Choisi en 44ème position de la Draft 2016 par les Hawks d’Atlanta, Isaïa Cordinier n’a malheureusement jamais eu sa chance en NBA lors des deux saisons suivantes. N’ayant jamais participé à aucune rencontre dans la grande Ligue et n’étant pas même intégré dans le roster d’Atlanta pour un training camp ou une Summer League, les droits du joueur ont été tradé cet été aux Nets, pour y avoir sa chance..?

Après sa Draft, Atlanta avait fait le choix de laisser le jeune meneur français se développer en Europe. L’arrière de 21 ans avait donc fait le choix de signer à Antibes dans son club formateur pour une saison. Alors qu’il affichait des moyennes de 6,5 points, 2,8 rebonds et 1,9 passe en 23 minutes de jeu, il avait cependant choisi de ne pas re-signer dans son club, ni même d’accepter d’autres offres afin de se remettre de ses problèmes de genoux. Opéré des tendons rotuliens des deux genoux en janvier dernier, l’arrière avait mis fin à sa potentielle saison 2017-2018 avec une rééducation annoncé entre « quatre et neuf mois » d’après le camp du joueur.

Un été 2018 charnière dans la carrière du meneur français ?

Premier joueur de Pro B à avoir été drafté en NBA, Cordinier avait choisi de revenir à Antibes cet été pour se relancer après sa convalence. S’il était concentré sur la pré-saison de son équipe qui va évoluer en Jeep Élite, la carrière du joueur à pris un nouveau tournant lorsque que son nom est sorti de nulle part dans le trade de Jeremy Lin à Atlanta ! En effet si Brooklyn a récupéré un 2nd tour de Draft dans l’opération, Sean Marks a aussi tenu à récupérer les droit du meneur français et ceux malgré qu’Adrian Wojnarowski n’est avancé le contraire le soir même du trade.

Dans l’accord avec Jeremy Lin, Atlanta envoie aux Nets les droits du 2nd tour de Draft 2016, Isaia Cordinier (que vous ne le verrez probablement jamais). Atlanta obtient un choix de 2025 au deuxième tour et le droit d’échanger leurs choix avec Nets en 2023. »

— Adrian Wojnarowski (@wojespn) 13 juillet 2018

Dans une interview donné à BeBasket Isaia Cordinier explique qu’il a appris son trade à  son réveil par l’un de ses amis et qu’il l’a aussi vu sur Twitter comme de nombreux fans français des Nets qui dormaient au moment de l’annonce du trade :

« J’ai appris le trade grâce à mes amis ! Je me suis levé le matin et j’ai vu un message qui me disait « Mec, tu as été tradé à Brooklyn. » Je suis allé voir sur Twitter et c’était vrai. Les dirigeants d’Atlanta ne m’ont jamais parlé. »

Isaïa Cordinier est le 3ème joueur dont les Nets possèdent les droits et qui évolue en dehors des États-Unis avec Aleksandar Vezenkov (Draft 2017) et Juan Pablo Vaulet (Draft 2015). Si Juan Pablo Vaulet est venu cet été lors de la Summer League et que Vezenkov est régulièrement suivi par la franchise, le français devra lui attendre avant de rejoindre les Nets même s’il a déjà eu l’occasion de ce rendre à Brooklyn :

« Les Nets ont l’air très intéressés. Ils m’ont appelé le jour même du trade pour me souhaiter la bienvenue. Je suis allé là-bas pendant deux jours pour faire des tests physiques et pour savoir où en sont mes genoux. Ils suivent mon protocole de rééducation en collaboration avec Antibes. Ils vont venir me voir en France régulièrement. C’est pour ça que je pense que c’est une bonne opportunité et une bonne chose pour moi qu’il ai récupéré mes droits. »

Un possible avenir en NBA ?

Soyons clairs, un avenir proche aux Nets est hautement compromis pour Cordinier : les Nets disposent d’un back-court déjà surchargé avec pas moins de 7 joueurs sur les deux postes de guards, et Cordinier doit avant tout prouver en France avant d’espérer quoi que ce soit en NBA. Malgré tout, le possible intérêt de la franchise pour le combo-guard d’Antibes pourrait lui permettre d’intégrer les Nets pour la prochaine Summer League ou encore signer un two-way contract, comme Ouattara la saison dernière.

Si l’idée d’avoir de nouveau un français avec les Nets ce qui serait une première depuis Johan Petro en 2011-2012 avec les New-Jersey Nets, l’équipe de Brooklyn Nets France souhaite avant tout à Isaia de retrouver très vite les parquets français et de faire une saison pleine avec les Sharks d’Antibes. Nous essaierons d’ailleurs de suivre la saison de Cordinier et si possible de vous proposer une ou plusieurs interviews en cours de saison.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici