Connect with us

Résumé de match

Brooklyn s’offre un blow-out sur les 76ers

Après une défaite logique face aux Raptors, les Nets reçoivent les Sixers. Qui de mieux qu’un ténor de l’Est pour se remettre dans le droit chemin ? C’est également pour Brooklyn l’occasion de retrouver Wilson Chandler après 25 matchs de suspension.

  • Le cinq de départ des Nets : Dinwiddie – Temple – Harris – Prince – Allen
  • Le cinq de départ des 76ers : Simmons – Richardson – Harris – Scott – Horford

Agressifs des deux côtés du terrain

Le début de match est équilibré au Barclays Center. Les 76ers sanctionnent à l’intérieur pendant que les Nets font circuler la balle. Néanmoins, défensivement, les Nets laissent trop de secondes chances et Al Horford parvient à capter plusieurs rebonds offensifs. Le fait marquant arrive après 7 minutes de jeu quand Wilson Chandler fait son retour sur les parquets. A la fin de ce 1er QT, Brooklyn mène 28-23.

Le second unit fait un excellent passage lors de ce début de 2ème QT. Timothée Luwawu-Cabarrot se fait remarquer en marquant 8 points et en captant 4 rebonds. C’est d’ailleurs ce dernier qui est à la passe pour ce qui aurait pu être le poster dunk de l’année. Malheureusement, DeAndre Jordan se voit stoppé par l’arceau. Le retour des titulaires en fin de QT permet aux Nets de creuser un bel écart pour conclure la première période sur le score de 57-43.

Sérieux de bout en bout

Le début du 3ème QT est favorable aux Sixers qui débute par un 7-1. Mais c’était sans compter sur le réveil de Dinwiddie qui pose un dunk monstrueux sur la tête de Tobias Harris. Le banc laisse éclater sa joie au point de devoir être calmé par les arbitres. L’écart reste à +10 et Kenny Atkinson tente alors une défense de zone. Excellent choix car les Sixers ne parviennent plus à marquer durant les 2 minutes suivantes. 83-66 à la fin du 3ème QT.

En cette entame de dernier QT, Josh Richardson parvient à élever son niveau de jeu pour permettre aux Sixers de se rapprocher au score. Néanmoins, malgré ses 5 fautes, Dinwiddie va permettre aux siens de garder une avance suffisante. Brooklyn s’offre un garbage time de 5 minutes. Kurucs, Musa et Ellenson ont donc du temps de jeu et les titulaires soufflent. Brooklyn s’impose 109-89 et s’offre un blow-out face à des 76ers privé de Joel Embiid.

Tops/Flops

  • La défense : maintenir les Sixers sous la barre des 100 points malgré l’absence d’Embiid est le résultat d’un très bel effort collectif. Pour preuve, les 19.2% à 3 points de Philadelphie.
  • Kenny Atkinson : des rotations modifiées depuis 2 matchs qui apportent une agressivité supplémentaire en sortie de banc. Ajoutez à cela un passage en défense de zone très concluant. Du bon travail…
  • Theo Pinson : clairement le seul joueur à avoir été en dessous ce soir. Peu de perte de balle (1 seule) mais un manque de justesse tactique et technique. C’est d’ailleurs Garett Temple qui s’est chargé des remontées de balle lorsqu’il était sur le terrain.

L’homme du match : Dinwiddie, encore et toujours

Une nouvelle fois, Spencer Dinwiddie a été le grand artisan de la victoire de Brooklyn. 24 points et 6 passes avec un très joli 50% derrière l’arc. Un match de plus de très haut niveau pour le meneur. Seul bémol, les 5 fautes commises qui auraient pu coûtées cher dans le money time. Heureusement, les 76ers ne sont jamais parvenu à recoller et cela n’a pas été préjudiciable aux Nets.

Amateur de basket depuis toujours, j'ai pu découvrir les Nets lors des NBA Finals 2003 les opposant à un certain Tony Parker. Admiratif du shoot à mi-distance de Richard Jefferson, je me suis passionné pour le show proposé chaque soir par J-Kidd et Vinsanity. Depuis, je crois plus que jamais au premier titre de l'histoire NBA des résidents du Barclays Center; et ce malgré des années de vide et de mauvais choix. Nets will shine again !

1 Comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Advertisement

Les derniers matchs joués

Advertisement
Advertisement

More in Résumé de match