Connect with us

Résumé de match

Libérés, délivrés, les Nets ont enfin regagné !

Dans le dur depuis près de trois semaines, Brooklyn recevait Miami la nuit dernière. Pas l’adversaire idéal pour se relancer mais une opposition de qualité proposée par le surprenant n°2 de la conférence Est cette saison.

Avec Caris LeVert mais sans Temple ni Chandler, Brooklyn début bien son match avec un 5/5 à 3 points puis laisse Miami revenir dans le match. Le duo Adebayo – Butler pilonne les Nets et le Heat mène de 12 points à la pause. Brooklyn revient avec de meilleures intentions, passe en zone par séquence et remonte son déficit lors du 3ème : 89-89. Malmené dans le dernier QT, Brooklyn aura su être solide collectivement pour mettre un terme à une série de 7 défaites de suite.

Souriez Nets fans ! On a enfin retrouvé le gout de la victoire !

Place aux notes…

Spencer Dinwiddie (7/10) : Disponible, percutant et altruiste, Dinwiddie s’est baladé dans la défense du Heat. Son handle et sa capacité à scorer nous aura été précieuse : 26 points ET 14 assists (Career high) et une joie communicative une fois le match fini.

Joe Harris (6/10) : Joe Harris aura été très maladroit mais quel guerrier ! Un match loin de ses standards mais deux rebonds salvateurs et des lancers qui offrent la victoire aux Nets en toute fin de match. #ALaGuerreAvecJoeBucket

Taurean Prince (4/10) : Décevant, Taurean Prince est retombé dans ses travers… 1/10 à 3 points et des shoots ouverts ratés qui pénalisent l’équipe. Il aura élevé un peu le niveau en fin de match mais on est loin du compte.

Rodions Kurucs (6/10) : Rodi a une fois de plus apporté son énergie et sa hargne sur le terrain. Après son 3/3 à 3 points en début de match, il a un peu accusé le coup avant de bien revenir après la pause. 19 points et un retour en forme qui se confirme au fil des matchs.

Jarrett Allen (5/10) : Jarrett Allen s’est bien débrouillé face à Bam Adebayo malgré la différence de physique entre les deux joueurs. On aurait aimé qu’il soit plus dissuasif en défense mais il rend une belle copie avec un double double 11 points – 11 rebonds et 1 block.

Les remplaçants :

Timothé Luwawu-Cabarrot (6/10) : Sans forcer TLC a d’abord bien défendu et a su profiter des rares occasions qu’il a eu en attaque. Un match plein pour le français qui finit avec 10 points à 4/6 au shoot. Il va falloir penser à lui offrir un contrat.

Caris LeVert (6/10) : Caris LeVert n’aura pas pesé dans ce match avant le money time. Pas un grand match et il aura semblé moins en cannes que sur les deux matchs précédents mais il a répondu présent quand on en a eu besoin ! Good job Caris !

DeAndre Jordan (4/10) : Une ligne de stats qui ne traduit pas ce qu’on voit sur le terrain : un joueur qui défend à 3m et qui ne mets pas l’impact nécessaire pour faire de sa raquette une zone de non droit pour l’adversaire… on attend plus du super copain de Kyrie et KD.

Dzanan Musa (3/10) : Capable d’apporter par séquence en attaque, son manque de handle l’empêche d’être une vraie menace offensive. Défensivement pas au niveau, Musa ne progresse pas aussi vite qu’espéré lors de sa draft…

Justin Anderson (2/10) : Rien à signalé du coté de l’ancien joueur des Raptors 905. 11 minutes de jeu pour 1 rebond, aucun shoot rentré. C’est pas comme ça qu’il prendra un contrat chez nous.

Tops / Flops :

  • L’utilisation de la zone : Kenny Atkinson aura alterné entre zone et individuelle lors de ce match et aura posé des soucis à l’attaque du Heat.
  • Un gros mental dans le money time : Habitués à flancher depuis plusieurs semaines, les Nets ont cette fois bien géré leur fin de match. Pas de shoot facile offert et deux pertes de balles provoquées dans les deux dernières minutes. Voilà qui est bon pour la confiance.
  • Le manque d’adresse : 15/44 dont 1/10 pour le seul Taurean Prince… loin de nous l’envie de tirer sur l’ambulance mais y’a des soirs où on aura pas autant de chance.
  • Butler et Adebayo trop faciles :Malgré plusieurs tentatives, les Nets n’ont pas réussi à tenir le duo de Miami qui s’est régalé presque tout le match.

Mon histoire d'amour avec les Nets a commencé à New-Jersey au début des années 2000 et s'est poursuivie à Brooklyn. J'ai créé Brooklyn Nets France pour partager ma passion pour la meilleure franchise de NY.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Advertisement

Les derniers matchs joués

Advertisement
Advertisement

More in Résumé de match