Connect with us

Analyse

Nic Claxton, le futur de Brooklyn ?

Lors de la draft 2019, Brooklyn a sélectionné en 31ème choix le jeune Nic Claxton. Annoncé par nombre de mockdrafts comme fin de deuxième tour ou parfois même hors draft, le jeune intérieur a su saisir sa chance chez les Nets. Au point de devenir le futur de Brooklyn ?

Certains diront que l’emballage médiatique autour du jeune intérieur est démesuré. D’autres, au contraire, pensent qu’on ne parle pas assez de Nic Claxton en ce début de saison. C’est là le paradoxe qui gravite autour de la jeune pépite New-Yorkaise. En effet, il y a des rookies dont les statistiques sont éloquentes (Ja Morant, RJ Barrett, Coby White) et il y a ceux dont le travail de l’ombre doit être mis en avant. L’intérieur des Nets fait partie de cette trempe là. Revenons donc sur le parcours de Nic Claxton.

Une carrière universitaire discrète

Deux années dans une fac moyenne du pays. Voilà comment résumer le passage à Georgia de Nic Claxton. Loin des projecteurs de Duke et de son big 3, l’intérieur a compilé des statistiques très honorables lors de son année sophomore : 13 points, 8.6 rebonds et 2.5 contres de moyenne. Insuffisant tout de même aux yeux des observateurs qui n’ont que très peu vu venir le joli coup des Nets.

Nic Claxton, l’homme à tout faire

Nic Claxton, c’est un physique atypique pour la NBA moderne. 2m11 pour 97 kg. Non, vous ne rêvez pas, le gamin de Georgia ne dépasse même pas les 100kg. C’est une des interrogations qui subsistaient autour de ce rookie. Comment va t-il pouvoir contenir les intérieurs adverses qui sont, pour beaucoup, des monstres physiques ? Tout simplement en compensant par un QI basket très développé. Claxton est capable de lire tout, très vite. Il jouit également d’une protection de cercle très impressionnante et d’une polyvalence défensive incroyable. En université, il a été amené à défendre sur les postes 1 à 5 avec beaucoup de réussite. Cependant, il va devoir prendre de la masse en haut du corps pour pouvoir tenir tête à des pivots tels que Andre Drummond ou Joël Embiid. Offensivement, son shoot est de plus en plus fiable mais il doit encore travailler afin de devenir une vraie menace.

Des débuts NBA prometteurs

Après dix matchs de saison régulière, les Nets ont fait appel à leur rookie trois fois pour 12 minutes de moyenne. Ses statistiques s’élèvent à 4 points, 3.3 rebonds et 1.3 passes de moyenne. Rien de clinquant en premier lieu. Mais c’est visuellement que Nic Claxton a impressionné. Très disponible et extrêmement mobile, il a réalisé sa meilleure performance lors de sa première apparition face à Portland : 8 points et 6 rebonds en 12 minutes pour le joueur des Nets. Les avis de ses coéquipiers et de son coach abondent en ce sens.

JE PENSE TOUJOURS QUE JARRETT VA DEVENIR ALL-STAR MAIS NIC EST LE SECOND JOUEUR LE PLUS TALENTUEUX DU GROUPE

Cette phrase lâchée par Spencer Dinwiddie résume bien l’idée générale que se font les joueurs de Nic Claxton.

A UN MOMENT EN PREMIÈRE MI-TEMPS ON SWITCHAIT SUR TOUT ET IL A GÉRÉ ÇA DE MANIÈRE FANTASTIQUE, C’EST UNE DES RAISONS POUR LESQUELLES ON L’A DRAFTÉ

Au sortir du match contre Portland, ce sont les mots qu’a choisi Kenny Atkinson pour résumer le travail défensif de l’intérieur de Brooklyn.

Des attentes grandissantes

Après ces courts passages sur le parquet, les attentes autour de Nic Claxton grandissent de jour en jour. Quel plafond peut-il atteindre ? Doit-il entrer de suite dans la rotation intérieure des Nets ? Doit-il aller s’aguerrir en G-League quelques temps ? Tant de questions autour du rookie auxquelles nous ne tenterons pas de répondre ici. Une chose est certaine, en voyant DeAndre Jordan lui prodiguer ses conseils durant sa blessure ou en entendant ses coéquipiers et son coach en parler, l’avenir de Nic Claxton pourrait s’inscrire dans la durée du côté des Nets. Affaire à suivre…

Source : NY Post 

Amateur de basket depuis toujours, j'ai pu découvrir les Nets lors des NBA Finals 2003 les opposant à un certain Tony Parker. Admiratif du shoot à mi-distance de Richard Jefferson, je me suis passionné pour le show proposé chaque soir par J-Kidd et Vinsanity. Depuis, je crois plus que jamais au premier titre de l'histoire NBA des résidents du Barclays Center; et ce malgré des années de vide et de mauvais choix. Nets will shine again !

ires

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

More in Analyse