Après deux matchs à Brooklyn, les Nets se déplacent chez les Grizzlies de Memphis. Les Nets pensaient surement s’imposer mais c’était sans compter sur l’ultime shoot de Jae Crowder qui assassine les Nets au buzzer.

  • Le 5 de départ des Nets: Irving – LeVert – Harris – Prince – Jordan
  • Le 5 de départ des Grizzlies: Morant – Brooks – Crowder – Jackson JR – Valanciunas

Favoris sur le papier, les joueurs de Kenny Atkinson n’ont pas su lâcher leurs habitudes d’isolation et de pick’n’roll. Les mauvais habitudes d’une défense permissive semble aussi avoir du mal à être gommées. Malgré tout, les Nets restent au contact grâce à Kyrie Irving bien assisté par Taurean Prince et Caris LeVert. À la mi-temps le score est de 59-57 pour Memphis.

De retour des vestiaires, les Nets réalisent leur meilleur QT du match en marquant 40 points ! Malheureusement, ils encaissent 33 points qui permettent à Memphis de rester sous la barre des 10 points avant le début du 4ème QT. Devant de 8 points avec 3 minutes à jouer, les Nets pouvaient finir le match en beauté mais ont perdu pied à cause du semblant de défense produit dans ce début de saison. Kyrie Irving aura une possession pour donner la victoire aux Nets mais il est contré par Ja Morant. 120 partout après 4QT, les deux équipes filent en prolongation.

On reprend les mêmes et on recommence. Malgré des offensives prévisibles et une défense douteuse, les Nets sont devant grâce à une claquette de Joe Harris. Dinwiddie sur la ligne manque l’occasion de donner 3 points d’avance aux Nets. Sur l’action qui suit et alors qu’il ne reste que 5 secondes à jouer, Ja Morant trouve Jae Crowder qui shoot et assassine les Nets au buzzer. Victoire des Grizzlies 134-133. Terrible et pourtant mérité pour des Nets incapables de maîtriser leur sujet.

Tops / Flops :

  • Le scoring du backcourt titulaire : avec 64 points, le backcourt Irving – LeVert a su tenir l’équipe dans le match.
  • L’attaque statique des Nets : basée sur les 3 ball-handlers, elle limite la circulation de balle et l’implication de tous qui faisait la force de l’attaque des Nets l’année dernière.
  • Spencer Dinwiddie : Plusieurs décisions balle en main très discutables, des « hero ball’’ alors qu’un coéquipier est libre et des pourcentages au tir désastreux. Un match à oublier pour le sixième homme de Kenny Atkinson.
  • La défense des intérieurs : 5/9 à 3 points pour les intérieurs de Memphis. Jordan et Allen ont encore oublié de défendre la ligne à 3 points…

Joueur du match : Kyrie Irving – 3 matchs, 2 records pour Monsieur Irving !

37 points, 7 passes, 7 rebonds, 2 interceptions et un contre, Kyrie Irving aura été le meilleur parmi les joueurs de Brooklyn. Excellent au scoring, Irving implique peu ses coéquipiers en attaque. Le meneur est aussi passé à côté de sa dernière possession qui aurait évité une prolongation à son équipe, contré par le très bon Ja Morant.