Connect with us

Actu

Les dessous du départ de Kenny Atkinson révélés…

Kenny Atkinson a quitté les Nets ce samedi dans l’incompréhension générale. Aujourd’hui pour « The Athletic’s », les journalistes Shams Charania et Alex Schiffer sont revenus sur les derniers jours du mandat du désormais ex-coach des Nets. 

Dans un long papier publié ce lundi après-midi, les deux hommes ont évoqué deux réunions d’équipe décisives, qui se sont déroulées la semaine dernière, pour définir l’avenir de la franchise new-yorkaise. Une première à la mi-temps du match contre Boston, la seconde après la grosse défaite contre les Grizzlies. Selon eux, ce sont ces deux événements qui ont précipité le départ de l’ancien assistant de Mike Budenholzer.

Deux réunions improvisées et très tendues entre Atkinson et ses joueurs…

D’après Charania et Schiffer, c’est surtout le deuxième meeting qui a fini par sceller l’avenir de Kenny Atkinson. Une réunion au cours de laquelle certains joueurs auraient porté des accusations envers leur entraîneur.

Après la défaite à Memphis, Kenny Atkinson serait entré dans les vestiaires, se serait assis sur une chaise en indiquant à ses joueurs et son staff : « Il est temps qu’on se dise ce qu’on a sur le cœur ».

Les deux partis ont alors organisé une réunion improvisée des plus animées. Plusieurs vétérans ont exprimé leur souhait de voir Spencer Dinwiddie jouer comme le joueur qu’ils connaissaient, tout comme DeAndre Jordan sans que l’on sache réellement ce qu’il s’est dit.

C’est un peu plus tard dans la discussion que le coup de grâce aurait été donné : toujours d’après ces mêmes indiscrétions, Kevin Durant serait intervenu. L’ancien Warrior aurait souligné que les Nets devaient s’améliorer collectivement, et que la franchise ne construisaient pas les bases d’une équipe capable de devenir candidate au titre.

Le cas DeAndre Jordan au centre des tensions ?

Dans leur papier, Charania et Schiffer expliquent qu’en plus de ne pas être proches de Kenny Atkinson, les deux superstars auraient eu des doutes quant à jouer pour lui. La gestion de DeAndre Jordan aurait aussi été au cœur des critiques. Le vétéran de 31 ans, qui a débuté plus de 800 matchs en carrière depuis 2011, s’attendait à être titulaire chez les Nets.

Le pivot a toujours déclaré que ce statut de remplaçant était « un ajustement » pour lui, tout en revendiquant qu’il était « prêt à faire des efforts pour se fondre dans le collectif ». De son côté, Jarrett Allen avait adopté la bonne attitude et a expliqué qu’il était ravi d’apprendre aux côtés de l’ancien Clippers. « The Fro » a toujours refusé tout traitement de faveur, et n’a pas hésité a annoncer qu’il irait sur le banc pour le bien de l’équipe.

Après avoir partagé les minutes tout au long de la saison, Jordan avait récemment pris quelques minutes à Allen, malgré son statut de remplaçant.

Mais Atkinson aurait apparemment perdu plus que ses nouveaux joueurs…

Mercredi soir après la débâcle à Memphis, les joueurs n’auraient pas hésité à critiquer Atkinson. Ils lui auraient exprimé leurs souhaits qu’il identifie mieux les rôles de chacun, en plus de mieux communiquer sur la hiérarchie de l’équipe. Ils semblaient également assez mécontents quant à la communication du coach.

« Ce fût une conversation honnête où tout le monde a essayé de faire les choses« , a déclaré une source proche de la franchise. Mais cela n’a pas arrangé les problèmes ambiants. Toujours selon Charania et Schiffer, l’ex-entraineur de Brooklyn est resté réfractaire à l’idée de changer ses principes de jeu en attaque.

Après cette réunion les choses ne pouvaient évoluer que de deux manières :
_ Soit Atkinson retournait avec l’équipe, plus motivé que jamais, pour résoudre les problèmes des joueurs;
_ Soit il perdait confiance en lui en tant qu’entraîneur, et dans ce cas, il perdait le soutient de son vestiaire.

Des bruits ont décrit Atkinson comme « découragé » suite à ces échanges. Il aurait d’ailleurs expliqué à plusieurs personnes qu’il ne laisserait personne lui dicter comment faire son travail. L’ancien du PBR aurait donc été déterminé à quitter la franchise, mais à ses conditions  et ce malgré ses deux ans de contrat encore garantis.

Vendredi, les choses ont mal tourné au HSS Training Center.

C’est ce vendredi, au centre d’entraînement, que le coup fatal a été donné. Au cours d’une discussion dans laquelle Sean Marks et son coach ont abordé les difficultés de ce dernier à obtenir le soutien de son vestiaire. Si cet échange a surement scellé le sort d’Atkinson, la décision n’aurait été donnée que plus tard dans la journée.

Son départ à l’inter-saison semblait donc inévitable. L’entraîneur a pris les devants et a fait savoir à son GM que si celui-ci comptait le licencier cet été, alors il souhaitait partir dès maintenant.

Les deux journalistes de The Athletic’s ne mentionnent cependant pas le rôle de Joe Tsai dans cette histoire, et ne confirment pas la rumeur comme quoi il aurait lui même appelé Atkinson pour lui annoncer la nouvelle. Quant au nom du futur coach, ils précisent que «Brooklyn est attachée à Jacque Vaughn et au staff actuel». L’organisation croirait en la détermination du coaching staff.

Les deux journalistes restent tout de même optimistes pour l’avenir de la franchise, qui reste une destination attrayante pour les entraîneurs mais aussi pour les joueurs. Quoi qu’il en soit une page se tourne à Brooklyn avec le départ de Kenny Atkinson. Et avec lui, c’est une part importante de la culture de la franchise qui plie bagage.

Mon histoire d'amour avec les Nets a commencé à New-Jersey au début des années 2000 et s'est poursuivie à Brooklyn. J'ai créé Brooklyn Nets France pour partager ma passion pour la meilleure franchise de NY.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Advertisement

Les derniers matchs joués

Advertisement
Advertisement

More in Actu