fbpx
Connect with us

Résumé de match

Brooklyn relève la tête à domicile contre New Orleans

Avant le premier road trip de l’année, les Nets recevaient les Pélicans au Barclays Center. Après un début de saison compliqué, les hommes de Kenny Atkinson voulaient se rassurer avant de quitter Brooklyn. Les Pels – privés de Zion Williamson – font office de victimes parfaites pour des Nets favoris à domicile.

  • Le cinq de départ des Nets : Irving – LeVert – Harris – Prince – Allen
  • Le cinq de départ des Pelicans : Ball – Holiday – Hart – Ingram – Okafor

Les premières minutes de jeu donnent lieu à de belles offensives des deux équipes. Clairement, les attaques prennent le dessus sur les défenses. Ce 1er QT est très plaisant, peu d’arrêts de jeu, un jeu porté vers le panier adverse avec un très bon Caris LeVert. Ce sont les Nets qui s’en sortent le mieux en l’emportant 33-27.

Le 2eme QT part sur les mêmes bases. Le collectif des Nets se fait de plus en plus efficient. La défense est très présente à l’image du contre de Garrett Temple sur JJ Redick qui se conclut par un dunk du premier. Kyrie Irving est dans un bon soir et lors de cette première mi-temps, il distille 7 passes et marque 15 points. À la pause, les Nets mènent de 17 points (67-50).

Cependant, au retour des vestiaires, les hommes de Kenny Atkinson ne semblent pas rassasiés et veulent enfoncer le clou pour ne pas revivre le même scénario que contre les Pistons. Kyrie Irving prend feu : 17 points dans le 3ème QT. Malgré de belles intentions, les joueurs de Brooklyn deviennent maladroits au shoot tandis que la défense se relâche. Les visiteurs  tentent et réussissent de nombreux shoots derrière la ligne des 3 points à l’image de Lonzo Ball et de Josh Hart, très habiles. L’avance a fondu comme neige au soleil : 104-98.

Au cours du 4ème QT, DeAndre Jordan, plutôt dans un bon jour, se tord la cheville gauche et doit quitter le terrain. Le match devient plus engagé et tendu. Or, les deux équipes se rendent coup pour coup : à 3 points, dans la peinture, sur les rebonds, tout y passe, mais l’écart ne bouge pas. Ce n’est qu’à 52 secondes de la fin du match avec un 3 points de Joe Harris et 8 points d’avance que le sort est scellé pour la victoire des Nets. Une victoire dans la douleur, mais face à une équipe des Pélicans qui a montré un visage très positif, loin de ses mauvais résultats de début de saison.

Finalement, Brooklyn relève la tête à domicile contre New Orleans pour un score final de 135-125. Un match compliqué mais qui fait du bien avant d’attaquer le premier road trip de la saison.

Tops / Flops

  • Jarett Allen : Un gros match pour le pivot des Nets, qui réalise un match très complet, tant en défense qu’en attaque. Il a su répondre présent dans les moments où l’équipe avait besoin de lui.
  •  Caris LeVert : Sa lucidité fait du bien dans les moments de doute. Très précieux, très précis et quelle énergie ! Jamais fatigué, il termine le match avec 23 points, 7 rebonds et 5 passes.
  • La défense et la maladresse : Encore 125 points encaissés. Les flops récurrents chez les Nets en ce début de saison concernent ces deux points. Comme à Détroit, les joueurs n’ont pas su gérer une avance confortable à cause d’un trop grand nombre de balles perdues (23).
  • Spencer Dinwiddie : Il n’a été que l’ombre de lui-même hier encore : 20 minutes, 7 points, 3 passes. Il faudrait que quelqu’un lui dise que la saison a commencé…

L’homme du match : Kyrie Irving, who else ?

Coté Nets, l’homme de la soirée était évidemment Kyrie Irving. Le meneur confirme qu’il est indispensable à l’équipe. Il est scoreur, passeur, mais on a surtout vu le leadership qu’il commence à prendre sur ses partenaires. Il réalise une prestation de choix; 39 points, 4 rebonds et 9 passes. 61.9 % au tir. Il rentre un peu plus dans l’histoire de la franchise pour ses débuts.

2 Comments

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Advertisement
Advertisement

Les derniers matchs joués

Advertisement
Advertisement
Advertisement

More in Résumé de match