Sur deux victoires en trois matchs, les Nets recevaient les Bulls. Une première soirée de back-to-back face au 9ème de l’Est avant d’aller affronter les Wizards à Washington. Au complet si l’on exclut Kevin Durant, Kenny Atkinson peut enfin mettre en place ce qu’il souhaite avec son effectif.

Brooklyn méprise son match dès le premier QT sous l’impulsion de Kyrie Irving. Sérieux en défense, les Nets prennent le match par le bon bout et mène logiquement 23-35 après 12 minutes.

Spencer Dinwiddie prend parfaitement la relève de Kyrie dans le 2ème QT. Toute l’équipe est impliquée des deux côtés du terrain et le manque d’adresse de certains est compensé par leur activité en défense. Taurean Prince est agressif, Joe Harris se bat sur chaque possession. Jarrett Allen travaille dans l’ombre… mais l’homme de la soirée porte le n°11 sur les épaules. Juste avant la pause, Kyrie inscrit deux points en contre attaque puis sur la remise en jeu, pique la balle à Satoransky et sanctionne les Bulls d’un 3 points au Buzzer. Brooklyn mène 57-73 et rentre au vestiaire avec une avance de 16 points.

Au moment où Irving sort dans le 3ème QT, le score est de 99-86. Il avait déjà 37 points au compteur à 13/14 au shoot. L’écart est monté jusqu’à 21 points mais Chicago a ensuite passé un 12-4 aux Nets pour réduire l’écart.

À son retour sur le parquet, Kyrie marque 10 points consécutifs dans un show absolument spectaculaire. Un pull-up mi-distance pour commencer, un 3 points et un and one pour finir. Brooklyn a repris 14 points d’avance.

Kyrie Irving est scandé tout le 4ème QT, et des champs MVP descendent de la Brooklyn Brigade lorsque l’ancien Celtic inscrit son 54ème points en 32 minutes. Garbage Time à Brooklyn. Luwawu-Cabarrot, Jeremiah Martin et Rodions Kurucs finissent le match avec Prince et Chandler.

Score final 133-118 Brooklyn ! Les Nets s’offrent les Bulls grâce aux 54 points de Kyrie Irving et reprennent la 7ème place à Orlando. Une bonne nouvelle pour les Nets qui devront confirmer dès ce soir à Washington contre les Wizards

Place aux notes.

Notes des titulaires:

Kyrie Irving (9/10) :  54 points à 82% de réussite au shoot, 78% à 3 points et 90% au lancers francs. Kyrie était habité la nuit dernière mais il n’a pas oublié d’être sérieux en défense et de faire briller ses partenaires (5 rebonds et 5 assists). Il passe à 4 petits points de battre le record de Deron Williams qui lui aurait valu le 10/10.

Garrett Temple (5/10) : Toujours aussi maladroit derrière l’arc (1/5), Temple continue de faire le sale boulot sur le meilleur guard adverse. On lui demande de décharger au mieux Kyrie de travail défensif et il le fait bien. On attend juste un peu plus offensivement.

Joe Harris (6/10) : Mais quel col bleu… ! Peu mis en valeur en attaque (5 shoots en 27 minutes), Joe Harris a fait le job en défense même si les stats ne le laisse pas paraitre. +18 de +/- (2ème meilleur de l’équipe après Kyrie), il est un élément important de cette équipe qu’on espère garder cet été.

Taurean Prince (6/10) : Il était décevant depuis plusieurs semaine, Prince retrouve peu à peu des couleurs. Moins important dans la hiérarchie offensif, l’ancien Hawk se concentre sur la défense et s’actionne en attaque quand l’occasion lui ai donné. Il finit avec 18 points, 8 rebonds dont 7 défensifs et 3 assists. Keep going !

Jarrett Allen (7/10) : Sans se mettre en avant et dans un rôle un peu different, The Fro à une nouvelle fois inscrit plus de 10 points dans un match NBA. Un peu moins actif au rebond (5 prises ce soir), il a apporté 5 assists, 1 steal et 2 blocks. Allen continue de progresser, n’en déplaise à ceux qui souhaitaient son trade en début de saison.

Les notes des remplaçants:

Spencer Dinwiddie (8/10) : Spencer Dinwiddie sort du banc depuis quelques matchs maintenant et retrouve petit à petit ses automatismes. Scoreur dans l’âme, il inscrit 20 points à plus de 50% au shoot mais n’oublier pas de délivrer 7 assists en 30 minutes.

Wilson Chandler (4/10) : Ses stats sont faméliques mais Chandler n’est pas voué à avoir un rôle important offensivement avec les Nets. Contre les Bulls il n’inscrit que 2 points pour 5 rebonds. Et a finit le match avec les jeunes dans le Garbage Time.

DeAndre Jordan (6/10) : Les matchs se suivent et les critiques sont les mêmes pour le pivot des Nets. Si les stats sont encore une fois bonne son manque d’impact reste visible. 6 points à 3/3 au shoot, 8 rebonds, un bon match tout de même pour l’ancien Knick.

Caris LeVert (4/10) : Assurément le plus mauvais Net sur le terrain la nuit dernière.  S’il a distribué 6 assists, LeVert souffre de la monopolisation du ballon par le duo Irving/Dinwiddie. A peine 6 shoots en 21 minutes ?! On aimerait le voir un peu plus responsabilisé vu le talent du gamin…

Barème des notes :

10 : match parfait – 9 : match exceptionnel – 8 : très bon match – 7 : bon match – 6 : match satisfaisant – 5 : match moyen – 4 : match insuffisant – 3 : mauvais match – 2 : très mauvais match – 1 : match exécrable – 0 : match ponctué d’un comportement inadmissible.

Tops / Flops

  • Le sérieux en défense : Malgré les 118 points encaissés, l’équipe a défendu avec sérieux malgré quelques passages un peu plus délicat. Les Nets se doivent d’avoir une assise défensive solide pour finir la saison plus haut que la 7ème place.
  • L’ambiance du Barclays Center : La Brooklyn Brigade a une fois de plus donné de la voix la nuit dernière et a amené avec elle toute la salle. L’histoire s’écrit doucement mais surement au Barclays Center et les fans y participent pleinement.
  • Le manque de responsabilité de LeVert : On vous le disait un peu plus haut, Caris LeVert peine à retrouver des couleurs. Son sens de la passe lui permet de distribuer pour les autres mais on aimerait le voir créer pour lui.
  • Les pertes de balles : Dans une soirée pourtant dominé de la tête et des épaules, les Nets auront encore perdu 20 ballons… ça passe contre les Bulls mais ça ne passera pas face à des équipes de meilleure qualité.

Mon histoire d'amour avec les Nets a commencé à New-Jersey au début des années 2000 et s'est poursuivie à Brooklyn. J'ai créé Brooklyn Nets France pour partager ma passion pour la meilleure franchise de NY.