Connect with us

Big Board

NBA Draft 2020 : Big Board – Partie 2

L’équipe de Brooklyn Nets France dresse la liste des prospects NBA les plus interessants pour notre équipe

Malgré l’annonce du report du Draft Combine et de la Lottery, les franchises NBA poursuivent leurs recherches afin de trouver LE prospect qui apportera une plus-value à leur effectif ou qui se révélera comme la star de demain.

Les Nets ne font pas exception à la règle. En effet, ces derniers possèdent le pick des Sixers, ce qui leur offrirait un choix proche de la 20ème place lors de la cérémonie qui aura lieu au Barclays Center.

En analysant le profil des différents prospects, nous allons tenter de comprendre les raisons qui pousseraient la franchise à sélectionner l’un de ces derniers. C’est parti pour la deuxième partie du Big Board 1.0 de Brooklyn Nets France !

#6 Théo Maledon (ASVEL) – 19 ans – Meneur

  • Physique : 1m95 – 79kg – 2m03 d’envergure
  • Statistiques saison : 6.5 points – 2 rebonds – 1.9 assists – 0.6 interceptions – 1.9 turnovers
  • Prévision Envergure : 19ème

Théo Maledon était annoncé en début de saison comme un lottery pick. Après un été passé à préparer la coupe du monde avec l’équipe de France, il a du rattraper son retard dans la préparation de son club. Des blessures récurrentes à l’épaule l’ont empêché d’être de suite opérationnel et sa place dans les big boards des sites spécialisés a dégringolé.

Offensivement, sa plus grande force est son QI basket. Ce dernier lui permet de voir le jeu très vite et d’analyser les situations comme peu de joueurs en sont capables. Son shoot est propre. Même s’il ne tourne qu’à 29% de loin en championnat, il a bouclé l’exercice précédent à plus de 40%. Son épaule ayant été un des facteurs principaux expliquant cette mauvaise passe. Ce qui est le plus rassurant, c’est son adresse aux lancers-francs : 90.2% en championnat. Mais, Théo Maledon, c’est aussi une lecture du pick & roll très développée. Enfin, sa technique est impressionnante. Finition main droite ou main gauche, altruisme et analyse des missmatchs ne sont qu’un échantillon de ce qu’il est capable de faire sur un terrain.

Le gros point d’interrogation est défensif. Malgré de nombreux progrès au fil de la saison, le meneur est trop souvent mis en difficulté. Sa blessure à l’épaule a créé en lui une appréhension du contact qu’on a trop souvent vu cette année. Il doit travailler le haut du corps pour pouvoir encaisser les écrans plus facilement. Maledon possède toutefois des atouts pour devenir, à terme, un défenseur correct en NBA. Le premier, son envie. Il s’applique à respecter les consignes et à être volontaire pour ne rien lâcher. Assez longiligne, il pourrait devenir un poison en chipant quelques ballons à ses vis-à-vis.

Nous voyons donc Théo Maledon être sélectionné en sortie de lottery. Les rumeurs quant à un éventuel trade de Dinwiddie sont de plus en plus récurrentes et Théo Pinson a, de son côté, été coupé. Aux côtés de Kyrie Irving, Théo Maledon pourrait donc apprendre vite et apporter sur les postes 1 et 2 une panoplie offensive complémentaire à celle du meneur All-Star.

#7 – Josh Green (Arizona) – 19 ans – Arrière/Ailier

  • Physique : 1m98 – 93kg – 2m03 d’envergure
  • Statistiques saison : 12 points – 4.6 rebonds – 2.6 assists – 1.5 interceptions – 1.6 balles perdues
  • Prévision Envergure : 17ème

L’australien est avant tout un joueur instinctif. Pas très à l’aise ballon en main, il est néanmoins un très bon passeur. Son shoot est louche esthétiquement mais ses pourcentages laissent présager d’une évolution positive. Il devra tout-de-même travailler longue distance pour s’établir comme un joueur solide d’une rotation NBA. Assez puissant, Josh Green est rapide au cercle et il aime le post-up même si ce n’est pas sa plus grande force.

Défensivement, le joueur d’Arizona est un client. Très polyvalent, il peut défendre les postes 1 à 4 avec talent. Il est également très à l’aise dans un collectif pour établir un véritable rideau défensif et ainsi empêcher l’adversaire de scorer. Agressif, il peut capter des rebonds et possède une vitesse de jambes très intéressante qui devrait l’aider au niveau supérieur.

En bref, Josh Green pourrait être utile pour son QI défensif très au-dessus de la moyenne et par sa polyvalence. Des questions peuvent toutefois subsister quant à sa capacité à être une menace offensive correcte en NBA. Du côté des Nets, il pourrait être un complément de choix aux ailiers de l’équipe en s’établissant sur le poste 3 en sortie de banc. En effet, l’équipe possède déjà de nombreuses options offensives et le front office new-yorkais pourrait donc opter pour un très fort défenseur au risque de perdre de l’efficacité de l’autre coté du terrain.

#8 Isaiah Joe (Arkansas) – 21 ans – Arrière

  • Physique : 1m96 – 82kg
  • Statistiques saison : 16.9 points – 4.1 rebonds – 1.7 assists – 1.4 interceptions – 1.7 turnovers
  • Prévision Envergure : 20ème

Quand on parle d’Isaiah Joe, on pense forcément à son shoot. Avec plus de 10 tentatives à trois points par match, il est l’un des tous meilleurs shooteurs de cette draft. Sa mécanique est très propre et sa variété dans le tir en fait une menace offensive très sérieuse. Malgré des pourcentages moyens cette saison, il devrait être rapidement performant du parking en NBA.

Pour nombre de shooteurs NCAA, la défense n’est pas une priorité. Isaiah Joe ne déroge pas à la règle et il semble parfois même perdu dans les systèmes défensifs. Il va devoir travailler afin de devenir un défenseur correct. Il a pris du muscle cette saison et nul doute qu’il en prendra encore lorsqu’il commencera les entraînements avec sa future équipe. Ceci devrait l’aider à ne pas être totalement dépassé de ce côté du terrain.

Il est difficile d’imaginer les Nets choisir Isaiah Joe. En effet, la franchise de Brooklyn devrait opter pour un joueur plus solide défensivement. Néanmoins, si l’arrière est encore disponible en fin de premier tour, ce serait une erreur de ne pas se positionner sur lui.

#9 Kira Lewis Jr (Alabama) – 19 ans – Meneur

  • Physique : 1m90
  • Statistiques saison : 18.5 points – 4.8 rebonds – 5.2 assists – 1.8 interceptions – 3.5 turnovers
  • Prévision Envergure : 13ème

Le joueur de Crimson Tide a succédé à Colin Sexton cette saison. Très rapide, il est capable de finir des deux mains. Doté d’un bon premier pas, il met un rythme (trop ?) élevé en attaque. Son tir se déclenche assez vite et est plutôt fluide. Néanmoins, comme tout joueur qui aime mettre du rythme, Kira Lewis a tendance à se précipiter et perd donc de nombreux ballons.

En défense, son physique frêle ne l’aide pas à être performant. Il se fait souvent bouger et perd son vis-à-vis après avoir pris l’écran adverse. Ses mains sont toutefois très actives ce qui lui permet d’intercepter des ballons. Enfin, il est très naïf et est trop souvent pris dans les feintes adverses.

Le profil de Kira Lewis Jr correspond à une équipe qui aime courir en transition. Les Nets ne semble donc pas la destination idoine pour le sophomore. Mais une fois de plus, la draft est faite d’opportunité et Brooklyn pourrait se montrer intéressé si il était encore disponible aux alentours du 20ème choix.

#10 Desmond Bane (TCU) – 22 ans – Meneur

  • Physique : 1m96 – 97kg – 1m95 d’envergure
  • Statistiques saison : 16.6 points – 6.3 rebonds – 3.9 assists – 1.5 interceptions – 2.3 turnovers
  • Prévision Envergure : 37ème

Desmond Bane est le joueur le plus âgé de notre big board. Après 4 saisons universitaires, il semble fin prêt à passer le cap. Annoncé second tour dans de nombreuses mock drafts, il est la grosse côté de la rédaction pour cette cuvée 2020.

Ce qu’on apprécie en premier lieu chez le meneur, c’est son shoot extérieur. Il a conclu l’exercice à 44% longue distance en tentant près de 7 tirs à trois points par match; c’est dire l’efficacité du joueur de TCU. Mais ce qui nous interpelle (positivement) chez Bane, c’est la progression constante dont il a fait preuve saison après saison en NCAA. Les responsabilités offensives sont venues récompensées cela et il s’est souvent montré à la hauteur.

Défensivement, le guard fait ce qu’on lui demande. Ce n’est pas un défenseur élite mais ce n’est pas non plus un défenseur que l’on doit cacher. Il sait défendre et peut s’opposer aux postes 1 et 2 voire parfois les postes 3 même si nous le pensons un peu léger athlétiquement pour cela.

Nous sommes donc très curieux de voir ce que peut donner Desmond Bane au plus haut niveau. Il fait partie de nos chouchous pour cette cuvée 2020 et nul doute qu’il pourrait s’établir comme un rôle player tout-à-fait honnête dans la grande ligue. N’est-ce pas ce dont les Nets ont besoin ? Un joueur qui ne fait pas de vague et qui s’intègre parfaitement dans le collectif.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à vous rendre sur envergure.co

 

[yop_poll id= »6″]

Amateur de basket depuis toujours, j'ai pu découvrir les Nets lors des NBA Finals 2003 les opposant à un certain Tony Parker. Admiratif du shoot à mi-distance de Richard Jefferson, je me suis passionné pour le show proposé chaque soir par J-Kidd et Vinsanity. Depuis, je crois plus que jamais au premier titre de l'histoire NBA des résidents du Barclays Center; et ce malgré des années de vide et de mauvais choix. Nets will shine again !

More in Big Board