Dans la première Mock Draft de ESPN et Draft Express de la saison, Jonathan Givony et Mike Schmitz voient les Nets s’internationaliser à nouveau (Nos trois derniers choix ont été un Bulgare, un Bosniaque et un Letton). Mais cette fois c’est  un frenchie qui pourrait poser ses valises à Brooklyn en la personne de Sekou Doumbouya.

On vous le rappelle une fois de plus mais les Nets disposeront de 3 choix dans cette draft 2019 : le notre pour la première fois depuis 2013, ainsi que celui des Nuggets, protégé 1-13 et enfin le 2nd tour des Knicks. Les deux derniers acquis lors de trades.

Alors qui est Sekou Doumbouya…? et qui d’autre cette première Mock Draft envoie à Brooklyn avec les choix issus du classements actuels d’ESPN qui offre aux Nets la chance de drafter avec les 8ème, 26ème et 37ème pick.

Pour ceux qui ne suivent pas le basket européen et français, Sekou Doumbouya est un poste 3/4 de 2m05 pour 95kg (un profil physique similaire à celui de Musa et Kurucs). Sekou Doumbouya (18 ans le 23 décembre) a fait ses classes au Centre fédéral de 2015 à 2017 avant de prendre la direction de Poitiers en ProB à seulement 16 ans ! Sous les ordres de Rudy Nelhomme, il jouera 59 matchs en deux saisons. Jouant près de 20 minutes pour 7.6 points, 3.7 rebonds et 0.9 passe par match.

Après deux ans au Poitiers Basket, celui qui est considéré comme le meilleur prospect international de la draft 2019 a choisi de rejoindre le plus haut niveau français en rejoignant le CSP Limoges en Jeep Elite. Avec Limoges, Sekou a aussi découvert l’Eurocup et affiche des moyennes de 5,5 points et 2,8 rebonds en 15,6 minutes lors de ses 10 premiers matchs en vert et blanc. Eurobasket.com, la référence du basket européen, le décrit comme  « Un jeune ailier aux compétences athlétiques immenses. Doumbouya semble pouvoir dunker sur presque tout le monde, gère très bien le terrain et exerce une pression féroce sur le ballon. » Plutôt pas mal pour un joueur qui a commencé à jouer au basket à l’âge de 12 ans.

Un temps annoncé Top 3, Doumbouya est descendu à la 8ème place dans cette Mock Draft. On retrouve devant lui notamment le trio de Duke Barrett, Reddish et Williamson mais aussi Romeo Langford (Indiana), Nassir Little (North Carolina) ou encore Kris Wilkes (UCLA) tous très bon depuis le début de saison NCAA.

Celui qui est le meilleur pote du meneur des Knicks Frank Ntilikina et qui est comparé par Draft Express à Carmelo Anthony ou à Lamar Odom. S’il était drafté par les Nets Doumbouya pourrait retrouver son pote dans la Big Apple. De quoi donner un peu plus de piment au derby de New-York ?

Avec le pick de Denver, Draft Express voit les Nets drafter un autre joueur international. Le Canadien Nickeil Alexander-Walker, un combo guard d’1m96 pour 93kg qui joue à Virginia Tech. En première année, Alexander-Walker apportait en moyenne 10,7 points et 3,8 rebonds par match, avec près de 40% à trois points.

Enfin, avec le 37ème choix (via les Knicks), Brooklyn devrait prendre un autre guard : Brandon Randolph d’Arizona, originaire de Yonkers, dans l’État de New York. Hyper athlètique, il a enregistré une verticale maximale d’1m18 et devrait jouer un rôle plus important avec les Wildcats cette saison après avoir inscrit en moyenne 3,7 points en sa première année.

A noté aussi que certains joueurs énumérés dans cette Mock Draft d’ESPN ont effectué des work-out avec les Nets au printemps dernier avant de se retirer de la Draft 2018,. C’est le cas notamment de PJ Washington du Kentucky, Shamorie Ponds de St. John’s, Tyus Battle de Syracuse et Brian Bowen, pris dans le scandale du recrutement d’Adidas, qui joue à Sydney, en Australie, cette saison.

Sources : NBA Mock Draft 2019 par ESPN – Jonathan Givony

Prenez 30 secondes pour nous soutenir en cliquant ici.


Mon histoire d'amour avec les Nets a commencé à New-Jersey au début des années 2000 et s'est poursuivie à Brooklyn. J'ai créé Brooklyn Nets France pour partager ma passion pour la meilleure franchise de NY.

2 Commentaires

  1. J’adore ce joueur, je l’ai vu évoluer à Poitiers, il était impressionnant pour son âge.
    L’impression que les Nets vont continuer à privilégier les profils de joueurs polyvalents pouvant s’aligner sur 2 postes voir plus.

    En tout cas, cela s’annonce vraiment intéressant pour vous !

    • Pour l’avoir aussi vu joué à Poitiers il faisait de très bon match pour son âge surtout qu’il était pas dans une équipe qui jouait très bien. En plus son coach le ménageait pas et était très exigeant avec lui à à peine 16 ans.. Je pense quand même qu’il doit encore gagner en régularité et prendre un peu de muscle pour pouvoir répondre au duel physique sur les postes 3/4 au USA mais ce qui est sur c’est qu’il peut devenir un bon voir très bon joueur NBA.

      Une chose est sure je pense que l’équipe qui récupérera Sekou fera une belle affaire.. il faudra le développer et prendre son temps avec lui mais derrière le Top 5 de la Draft il fait parti des tout meilleurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici