Connect with us

Nets Classics

Flashback : L’énorme coup de chaud de Deron Williams

Il y a des soirs où tout vous réussit. Pour Deron Williams, c’était le 8 mars 2013 face aux Washington Wizards

Flashback… Le 8 mars 2013, les Nets reçoivent les Wizards d’un John Wall dans sa 3ème année NBA. Un match sans véritable intérêt sur le papier mais qui va pourtant marquer les esprits. Retour sur le coup de chaud de Deron Williams face à la défense de Washington…

Un début de match à sens unique

Dès le début du match, les Nets imposent une grosse pression alors les Wizards ne parviennent pas à mettre le moindre panier. Après 4 minutes, le score est de 16-0. C’est une soirée paisible qui semble se profiler pour les new-yorkais. Et s’il y a bien un joueur qui surnage, c’est le numéro 8 des Nets. Deron Williams enchaîne les tirs longue distance. Un, puis deux, puis trois…

John Wall réussit bien à lui voler un ballon de temps en temps, mais c’est trop peu pour arrêter le triple All-Star. DWill finit le quart-temps avec 7 tirs à trois points sur 7 tentatives et 23 points au total. C’est plus que l’ensemble du collectif des Wizards qui ne compile que 14 points.

Dans le second quart-temps, les deux équipes rivalisent mais Brooklyn conserve son avantage. Les Wizards ne parviennent pas à recoller au score et Deron Williams tente quatre nouveaux tirs à trois points. Il n’en réussi « que » deux. L’adresse est au rendez-vous et aucun des joueurs adverses ne semble en mesure de contenir le meneur. Les Nets emporte donc de nouveau ce deuxième acte 21-19 portant ainsi le score à 59-33.

Soirée tranquille au Barclays Center

Au retour des vestiaires, les Nets mettent moins d’intensité. Deron Williams, lui, repart sur les même bases et inscrit son 10ème tir primé. Le score est de 74-58 à l’entame de la dernière période.

Marshon Brooks ou Andray Blatche peu utilisés grattent quelques minutes. Mirza Teletovic va jouer l’intégralité du dernier quart-temps. Mais revenons à notre meneur ! Deron Williams entre de nouveau en jeu à 9 minutes du terme. À 1 minute 30 de la fin, il envoie une banderille depuis le parking, portant ainsi son total de tirs à trois points réussis à 11. Le match se termine sur le score de 95-78. Les Nets auront été devant de la 1ère à la 48ème minute sans jamais être inquiétés.

Deron Williams a beau être le Franchise Player des Nets, son passage a été contrasté et il a essuyé nombre de critiques plus ou moins justifiées. Cependant, ce soir du 8 mars 2013 restera dans l’histoire comme l’énorme coup de chaud de Deron Williams : 42 points mais surtout 11 paniers à trois points : record de franchise.

Coupé en 2015 pour rejoindre Dallas, les Nets continuait malgré tout de lui verser 5.5 millions de dollars par saison. Une somme importante qui a longtemps pesé dans le salary cap mais qui ne pèsera plus dès la saison prochaine.

Pour le plaisir des yeux, les images de la performance de Deron Williams :

Amateur de basket depuis toujours, j'ai pu découvrir les Nets lors des NBA Finals 2003 les opposant à un certain Tony Parker. Admiratif du shoot à mi-distance de Richard Jefferson, je me suis passionné pour le show proposé chaque soir par J-Kidd et Vinsanity. Depuis, je crois plus que jamais au premier titre de l'histoire NBA des résidents du Barclays Center; et ce malgré des années de vide et de mauvais choix. Nets will shine again !

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Advertisement

Les derniers matchs joués

Advertisement
Advertisement

More in Nets Classics