Indiana Pacers 114 -106 Brooklyn Nets

(37-27 / 22-22 / 25-31 / 30-26)

  • Cinq de départ des Nets : D’Angelo Russell – Joe Harris – Rodion Kurucs – Rondae Hollis-Jefferson – Jarrett Allen
  • Cinq de départ des Pacers : Darren Collison – Victor Oladipo – Bojan Bogdanovic – Thaddeus Young – Myles Turner

LES ABSENTS :
Caris LeVert (pied), Allen Crabbe (genou), Dzanan Musa (épaule)

LE DÉROULÉ DU MATCH :

Le début du match est assez prolifique en points. Les deux équipes se répondent dans la raquette. Kurucs et Bogdanovic marquent déjà 5 points après 3 minutes de jeu et le premier temps-mort de Kenny Atkinson. Après celui-ci, les Nets ont un peu de mal à trouver des points faciles à se mettre sous la dent. La barre des dix points est franchie par les Pacers alors qu’il ne reste que 5 minutes avant la fin du 1et quart-temps. Atkinson est obligé de prendre un autre temps-mort et d’effectuer quelques ajustements. Les rotations des Nets ont l’air de vouloir suivre leurs titulaires tandis que celles des Pacers sont aussi au même rythme que le 5 majeur. Sabonis nous montre l’étendue de sa palette offensive et Indiana défend, provoquant déjà 5 pertes à balles côté Brooklyn. Fin du premier quart à 37-27 pour les Pacers.

Dans le second quart-temps, les mêmes problèmes ressortent. Indiana est très adroit de toutes les zones quand Brooklyn ne défend pas et n’arrive pas à développer leur jeu en attaque causé par la pression des Pacers. Dudley et Carroll se font remarquer au scoring. Le reste du banc reste totalement muet. Les deux sont à l’origine d’un run de 7-0 qui oblige McMillan à prendre temps-mort. Les Nets recollent à -7 tant bien que mal. Brooklyn ne parvient pas à revenir malgré deux contre-attaques obtenues sur balle perdue. Domantas Sabonis fait extrêmement mal à la raquette des Nets. Rondae prend une faute technique et permet à Indiana d’assurer une avance de 10 points. Les deux équipes se quittent sur le score de 59-49 pour Indiana à la mi-temps.

Au retour des vestiaires les équipes se répondent derrière l’arc. Tout le monde marque à 3PTS, défend, force les pertes de balles et les Nets sont de retour à -4 ! Joe Harris commence à se chauffer sérieusement: et maintient les Nets à 4 longueurs en variant ses choix de tir. Après une lourde chute, RHJ se relève, se bat mais n’arrive néanmoins toujours pas à poser un écran correct. Les Nets font vivre la balle et passent même devant à 4 minutes de la fin du 3e quart-temps ! Jared Dudley est en feu et le match prend tout de suit une autre dimension. Les locaux ne lâchent rien, notamment en défense où ils sont plus agressifs qu’en première mi-temps. À la fin du 3e quart-temps, les Pacers gardent un avantage de 4 points, 84-80 en leur faveur.

Dans le 4e quart-temps, le match se crispe et les points sont difficiles à aller chercher pour tout le monde. Les équipes sont dos à dos, 93 partout à 5 minutes. De gros efforts au rebond sont faits et Brooklyn passe la barre des 100 points avant leurs adversaires. Kurucs envoie une bombe et provoque une faute de briscard. Les Nets tiennent bons jusqu’au tomar d’Oladipo qu’on avait pas encore beaucoup vu. Kurucs provoque encore une perte de balle alors qu’il est assez loin. Dans les deux dernières minutes de ce match, Dudley loupera 2 lancers cruciaux, Atkinson sera exclu pour un pétage de plomb après une énième erreur d’arbitrage et Oladipo terminera d’achever les Nets quand Dinwiddie lui aura craqué sa fin de match. Nets loose 114-106, fin de la série pour Brooklyn qui s’incline après 7 victoires de rang.

LE BOXSCORE :

Capture d’écran 2018-12-22 à 04.24.47.png

LES TOPS/FLOPS :

  • La force de caractère de l’équipe dans le 3e quart-temps. La révolte a été sonnée au bon moment ce qui a totalement relancé le match.
  • Le figthting spirit en défense leur a permis de récupérer des ballons importants
  • Le nombre d’écrans illégaux : à cause de cela, Russell n’a pas eu les shoots qu’il voulait.
  • Le back court : véritable point noir ce soir. Lockdown total sur Dinwiddie qui n’a pris que des tirs forcés.
  • Le manque d’intensité et de dureté du secteur intérieur aura permis aux Pacers d’assurer une source de scoring sure.
  • La gestion des deux dernières minutes. Ecran illégal, Atkinson exclu, perte de balle, la totale.

L’ACTION DU MATCH : Encore une passe aveugle de RHJ pour Kurucs !

[wpvideo cCo4hJ6U]

L’HOMME DU MATCH: Kurucs, le quasi héros de la nuit !

Rodions Kurucs.png

Ce match était celui de Rodions Kurucs. L’ailier Letton nous a montré tout ce qu’il pouvait faire et apporter sur un terrain de basket, et il a de la réserve ! Agressif en défense sur l’homme, une très bonne lecture du jeu, adroit (55% au shoot – 80% à 3PT), vicieux comme un vieux. briscard d’Euroleague, Kurucs nous a donné l’impression qu’il n’était déjà plus rookie depuis longtemps…

  • 24 points (6/11 FG, 4/5 3PM)
  • 3 rebonds
  • 1 steals
  • 1 block
  • 3 turnovers

Prochain match lundi 24 décembre à minuit contre les Phoenix Suns.


Mon histoire d'amour avec les Nets a commencé à New-Jersey au début des années 2000 et s'est poursuivie à Brooklyn. J'ai créé Brooklyn Nets France pour partager ma passion pour la meilleure franchise de NY.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici