C’est en 1986 que Dražen Petrovich débarque en NBA avec pour objectif de s’imposer loin du continent européen sur lequel il a déjà tout gagné.. A 28 ans l’arrière croate est déjà un joueur confirmer et considéré par beaucoup comme l’un des meilleurs joueurs européen de l’époque mais cela ne lui suffit pas.. 

Drafté par Portland à la 60ème place de la Draft 1986 l’ancien joueur du Cibona Zagreb ou encore du Real Madrid peine à s’imposer dans le cinq de départ des Blazers qui ne lui proposeront jamais plus qu’un statut de rôle player..

En janvier 1991 il rejoint les Nets du New Jersey au terme d’un trade entre Portland, New-Jersey et les Nuggets. Petrovich prend place dans le 5 de départ au côté du prometteur duo Kenny AndersonDerrick Coleman et son temps de jeu progresse de façon significative (passant à 12,5 PPG pour 20,5 MPG).

Pour sa première saison complète avec les Nets, l’arrière croate débute les quatre-vingt-deux rencontres de saison régulière dans le cinq de départ. Lors de cette saison il affiche un moyenne de 20,6 PPG (51%FG – 44,5% 3PT).

Sous l’impulsion leurs maître à jouer les Nets se qualifient pour les playoffs mais tombe face aux Cavaliers (1v-3d). Lors de cette série il montre toute l’étendu de son talent montant sa moyenne de points à 24,3 PPG et un match à 40 points lors du game 1 qui sera pourtant remportée par Cleveland 120 à 113.

Pour sa deuxième saison complète avec les Nets il devient le leader de l’équipe avec une moyenne de 22,3 PPG (52%FG – 45% 3PT). Malgré sa présence dans la All-NBA Third Team (Première pour un européen), sa non-sélection lors du All-Star Game  est une nouvelle déception pour lui surtout que ces Nets échouent une nouvelle fois contre les Cavs au premier tour des playoffs.

Monument de Dražen Petrović à Lausanne

Malheureusement, la prometteuse carrière de celui qu’on surnommé « Le petit Mozart » prend fin tragiquement durant l’été 1993 sur une autoroute allemande. Après un tournoi de qualification en Pologne avec sa selection Petrovic décide de rentrer en voiture plutôt que de rentrer avec ces coéquipiers en avion. Mais avec une visibilité réduite et une chaussée mouillée, la conductrice ne voit qu’au dernier moment un camion qui s’est mis en travers de la chaussée. Petrović, qui ne portait pas de ceinture de sécurité, meurt instantanément.

« Pas seulement moi, mais toute la NBA. Le jour de sa mort, nous avons eu la sensation de perdre un membre de la famille. C’était un immense joueur ! » – Charles Barkley

Le 11 novembre 1993, les Nets retirent son maillot #3. Il sera intronisé au Hall of Fame à titre posthume en 2002 puis au FIBA Hall of Fame en 2007. En avril 95 le Musée olympique de Lausanne inaugure une stèle à son honneur suite à une initiative du président du Comité international olympique de l’époque M. Juan Antonio Samaranch.

Pout beaucoup Petrović est considéré comme l’un des meilleurs arrières européen (mondial ?) de tout les temps et cela est sans doute vrai !

« Le meilleur shooter qu’il n’ai jamais vu ! » – Reggie Miller

Ce qui est sûr c’est qu’il est celui qui a ouvert les portes de la NBA aux européens. Après lui ? Les frères Gasol, Paker, Nowitzki et tant sont arrivé et ont réussit en NBA..

Pour le plaisir ces 44 points contre Houston en 1993 :

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=HLlPtBsGbYo&w=420&h=315]

RIP Dražen.


Mon histoire d'amour avec les Nets a commencé à New-Jersey au début des années 2000 et s'est poursuivie à Brooklyn. J'ai créé Brooklyn Nets France pour partager ma passion pour la meilleure franchise de NY.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici