Il y a moins d’une semaine, la NBA annonçait le calendrier à venir de la saison régulière, et le moins que l’on puisse dire, c’est que celui-ci ne sera pas un long fleuve tranquille. Autant vous prévenir, il sera nécessaire de prévoir un stock de doliprane…

Back-to-school :

La rentrée des classes (le 26/10) se déroulera au TD garden, chez nos meilleurs ennemis (amis?) de Boston, l’équipe emmenée par Isaiah Thomas (4e de la conférence Est).           Les Nets auront fort à faire et à prouver (n’oublions pas que Boston a l’option sur  le 1st pick de la draft 2017 de Brooklyn…), la meilleure réponse, ne serait-elle pas de montrer aux Celtics fans que le pick [1-5] qu’ils espèrent tant, ne sera pas aussi évident à récupérer?

Pour cette 1ère semaine de retour à la compétition, Brooklyn enchaînera 6 matchs (dont 4 au Barclays Center).

Mais le programme reste plus que chargé :

  • Nets @ Boston – 26/10
  • Nets vs Pacers – 28/10
  • Nets @ Bucks – 29/10
  • Nets vs Bulls – 31/10
  • Nets vs Pistons – 02/11
  • Nets  vs Hornets – 04/11

Après Boston, c’est une confrontation de haut vol qui attend les Nets, avec le challenger de la conférence Est (au vu de leur recrutement assez impressionnant), Paul George aidé par l’ancien Nets Thaddeus Young, l’arrivée de Al Jefferson, et sans oublier leur nouveau meneur Jeff Teague ! L’occasion pour la nouvelle association Brook-Lin de porter l’équipe et se frotter à un outsider.

L’autre point fort de la première semaine de la saison sera à coup sûr la réception des Bulls, qui ont opéré durant la Free Agency le retour du natif de Chi-town Dwayne Wade, et ainsi que les arrivées de Rondo et… R.Lopez ! Là encore il y aura fort à faire contre une équipe avec de nombreux shooteurs d’expérience et le meilleur passeur de la Ligue tout bonnement !

On retiendra également le derby New-yorkais le 09/11 au Madison Square Garden,  Eh oui spike lee – i see you !

103014-fso-nba-cavs-spikelee-pi-vadapt-767-high-50

Au vu des 2 effectifs, les Knicks partent favoris, mais un derby est toujours un match à part.. un seul mot d’ordre : #BeatTheKnicks ! 🙂

Point chaud, mi à fin novembre [18-25] :

Un déplacement à OKC, puis la réception des Blazers (il sera intéressant de voir Crabbe au Barclays, après l’offre faite par Brooklyn mais matché par Portland), toujours à domicile la réception des Celtics et terminer à Indiana dans l’antre de Paul George et sa bande.

Le point culminant [20 – 23] décembre :

20/12 : Déplacement chez les Raptors, le dauphin des Cavaliers, éliminé en finale de conférence, une entrée plus que copieuse pour démarrer les fêtes de fin d’année.

22/12 : Réception des Warriors , le finaliste de la dernière saison NBA aura à cœur de (dé)montrer l’étendue de son armada, il sera bon de surveiller la ligne à 3 points mais pas que, sinon ce match pourrait sembler long, très long… Cependant Brooklyn l’a prouvé l’année dernière, elle est capable de rivaliser avec des équipes qui lui sont supérieur sur le papier, comme les Warriors et ce foutu buzzer beater foiré par Lopez.

23/12 : C’est cette fois un déplacement chez les Cavs, emmené par King James. Si le match de la veille aura déjà eu raison du physique des joueurs, enchaîner avec le champion en titre ne sera pas une mince affaire, dans son enceinte chauffé à bloc, les Nets auront tout de même une chance sur ce match, Cleveland affrontant les Warriors le lendemain , les cavs pourraient être amener à faire tourner leurs effectifs. Aux nets d’en profiter.

Road Trip [24/02 au 10/03] :

CprvHnhUMAAHs

Il se tiendra post All-Star Game, un enchaînement : Nuggets, Warriors, Kings, Jazz, Blazers, Grizzlies, Hawks et finir chez les texans de Dallas ! Certains matchs seront plus jouables en tout cas sur le papiers comme Denver et Sacramento, et d’autres beaucoup moins (Golden State, Atlanta).

Back-to-back : La ligue NBA a été quelque peu clémente avec les Brooklyn Nets, en leur accordant le plus petit nombre de back-to-back à jouer dans la saison au nombre de 14.

C’est une saison à l’image du pont de Brooklyn qui attend les fans des nets. Une année de transition, sous la patte de coach Atkinson & son staff, qui aura pour objectif d’insuffler une âme et une identité à une équipe, qui en manquait cruellement depuis l’ère Prokhorov. Tel est la mission de la nouvelle organisation et il ne tient qu’au staff & aux joueurs de réussir ce parie !

  • Le calendrier complet est disponible  juste ici.

Mon histoire d'amour avec les Nets a commencé à New-Jersey au début des années 2000 et s'est poursuivie à Brooklyn. J'ai créé Brooklyn Nets France pour partager ma passion pour la meilleure franchise de NY.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici