un bon premier QT et plus rien…

Sous-titre bien choisi car c’est tout ce qu’il y a dans ce match : un bon départ. Brooklyn a pris une avance allant jusqu’à 8 points lors du premier quart. Ensuite ? Les hommes de Kenny Atkinson n’étaient pas présent. Laissant les Pacers revenir au score avant la fin du premier quart avec un score de 18 partout. Ensuite, ce fut difficile à regarder. A la mi-temps, les Nets accusent un retard de 24 points. Allez, on vous épargne le calcul; 41-17 pour Indiana en 12 minutes. Que se soit offensivement ou défensivement rien ne fonctionnait pour les hommes en gris.

On prend une grande respiration et on replonge !

Au retour des vestiaires, les joueurs des Nets ont eu le temps de se reposer de la purge qu’était le 2ème QT pour tenter la « remontada ». En prenant le 3ème QT 33-25 les Nets pensaient s’être donné une lueur d’espoir. Mais il n’en est rien… Brooklyn retombe dans ses travers du début de saison, les Nets plongent dans une léthargie offensive tout en ajoutant une défense permissive au possible. Blow out à Brooklyn et Kenny Atkinson ressort Rodions Kurucs du banc. On assiste aussi aux première minutes de Timothée Luwawu-Cabarrot en NBA avec les Nets.

Blow-out à Brooklyn ! Les Nets sombre à domicile face aux Pacers, score final 115-86. Un match à sens unique pour les visiteurs qui aura une nouvelle fois mis en avant les difficulté de l’effectif à performer cette saison. 

Tops / Flops : 

  • Timothée Luwawu-Cabarrot : Malgré ce triste match on a pu assister aux premières minutes en NBA de notre français cette saison.
  • L’attaque : Shooter à 35,7% montre à quel point l’attaque des Nets était pénible lors de ce match et explique les 86 petits points marqués.
  • L’apport du banc: 24 points, 11 rebonds, 5 passes décisives, 1 interception et 1 contre en cumulé c’est limite les statistiques d’un joueur des Pacers !

L’homme du match : Dinwiddie surnage sans briller.

Pour son deuxième match consécutif comme titulaire, Spencer Dinwiddie a fait un match correct en remplacement de Kyrie Irving. Malgré la défaite, il est le joueur qui a le moins oublié de jouer au basket. 28 points, 5 rebonds, 8 passes décisives accompagnés d’une interception et d’un contre.