Premier Media Day à Brooklyn pour Kevin Durant. L‘ancien Warrior s’est présenté juste après son nouveau coach et Kyrie Irving devant une presse venue en nombre. L’occasion pour lui d’aborder plusieurs sujet.

Son maillot n°7 sur le dos, sans béquilles et avec la démarche sûre, KD est tranquillement venu s’assoir sur l’estrade installée au HSS Training Center pour l’occasion. Calme, il a ensuite attrapé le micro et a attendu les questions des journalistes.

Son choix de venir à Brooklyn

Évidemment, sa décision était au centre des premières questions. Et Kevin Durant a livré les dessous de son arrivée avec Kyrie Irving et DeAndre Jordan à Brooklyn. Un appel FaceTime à 4:16 avec ses deux amis le matin même de l’ouverture du marché des agents libres.

C’était assez simple, nous étions au téléphone et c’était quelque chose comme « On est prêt à le faire ? Et on a tous répondu « Ouais. »

Questionné sur les autres franchises intéressées telles les Knicks ou les Clippers, mais également sur son envie de partager le cuir orange avec Kyrie Irving et DeAndre Jordan, KD a expliqué que la réflexion a été facile et que les trois joueurs ont très vite pris leur décision.

J’ai réfléchi quelques secondes pour voir à quoi ressemblerait ma vie dans tous ces endroits. Mais en fin de compte, c’est ici que je voulais être.

Durant a rajouté que l’envie des trois joueurs de jouer ensemble était présente depuis un moment mais qu’il aura fallu attendre cette année pour que les conditions de tout le monde soient remplies.

Des compliments sur l’organisation et son nouveau coach

Le double champion NBA s’est aussi penché sur l’organisation Nets et son image, en soulignant la qualité du travail accompli depuis 2 ans. Pour l’ancien du Thunder, ces deux éléments ont été des facteurs importants dans sa décision de rejoindre Brooklyn.

Je connais assez bien le basket-ball et c’était vraiment facile de voir ce que les gars faisaient ici. Ce n’est pas comme si j’avais eu besoin de faire une analyse approfondie. Rien qu’en regardant les matchs, en jouant contre eux et en observant la continuité tout au long des deux dernières années, il était assez facile de savoir quel genre d’équipe et d’organisation il y avait ici à Brooklyn.

Au sujet de son nouveau coach Kenny Atkinson, le MVP 2014 s’est montré très élogieux. Une relation qui devrait se poursuivre tout au long de la saison.

Je faisais beaucoup de recherches sur Kenny Atkinson sur YouTube et je visionnais des interviews pour voir comment il parlait après le match. J’ai vraiment aimé son approche en tant qu’entraîneur. Cela m’a attiré assez rapidement. Je n’ai pas vraiment fait beaucoup de recherches sur d’autres entraîneurs. Je pense que c’est important de regarder cela. Mais une fois que j’ai commencé à me sentir à l’aise avec la façon dont il entraine et s’exprime, cela m’a permis de me sentir à l’aise même si je n’ai jamais eu de conversation avec lui. Je pouvais voir à travers YouTube et les vidéos qu’il était assez sincère à propos du jeu. Ensuite, j’ai parlé avec Kyrie, puis j’ai regardé l’équipe et je savais que Caris (LeVert, ndlr) jouait là bas et que tous les éléments étaient réunis.

Sa relation avec Adam Harrington et Caris LeVert

Leur proximité était déjà connue, depuis les images postées sur Instagram en 2016. Kevin Durant a mis en avant l’importance d’Adam Harrington dans sa rencontre avec LeVert et Sean Kilpatrick lors de leurs entraînements communs avec Steve Nash.

J’ai rencontré Caris par l’intermédiaire d’Adam Harrington (adjoint d’Atkinson). J’ai travaillé avec Adam à un moment important de ma carrière (avec OKC) lors de la transformation de mon jeu en 2015. Nous avons donc noué une relation, lorsqu’il a obtenu ce poste ici, il souhaitait que je m’entraine avec quelques-uns de ses joueurs, comme Caris LeVert ou et Sean Kilpatrick à l’époque. Nous traînions ensemble tous les jours et allions à la salle, ce qui était cool. Cela s’est transformé en relation amicale. Nous nous envoyons des textos et lorsque nous arrivons dans la même ville, et nous nous retrouvons pour passer du temps ensemble . Tout a bien fonctionné pour Caris et quand je vois sa carrière et à quel point il est devenu un bon joueur. Je peux vous dire que j’ai toujours pensé qu’il en arriverait là.

Être un bon coéquipier malgré sa rééducation

S’il ne jouera peut-être pas cette saison, Durant souhaite quand même être là pour ses coéquipier. Tout en étant focus sur sa rééducation, il espère transmettre de bonnes ondes et tirer le groupe vers le haut.

Je vais juste essayer d’être un bon coéquipier. Venir ici tout les jours et travailler dur lors de ma rééducation. J’espère que cela enverra un message positif aux gars. Ça sera  jour après jour mais toujours avec la même envie de revenir sur les parquets.

Pour son premier Media Day à Brooklyn, Kevin Durant a surtout expliqué les raisons de sa venue et mis en avant les liens qu’il peut avoir avec plusieurs personnes dans la franchise. Il a aussi tenu à assurer qu’il était très concentré sur sa rééducation et qu’il déciderait quand il serait prêt à rejouer. Une chose est sûre, sa convalescence sera l’un des sujets phares de cette saison.


Mon histoire d'amour avec les Nets a commencé à New-Jersey au début des années 2000 et s'est poursuivie à Brooklyn. J'ai créé Brooklyn Nets France pour partager ma passion pour la meilleure franchise de NY.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici