Dallas Mavericks 119 113 Brooklyn Nets

(32-34 / 18-27 / 31-24 / 32-34

  • Cinq de départ des Mavs : Dennis Smith Jr. – Dorian Finney-Smith – Harrison Barnes – Luka Doncic – DeAndre Jordan
  • Cinq de départ des Nets : D’Angelo Russell – Allen Crabbe – Joe Harris – Jared Dudley – Jarrett Allen

LES ABSENTS :

Caris LeVert (cheville) – Treveon Graham (ischio-jambiers)

LE DÉROULÉ DU MATCH :

Le premier quart-temps à l’avantage des locaux. Dallas ne s’affole pas et construit son jeu autour notamment du talentueux Luka Doncic qui déjà étale sa palette offensive. Les Nets ont du mal à rentrer leurs shoots, à l’exemple d’un Russell loupant ses 7 premières tentatives. Les deux fautes d’Allen dès le début du match oblige Atkinson à revoir ses plans. La second-unit limite la casse et fait le boulot pour ne pas se faire distancer. Davis dans la raquette fait un travail impressionnant aussi (11pts et 6rbs dans le 1QT). Napier empêche les Nets de couler avec un 3PTS salvateur.
Alors que D-Lo n’a rentré qu’un seul de ses 9 premiers shoots, c’est Napier qui prend les rênes et score. L’écart, jusque-là assez stable, entre +4 et +8 pour Dallas monte alors en flèche. Brooklyn loupe 11 de ses 14 premier shoots du deuxième QT, et l’équipe de Rick Carlisle ne se fait pas prier avec un run de 19-7. Allen Crabbe (13 pts) sort de sa boite et rapproche les Nets.

On le dit et on le répète, le basketball est avant tout un sport d’adresse. Avec seulement 41% au shoot, 30% à 3pts et 60% au LF (vs. 52%, 50% et 76%), Brooklyn ne pouvait pas espérer mieux. Les intentions sont bien meilleures à l’entame de la seconde mi-temps, et notamment avec Joe Harris de feu. En face, Doncic continue d’écœurer la défense des Nets avec un shoot efficace et assassin. Alors que les Nets y croient et reviennent tout près au score, Russell loupe plusieurs occasions de recoller. Mais l’énergie déployée par l’ensemble de l’équipe et une adresse plus au moins retrouvée ramènent Brooklyn à seulement une possession. Les noirs et blancs poussent et passent même devant au tableau d’affichage. Avant de finalement retomber dans leurs travers. Crabbe peut encore artiller comme on ne l’a jamais vu faire cette saison, cela ne changera rien. Brooklyn, revenu une nouvelle fois à seulement deux points dans le milieu du 4QT s’incline finalement de 6 points.

Le back-to-back et ce voyage de New York à Dallas en seulement quelques heures aura été la clef d’un match que les Nets regretteront sûrement. Sans énergie et sans idée en 1ère mi-temps, les Nets ont semblé éprouvé. Prochains RDV face à Minnesota et Philly pour le week-end de Thankgiving.

LE BOXSCORE : 

Box Score Dallas

LES TOPS / FLOPS DU MATCH  :

  • Le bon match d’Allen Crabbe, qui semble avoir retrouvé (un peu) les qualités de scoreur qu’on lui connait notamment de loin (7/11).
  • Les Nets sont revenus à chaque fois, malgré les écarts qui se faisaient à chaque fois.
  • Ed Davis… a fait du Ed Davis et a été précieux en complément de Jarrett Allen, même si face à Jordan, la match-up a parfois été difficile.
  • Une première mi-temps pas au niveau, notamment en terme de shoots… mais aussi d’énergie… mais aussi de défense… mais aussi d’idées offensives… 
  • DeMarre Carroll a fait un match assez catastrophique. 0/10 au shoot et des fautes qui ont coûté trop de lancers alors que les Nets revenaient dans le 3QT

L’ACTION DU MATCH : Rondae Hollis-Jefferson – Tomar version Vince Carter

[wpvideo SfSkP1RH]

HOMME DU MATCH : Le réveil d’Allen Crabbe ?

CrabbeQuel plaisir de retrouver le Allen Crabbe qui enchantait Brooklyn la saison passée. Efficace au shoot, mobile et actif des deux côtés du terrain, il s’est transformé en leader offensif pour ce match. Son meilleur match (et de loin) cette saison ! En espérant que cela le libère enfin.

  • 27 points (10/16 FG – 7/11 3PTS)
  • 1 assist
  • 3 rebonds
  • 2 interceptions
  • 1 contre

LE RÉSUMÉ VIDÉO DE LA RENCONTRE

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=XDl2zZXmvOQ&w=560&h=315]

Prochain match contre les Minnesota Timberwolves le vendredi 23 novembre à 18h00.


Mon histoire d'amour avec les Nets a commencé à New-Jersey au début des années 2000 et s'est poursuivie à Brooklyn. J'ai créé Brooklyn Nets France pour partager ma passion pour la meilleure franchise de NY.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici