Très bon depuis son arrivée en two-way contract cet été, Timothé Luwawu-Cabarrot pourrait bien réussir à se faire sa place dans l’effectif de Kenny Atkinson.

Dans une série de tweets dimanche après-midi, Keith Smith de RealGM rapporte que l’ailier français  devrait s’engager avec les Nets cette semaine. Le spécialiste du Salary Cap a profité de l’occasion pour suggérer que cette étape ne marquera pas la fin des négociations et que les Nets seraient probablement actifs sur le marché des transferts..

Brooklyn continuera d’évaluer toutes ses options, alors qu’ils cherchent à finaliser leur effectif en vue d’un push vers les playoffs. Il y a une chance que TLC puisse être signé initialement avec un contrat de 10 jours, car le front office des Nets sera actif jusqu’à la trade dead line.

45 jours, c’est le nombre de jours qu’un joueur en contrat two-way peut passer en NBA. A l’issue de ce délai, la franchise a deux options. Soit, donner au joueur un contrat standard, soit le renvoyer définitivement en G-League. TLC qui a joué 16 matchs avec les Nets, estime avoir déjà usé entre 30 et 35 jours.

Cette semaine, Justin Anderson arrivera au terme de son contrat de 10 jours. Si les Nets veulent remplacer TLC par un autre two-way ils devront le faire d’ici mercredi, date limite pour signer des two-way.

Enfin, si les Nets sont autorisés à signer TLC pour 10 jours, ils auraient la possibilité de renouveler ce contrat une fois. Les Nets pourraient ainsi le garder avec l’équipe jusqu’à début février. Une situation idéale puisque la trade dead-line est fixée au 6 février. Les Nets vont donc devoir faire un choix…

Ce choix pourrait être facilité par la bonne forme récente du français qui tourne à 5 points et 2 rebonds par match en 18 minutes. Mieux, il affiche 7 points, 3 rebonds et 1 assist en 20 minutes sur les 8 derniers matchs.

Après des débuts compliqués en NBA, TLC tient peut-être sa chance de réussir dans la grande ligue. Pour cela, il devra continuer de montrer qu’il est un joueur sur lequel Kenny Atkinson peut compter.

Allez Timothé, donne tout, on y croit !


Mon histoire d'amour avec les Nets a commencé à New-Jersey au début des années 2000 et s'est poursuivie à Brooklyn. J'ai créé Brooklyn Nets France pour partager ma passion pour la meilleure franchise de NY.