Connect with us

Résumé de match

Brooklyn fait tomber le leader de l’Ouest

Après un week-end tumultueux et l’annonce du départ de Kenny Atkinson, les Nets se rendent au Staples Center de Los Angeles pour y affronter les Lakers. Une affiche déséquilibrée sur le papier face au leader de la conférence ouest. C’est également le premier gros test pour Jacque Vaughn en tant qu’head coach.

Comme lors du match précédent face aux Chicago Bulls, DeAndre Jordan fait partie du cinq majeur en lieu et place de Jarrett Allen. Lors des premières minutes, on sent une équipe de Brooklyn concernée. Toutefois, les joueurs ont du mal à défendre sur LeBron James. Personne ne parvient à contenir la puissance du quadruple MVP. Offensivement, la balle circule plutôt bien et on constate que Jacque Vaughn sort LeVert très rapidement afin de le faire entrer de nouveau avec le second unit. Choix très intéressant car il permet à LeVert de jouer beaucoup plus de ballons que lorsqu’il est associé à Spencer Dinwiddie trop longtemps. A la fin du 1er QT le score est de 33-27 pour les Lakers.

Dans le second acte, Taurean Prince est très agressif défensivement sur LeBron James et cela le gêne particulièrement. C’est d’ailleurs l’équipe complète qui défend mieux. Joe Harris reçoit quelques systèmes et, une nouvelle fois, il n’hésite pas à aller finir près du cercle. Mais, celui qui apporte ce supplément d’âme nécessaire se nomme Chris Chiozza. Le meneur de poche va dégainer deux énormes 3 points permettant ainsi à Brooklyn de recoller à deux petites unités à la mi-temps : 58-56.

Au retour du vestiaire, les choix offensifs sont encore meilleurs. Chiozza et Dinwiddie distribue tandis que Luwawu-Cabarrot engrange du temps de jeu. Le banc des Nets fait d’ailleurs un excellent travail et prend clairement le dessus sur celui des Lakers. Seul Kuzma réussit à tirer son épingle du jeu du côté du banc de L.A. A la fin du 3ème QT, les Nets repassent largement devant : 87-80.

Néanmoins, rien n’est joué quand on connaît le talent des pourpres et or. Brooklyn ne lâche rien et fait la course en tête. Dinwiddie met les shoots qu’il faut, LeVert prend ses responsabilités et Dédé Jordan verrouille le rebond. Les Nets ne laissent pas de paniers faciles et limitent les secondes chances adverses. A 30 secondes du terme, Brooklyn mène de 2 points grâce à l’insaisissable Dinwiddie (104-102).

LeBron a le ballon pour recoller et grâce à sa puissance, il parvient à se procurer un lay-up facile. Néanmoins, évènement aussi rare qu’improbable, il le rate. Cafouillage sur le rebond mais le ballon revient aux Lakers. Deuxième et dernière chance pour King James. Cette fois, il lâche le ballon pour Anthony Davis à 45 degrés. Personne ne défend sur lui, la défense s’étant resserrée pour ne pas prendre de panier facile. Davis tire, mais grâce au retour de Chandler le shoot de Davis attrape le cercle.

Miracle au Staples Center,  Brooklyn fait tomber le leader de l’Ouest grâce à une grosse prestation collective. Deuxième victoire consécutive pour Jacque Vaughn qui reste invaincu depuis sa prise de fonction et avant un déplacement chez les Warriors.

Place aux notes.

Notes des titulaires

Spencer Dinwiddie (7/10) : 23 points, 4 rebonds et 7 passes pour le meneur des Nets. Un match très sérieux et appliqué. Il doit désormais apprendre à se contrôler quand les décisions arbitrales ne vont pas dans son sens.

Caris LeVert (7/10) : Encore une bonne prestation de l’arrière des Nets, comme à son habitude, a su être clutch et efficace offensivement. Il ne perd qu’un seul ballon durant ce match et termine à 22 points, 7 rebonds et 4 passes.

Joe Harris (6/10) : Joe Bucket a eu davantage de systèmes pour lui. Il prend seulement 8 tirs dans la partie mais à 62.5% de réussite dont un 50% à longue distance.

Wilson Chandler (5/10) : 5 points, 5 rebonds et 3 passes pour le vétéran. Très peu de shoots pris (2 seulement) mais du travail bien fait des deux côtés du terrain. Il est dans son rôle et c’est clairement ce qu’on lui demande pour servir au mieux le collectif.

DeAndre Jordan (6/10) : l’intérieur a verrouillé le rebond quand il le fallait. Il compile 8 points et 12 rebonds avec seulement 2 fautes commises. Il apporte son expérience et son leadership au groupe. Ce qu’il propose depuis quelques temps maintenant est très bénéfique au groupe.

Notes du banc

Taurean Prince (5/10) : 7 points et 6 rebonds… Très maladroit, comme à son habitude, il a apporté de la défense face à LeBron James et ça…on a apprécié. Ce sont le genre d’efforts qui ne se voient pas dans les statistiques et qu’on espère le voir réitérer.

Timothé Luwawu-Cabarrot (6/10) : 13 points, 2 rebonds et 2 passes en 25 minutes de jeu. Le français s’installe comme une option très fiable sur le banc. Son énergie est à souligner.

Jarrett Allen (5/10) : The Fro a capté 7 rebonds mais a été très maladroit sur la ligne de lancer-francs (1/4). Il n’a pas eu le même apport que d’habitude et son rôle s’estompe petit à petit. On est en droit de se demander ce qu’il va advenir de lui cet été…

Chris Chiozza (6/10) : 11 points et 5 passes à 43% du parking. On adore ce qu’on voit de sa part depuis qu’il est entrer dans la rotation. On notera sa belle complémentarité avec Luwawu-Cabarrot lorsqu’ils sont associés sur le parquet.

Barème des notes :

10 : match parfait – 9 : match exceptionnel – 8 : très bon match – 7 : bon match – 6 : match satisfaisant – 5 : match moyen – 4 : match insuffisant – 3 : mauvais match – 2 : très mauvais match – 1 : match exécrable – 0 : match ponctué d’un comportement inadmissible.

Tops / Flops

  • Le collectif : chaque joueur individuellement a su se mettre au service du collectif ce soir. Chacun a fait ce qu’on attendait de lui et cela a donné un match très homogène avec 3 QT remportés sur 4.
  • La série en cours : 4 victoires sur les 5 derniers matchs et 3 à la suite pour les Nets. Une belle série qu’on espère voir se poursuivre face aux Warriors dans deux jours.
  • La défense sur le dernier tir : Anthony Davis était grand ouvert sur la dernière possession du match alors que les Nets menaient de 2 points. Était-ce un choix ou un errement défensif ? Nous penchons pour la deuxième possibilité.

Amateur de basket depuis toujours, j'ai pu découvrir les Nets lors des NBA Finals 2003 les opposant à un certain Tony Parker. Admiratif du shoot à mi-distance de Richard Jefferson, je me suis passionné pour le show proposé chaque soir par J-Kidd et Vinsanity. Depuis, je crois plus que jamais au premier titre de l'histoire NBA des résidents du Barclays Center; et ce malgré des années de vide et de mauvais choix. Nets will shine again !

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Advertisement

Les derniers matchs joués

Advertisement
Advertisement

More in Résumé de match