Après une saison pleine de promesses, les Nets vont se présenter à la Draft 2018,  prévue dans la nuit du 21 juin, avec le pick n°29 récupéré dans le trade avec Toronto pour la venue de DeMarre Carroll. Pour cette dernière draft sans notre propre pick, Sean Marks devra encore faire des miracles et miser sur un joueur de fin de premier tour dont les potentiels sont souvent incertains. Heureusement, depuis son arrivée il y a deux ans, le General Manager des Nets a pris et réussi de nombreux paris à l’image de Spencer Dinwiddie, Joe Harris ou encore Jarrett Allen… 

Avant cette Draft et en prévision de la Mock Draft NBA Fr, Brooklyn Nets France s’est penché sur la cuvée des rookies 2019 et vous propose quatre profils qui pourraient intéresser notre équipe en vu de la saison prochaine…

1. Moritz Wagner : AF/P – 21 ans – Michigan

L’ailier fort allemand né à Berlin (2m11 / 109kg) est champion d’Europe des moins de 18 ans en 2014 avec une moyenne de 16.1 points par match. En 2017, il est le meilleur marqueur de la sélection des U20 allemand, qui n’avait pas brillé (7ème). Cette année, il atteint la finale universitaire avec les Wolverines du Michigan. Pour son poste, il est très offensif.

Les + :

  • + 38% de réussite de loin
  • A quelques tricks dans son jeu, simples mais efficaces.
  • Assez rapide pour son physique
  • Il sait ce qu’il veut. Il a refusé de signer pro en Europe pour tenter l’expérience NCAA
  • Il a tout d’un franchise player. Willkommen Moritz ?

2. Dzanan Musa : AI/A – 19 ans – KK Cedevita (Croatie)

Continuons à boucher les trous de l’effectif des Nets avec ce joueur bosnien (2m03 / 85kg) jouant en Croatie. En 2015, il rafle tout durant le championnat d’Europe des 16 ans et moins. Champion d’Europe, meilleur marqueur, meilleur passeur et donc meilleur joueur de la compétition ! Il sera même lors de la finale le meilleur marqueur, passeur et rebondeur du match. En 2016, afin d’apporter un peu de lumière à la sélection bosnienne des 17 ans et moins, il marquera 50 points contre l’Australie ! Il finira également meilleur marqueur fin 2016 avec la sélection des 18 ans et moins. Cette année, il est élu meilleur espoir de l’EuroCoupe.

Les + :

  • Excellent scoreur
  • Rapide et habile
  • Son expérience internationale, alors qu’il est très jeune
  • Showman. Il réussit à avoir le public dans sa poche grâce à son jeu.

En revanche, il a tous les défauts d’un très jeune. Parfois, il « oubli » ses partenaires, ou s’engueule avec (exemple avec Teletovic en plein match de la Bosnie par exemple…).

3. Jontay Porter : AF – 18 ans – Missouri

Petit frère de Michael Porter Junior – qui devrait jouer les premiers rôles lors de cette cuvée 2018 – voici Jontay Porter (2m13 / 107kg). Avec une seule saison à un niveau élevé, Jontay Porter a montré cependant qu’il fallait s’intéresser de près à lui. Il va jouer sans pression dans l’ombre de son frère sur qui toutes les caméras seront braquées. Que peut-on attendre du premier américain de cet article ?

Les + :

  • Excellent shooter, il est bon de la ligne des lancers-francs (75%) aux deux points (43.7%), mais également à longue distance (36.4%)
  • Bon rebondeur défensif et offensif
  • Excellent passeur pour son poste, il peut être un atout non négligeable au moment de faire tourner

4. Hamidou Diallo – A – 19 ans – Kentucky

Né dans le Queens, Hamidou Diallo (1m96 / 90kg) a tout d’un grand. Après avoir fait marche arrière lors de la draft 2017 en revenant jouer dans le Kentucky, il est cette fois présent pour prendre le train en marche. Le dénommé King of New York a déjà son reportage. Va t’il maintenant vraiment tenir le trône et du bon côté de New-York ?

Les + :

  • Il est du cru, et cela n’a pas de prix pour que les locaux s’identifient
  • Explosif. Il sort d’excellents dunks en arrivant rapidement au panier
  • Très à l’aise dans la raquette, autant pour les rebonds que pour scorer

MAJ du 04.06.18 : Malheureusement, Jontay Porter ne participera finalement pas à cette draft 2018. Il restera une saison de plus à Missouri pour améliorer son jeu et, pour l’instant, faire partie d’une draft 2019 moins concurrentielle pour lui.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici