« Ajouter de la qualité », voilà la phrase que Kenny Atkinson utilise très souvent quand il s’agit d’aborder la palpitante période de la Free Agency. C’est d’ailleurs grâce à cette philosophie qu’il partage avec Sean Marks que l’on peut expliquer les huit victoires de plus glanées cette saison par Brooklyn en comparaison à la saison 2016-2017. Alors à l’aube de la saison 2018-2019, il est certain que le duo à l’origine de la reconstruction des Nets aura une nouvelle fois à cœur d’ajouter un peu plus de qualité qu’il n’en avait la saison passée à leurs jeune effectif.

Pour ça il va falloir se montrer convainquants puisque malheureusement les Nets n’ont pas beaucoup d’espace pour signer des agents libres, et ça même avec le buyout en cours de Dwight Howard. Malgré le manque d’argent à disposition, les Nets ont leurs besoins et même si l’on ne saitpas s’ils pourront cibler les meilleurs profils cet été, on sait que Sean Marks devra encore se montrer malin et faire de bons coups comme il en a déjà fait par le passé.

La situation actuelle de l’équipe

Bilan 2017-18 : 28-54 (22ème NBA) :

Contrats garantis :

  • Allen Crabbe ($18,5M)
  • Dwight Howard ($23,8M – En attente de Buy-out)
  • DeMarre Carroll ($15.4M)
  • Jeremy Lin ($12,5M)
  • D’Angelo Russell ($7M)
  • Deron Williams ($5,5M)*
  • Rondae Hollis-Jefferson ($3,2M)
  • Jarrett Allen ($2M)
  • Caris LeVert ($1,7M)
  • Spencer Dinwiddie ($1,65M, non garanti)
  • Isaiah Whitehead ($1,55M, non garanti)
  • *Note : Oui les Nets doivent encore à Deron Williams $5.47 million lors dès deux prochaine saison.

Draft picks :

  • Dzanan Musa (120% du contrat rookie correspondant au pick N°29 : $1,6M)
  • Rodions Kurucs (Contrat de 4 ans avec montant non connu : entre $812.5K et 1.312M)

État des finances :

  • Salary cap prévisionnel : $101M
  • Masse salarial : $95,5M
  • Salary Cap disponible : $5.5M

Principaux Free Agents :

  • Joe Harris (à re-signer)
  • Quincy Acy
  • Jahlil Okafor (Non conservé)
  • Nik Stauskas (Non conservé)
  • Dante Cunningham

Trade Exceptions

  • Rashad Vaughn (expires 8 février 2019) : $1,889,040

Cap-Old : +/- 40 Millions de dollars !

Le Cap-Old est un montant prédéterminé en fonction des contrats retirés de la masse salariale d’une équipe en raison d’attente de décisions sur ses agents libres ou sur les joueurs drafté au première tour et encore non signés. Cette année Brooklyn a plus de 40 millions de dollars de Cap-Old pour 5 agents libres et aura donc quelques décisions à prendre. Essayons de rendre ceci aussi simple que possible :

– Si les Nets renoncent à tous leurs agents libres

Si Sean Marks décide de renoncer aux droits de tout ses agents libres cela veut dire qu’ils ne pourra plus dépasser le plafond salarial pour les re-signer (sauf avec des contrats minimum).

Cela forcera les Nets à fonctionner 5,5 millions de dollars (101 millions de dollars – 95,5 millions de dollars en contrats garantis). Cependant il est possible que Dwight Howard laisse beaucoup d’argent sur la table pour finaliser au plus tôt son Buy-out (on parle de 8/10 Millions) et entamer les négociations avec d’autres équipes.

Dans cette situation l’été dépendrait de ce que Howard est prêt à sacrifier pour aller ailleurs. Pour rappel Dwyane Wade avait un salaire de 23,8 millions de dollars lors de sa dernière saison avec les Bulls, et avait lâché environ 8 millions de dollars. Si Howard est dans le même état d’esprit, Brooklyn pourrait se retrouver avec une enveloppe d’environ 12 millions de dollars. Soit 48 Millions sur 4 ans. Aller, qui veut venir prendre un petit chèque dans la banlieue de New-York ?

– Si les Nets ne renoncent pas à leurs agents libres

Au contraire si Sean Marks ne renonce pas aux droits alors il devra fonctionner comme une équipe qui est déjà au-dessus du Salary Cap mais qui pourra dépasser le plafond pour les re-signer. Une situation comme celle des Rockets cet été qui devra dépasser le plafond pour re-signer à la fois Chris Paul et Clint Capela.

Certes Brooklyn n’a ni CP3 ni Capela mais s’est fixé comme objectif de re-signer Joe Harris. L’ancien Cavs attire les convoitises et en renonçant à ces droits, l’offre la plus compétitive que les Nets peuvent faire ne peut pas excéder 175% de son salaire précédent soit un contrat de quatre ans à partir de 2,7 millions de dollars par année. Une offre ridicule au vu de la saison du sniper.

Ne pas renoncer à ces droits donnerait aux Nets une Mid Level Exeption qui pourrait faire monter l’offre potentiel faite à Joe Harris à 8,6 millions de dollars annuel sur 4 ans soit près de 35 Millions. Une offre qui serait risquée de faire puisqu’il ne resterait que 4 Millions pour renforcer le secteur intérieur de l’équipe soit trop peu pour apporter de la qualité là où les Nets en ont le plus besoin.

– Le scénario le plus probable :

joeharris

Brooklyn devrait sans aucun doute renoncer aux droits de Nik Stauskas et Jahlil Okafor. Les deux transfuges des 76ers n’ont pas réussi à s’imposer dans la rotation de Kenny Atkinson et n’ont donc plus leur place dans l’effectif de la franchise. Ensuite il y aura un choix à faire entre Quincy Acy et Dante Cunningham deux joueurs évoluant au même poste mais qui n’ont pas du tout apporté les mêmes choses cette saison.

À mon sens c’est Dante Cunningham qui devrait rester à Brooklyn, joueur apprécié de Sean Marks et de Kenny Atkinson, son arrivée dans l’effectif début février à permis aux Nets d’être un peu plus solide en défense malgré son manque de taille pour défendre sur des pivots dominants.

Dans ce scénario Brooklyn aura dégagé environ 15-16 Millions et pourra offrir à Joe Harris un beau chèque de 20/25 Millions sur 4 ans. Une offre généreuse qui pourrait satisfaire Joe Harris déjà convaincu par le projet de la franchise et qui a déjà expliqué à plusieurs reprises être épanoui dans la banlieue de New-York.

Cette offre aurait aussi pour avantage de laisser à Sean Marks une enveloppe de 10M (Hors trade éventuel) pour recruter un ou deux intérieurs pour venir épauler Rondae Hollis-Jefferson et Jarrett Allen ce qui ne sera pas de refus.

On peut aussi supposer que le cas Jeremy Lin sera étudié.. blessé la saison dernière le meneur dispose d’un contrat expirant de 12M et pourrait intéresser des équipes comme Phœnix actuellement à la recherche d’un meneur d’expérience pour encadrer Elie Okobo fraîchement drafté.

Les besoins de l’équipe :

Des shooters : de préférence des shooters extérieurs de qualité et si possible qui défende un minimum.

rawImage.jpg

Une des stats les plus intéressantes de la saison dernière est que Brooklyn est la deuxième équipe au nombre de trois points tentés par match. Cependant elle ne s’est classée que 20ème au niveau de pourcentage de tirs à trois points rentrés. 

Pour mettre en place sa philosophie de jeu, Kenny Atkinson a besoin de shooters plus performants pour convertir en points ses schémas. De plus dans un monde parfait, ces shooters sont grand, athlétiques et peuvent aussi défendre.

Si re-signer Joe Harris est déjà annoncé comme une priorité, l’ajout d’un extérieur supplémentaire ne serait pas pour déplaire au coach des Nets qui a souvent dû composer derrière DeMarre Carroll et Joe Harris. Tant mieux puisqu’il y aura de nombreuses options cette été (parfois hors budget certes) pour lui apporter ce dont il a besoin.

Options possibles : Paul George, Trevor Ariza, J.J. Redick, Kentavious Caldwell-Pope, Wayne Ellington, Marco Belinelli, Doug McDermott, Luc Mbah a Moute, Luke Babbitt, Jordan Mickey, Nemanja Bjelica.

Meilleur fit Brooklyn Nets France : Luc Mbah a Moute, Trevor Ariza, J.J. Redick

Un protecteur de cercle : Tu es grand et tu aimes défendre et tu as quelques moves au poste ? Bienvenu à Brooklyn !

noel-real-cover.jpg

Qu’on se le dise : les Nets se sont fait détruire dans la raquette cette année ! Dwight Howard, DeAndre Jordan, Andre Drummond… la liste des intérieurs qui nous ont mené la vie dure cette saison est longue et c’est la raison pour laquelle l’une des principales missions de Sean Marks sera d’ajouter de la qualité dans un secteur intérieur ou seul Jarrett Allen semble indéboulonnable. Le rookie a tout pour devenir une ancre défensive solide lorsqu’il aura pris de la masse, mais d’ici là, Brooklyn aura besoin d’aide et malheureusement les options sont limitées.

Options possibles : Nerlens Noël, Jerami Grant, Montrezl Harrell – Kyle O’Quinn, JaVale McGee, Kevon Looney, Ed Davis et Noah Vonleh.

Meilleur fit Brooklyn Nets France : Nerlens Noël, Jarami Grant, Kevon Looney

Du talent sur les ailes : « Ajouter de la qualité » on vous l’a dit en début d’article !

image.jpg
Qu’importe l’équipe, aucune ne peut se plaindre d’avoir trop de talents surtout si on peut avoir des joueurs qui peuvent scorer et apporter avec ou sans le ballon. Le genre de profil qui ferait des merveilles à Brooklyn, surtout avec une expérience avérée.

Options possibles : Rudy Gay, Rodney Hood, Glenn Robinson III, Mario Hezonja.

Meilleur fit Brooklyn Nets France : Mario Hezonja

Un meneur vétéran : de l’expérience en bout de banc pour developer D’Angelo Russell et Spencer Dinwiddie.

usatsi_10601476_168383436_lowres1.jpg

La blessure de Jeremy Lin a montré à quel point le back-court de Brooklyn manque d’expérience. Malgré la présence de D’Angelo Russell et de Spencer Dinwiddie, il serait peut-être bon d’investir dans un meneur / arrière vétéran surtout quand on sait que le contrat expirant de Lin pourrait servir de monnaie d’échange pour récupérer un pick à la Trade Dead Line.

Options possibles : Jameer Nelson, Devin Harris, Jose Calderon, ou encore Ramon Sessions

Meilleur fit Brooklyn Nets France : Devin Harris

Trois questions à se poser

  • Les Nets sont-ils prêts à prendre des risques sur les joueurs de type « projet » ?Si c’est le cas, ils peuvent essayer de se tourner vers quelques prospects qui n’ont pas réussi à s’imposer ailleurs.
  • Est-ce que Brooklyn va blinder Joe Harris ou se résigner à le laisser partir pour qu’il s’épanouisse ailleurs ?
  • Est-ce que Sean Marks va faire des offres de contrat à long terme quand on sait qu’il pourra potentiellement proposer pas un, mais deux contrats max à l’été 2019 à des joueurs comme Klay Thompson, Jimmy Butler ou encore Kyrie Irving ?

Bien-sûr cette article n’est là que pour mettre en évidence la situation dans lesquelles pourrait se retrouver les Nets cet été et les profils de joueur cité sont des joueurs qui colle selon nous à ce qui pourrait intéresser Sean marks et Kenny Atkinson. En aucun cas Brooklyn Nets France ne détient la vérité surtout dans une période qui comme pour le ballon rond verra son lot quotidien de rumeurs plus farfelues les unes que les autres envahir les réseaux sociaux chaque jour.

Une chose est sûr : le meilleur endroit pour suivre l’actu des Nets lors de cette Free Agency reste de suivre Brooklyn Nets France sur Twitter, Facebook et Instagram.


Mon histoire d'amour avec les Nets a commencé à New-Jersey au début des années 2000 et s'est poursuivie à Brooklyn. J'ai créé Brooklyn Nets France pour partager ma passion pour la meilleure franchise de NY.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici