« The show must go on » voilà ce que nous inspire ce match moins de 24h après le départ de Kenny Atkisnon. Sous la houlette de Jacque Vaughn, promu coach par intérim, les Nets recevaient des Bulls privés de Zach LaVine mais bien décidés à battre des Nets qui doivent digérer le départ de leur coach.

Première surprise de l’ère post-Atkinson, Wilson Chandler et DeAndre Jordan sont alignés dans le 5 majeur au détriment notamment de Jarrett Allen. Chicago décide de mettre en place une zone dès le début du match. Malheureusement, Brooklyn fait vivre le ballon et trouve des shoots grands ouverts mais perd aussi beaucoup trop de ballons bêtement. Spencer Dinwiddie perd à lui seul 2 ballons dans le 1er QT. Fait surprenant, les arbitres ont dû changer de ballon car les joueurs trouvaient l’ancien trop glissant. Joe Harris mène les Nets avec 10 unités. Le QT est à l’avantage de la franchise de l’Illinois, 23-22.

Le 2ème QT part sur un rythme fou. Jarrett Allen se montre dans la raquette et c’est ce qui manquait au jeu offensif. Car jusque là, les Nets se reposaient sur les shoots exterieurs. Malgré ces efforts, les visiteurs gardent l’avantage. Les coéquipiers de Caris LeVert terminent la première mi-temps sur un 20-6 et regagnent les vestiaires avec l’avantage au score : 50-58. Trois joueurs sont à plus de 10 points à la mi-temps : LeVert (16), Harris (15) et Dinwiddie (12).

Dans ce 3ème QT, les Noirs et Blancs passent enfin la vitesse supérieure et prennent 10 points d’avance. Même si ce n’est pas la plus belle partie que nous ayons vu, nous pourrons qualifier le match d' »efficace ». Ce qui ne change pas depuis le début du match, ce sont les pertes de balle. Quand les Bulls n’en perdent que 4, les locaux en ont perdu 18… Les arbitres prennent des décisions très hasardeuses dans ce QT, ce qui ne va pas faire les affaires des Nets. Avantage de 7 points à la fin de 3 QT pour Brooklyn.

Les fautes pleuvent pour les Nets dans ce dernier QT. Taurean Prince se fait encore remarquer après une brouille avec Carter Jr. L’ailier passe totalement au travers de son match et ce n’est pas la première fois cette saison. Sans Zach LaVine, les Bulls arrivent tant bien que mal à rester dans les parages. Brooklyn passe la vitesse supérieure dans les 3 dernières minutes du match. Chicago revient dans les derniers instants du match mais ne parvient pas à compléter le come-back.

Brooklyn s’impose de peu 107-110 dans un match sans saveur pour le premier match de l’ère post-Atkinson. Le regard est maintenant tourné vers Los Angeles puisque les Nets vont jouer les Lakers et les Clippers dans les prochains jours.

Place aux notes,

Notes des titulaires :

  • Spencer Dinwiddie (5/10) : Dans l’attitude, on aurait bien mis 0, mais il faut dire qu’offensivement Spencer aura été un patron. 24 points à 4/9 (14/15 LF). Il aura encore perdu une belle brouette de ballons.
  • Caris LeVert (7/10) : avec 23 unités 6 rebonds et 5 assists, Caris a été solide cette nuit. L’arrière est un des seuls à avoir fait un match complet ce soir et confirme sa bonne forme récente. Il marque des points dans cette fin de saison.
  • Joe Harris (8/10) : Encore plus de 20 points pour lui ! En première mi-temps, on a vraiment eu l’impression que c’était le leader offensif de l’équipe. Intelligent dans le jeu, Joe est plus qu’un simple sniper mais est en train de devenir un joueur complet.
  • Wilson Chandler (3/10) : Propulsé dans le 5 de départ, Chandler n’a rien montré de plus que d’habitude. 6 points à 2/7 au shoot et une présence qui n’aura servi qu’à faire le nombre.
  • DeAndre Jordan (7/10) : 5ème titularisation gratifiée d’un nouveau double-double pour Jordan (11 points – 15 rebonds). Solide, il a aidé Brooklyn à équilibrer l’attaque.

Notes des joueurs du banc :

  • Taurean Prince (1/10) : Honteux, ignoble choisissez tous les mots négatifs pour qualifier le match de l’ex Hawk. Il évite le zéro grace à son seul shoot rentré important en fin de match.
  • Timothe Luwawu-Cabarrot (3/10) : On a très peu vu TLC ce soir. Il n’a pas eu l’occasion d’exploiter beaucoup de situations non plus, mais le français a rendu une copie transparente.
  • Jarrett Allen (6/10) : En sortie de banc, JA aura noirci la feuille de stat. 11 points 6 rebonds en 19 minutes. A noter qu’il est passer à quelques centimètres d’assassiner une nouvelle fois le pauvre Lauri Markkanen.
  • Chris Chiozza (4/10) : Avec seulement 13 minutes de jeu, difficile de noter la prestation du meneur. Il aura tenté de contribuer tant bien que mal au match avec 4 points et 3 rebonds.

Tops/Flops :

  • La victoire : Dans un match où les Nets se sont fait peur tout seul, le seul pont positif ne peut être que la victoire. Surtout quand la manière laisse autant à désirer.
  • Les pertes de balles : On s’en plaignait avec Atkinson, il semblerait que ce soit pire avec Vaughn… 29 ballons perdus, vingt-neuf. C’est le plus gros total de la saison et on a l’impression de retourner en Octobre. 
  • Le fond de jeu : Franchement peu convaincant. Certes c’était sa première mais pour un coach annoncé comme défensif, les Nets ont encaissé 107 points par les Bulls. Des Bulls privé de Lavine, leur meilleur scoreur. Cela ne présage rien de bon pour la suite…

Fan des Nets depuis le trade de Billy King. Bon, j'étais bête à l'époque mais je crois que le hasard fait bien les choses. Fan incontesté du grand et magnifique Spencer Dinwiddie.