New-Orleans Pelicans – Brooklyn Nets ( 121-126 )

( 29-39 / 29-34 / 29-32 / 34-21 )

  • Cinq de départ des Nets : D’Angelo Russell – Joe Harris – Rodions Kurucs – Jarrett Allen
  • Cinq de départ des Pelicans : Elfrid Payton – Jrue Holiday – E’Twaun Moore – Julius Randle – Anthony Davis

LES ABSENTS :

Caris LeVert (cheville) – Allen Crabbe (genoux) – Rondae Hollis-Jefferson (adducteur) – Dzanan Musa (épaule) – Treveon Graham (G-League)

LE DÉROULÉ DU MATCH :

Pour le premier match de cette année 2019, les Nets reçoivent les pélicans d’Anthony Davis au Barclays Center avec l’infirmerie pleine à craquer. LeVert est absent depuis 23 matchs, Allen Crabbe rate son dixième match tandis que Hollis-Jefferson s’est blessé lors du match à Milwaukee. En l’absence de son poste 4 titulaire, c’est Jared Dudley qui retrouve le 5 de départ et il aura fort à faire face à Julius Randle.

Le début de match est équilibré. Après 4 minutes, les Nets sont devants (12-14) grâce à un dunk de Jarrett Allen. En attaque la balle bouge bien mais Jared Dudley souffre en défense contre Randle. D’Angelo Russell est discret en début de match au contraire de Joe Harris et ses 7 points après 5 minutes (19-18). Sur un alley-opp de Dinwiddie pour Allen, AD prend sa deuxième faute personnel et les Nets entrent dans le bonus (21-20). Jarrett Allen profite de ce match pour ajouter un nouveau joueur à sa liste de blocks cette saison : Anthony Davis ! Les Nets jouent petit avec Russell, Napier et Dinwiddie en même temps sur le parquet et cela pose des problèmes aux Pels qui se retrouvent menés de 7 points avant que Shabazz Napier ne score à 3 points au buzzer pour donner 10 points d’avance aux Nets à la fin du premier QT (29-39).

Le même Napier mène Brooklyn en duo avec D’Angelo Russell en début de 2QT et les Nets voient leur avance augmenter jusqu’à +17 (29-46) après seulement deux minutes. Les Pels sont en difficulté malgré le retour d’Anthony Davis et se retrouve menés de 20 points après un shoot primé de DeMarre Carroll (33-53). L’écart monte même à +22 à la moitié du 2QT grâce à la 7ème assists de D’Lo en 14 minutes pour Dinwiddie en contre (38-60). Tout réussi à Brooklyn et Dinwiddie provoque une faute d’E’Twaun Moore sur un shoot à trois points (42-66). New-Orleans va revenir grâce à un 10-0 et va obliger Kenny Atkinson à prendre un temps-mort (54-68). DeMarre Carroll redonne alors 15 points d’avance aux siens (56-71). Brooklyn se mets à défendre dans les deux dernières minutes pour rentrer au vestiaire avec 15 points d’avance (58-73).

Au retour des vestiaires, Anthony Davis se venge en contrant Joe Harris mais ses Pelicans sont bien à -20 (63-83) après que Jared Dudley et Joe Harris scorent à 3 points. D’Angelo est partout en début de 3ème QT et valide son double double avec 16 points et 10 assists en 21 minutes de jeu. Sur une action anodine, Kurucs marque et pense avoir le and-one mais c’est finalement une flagrante qui est sifflée contre le letton pour un coup de coude sur Moore qui en a bien rajouté. New-Orleans profite alors d’un moment de flottement pour revenir légèrement au score. Un peu sonné les nets réagissent très vite et Jarrett Allen se paye une deuxième fois Anthony Davis… sur la contre attaque Joe Harris filoche à trois points est de retour à 18 points (80-98). Brooklyn va même passer la barre des 100 points alors qu’il reste un peu plus d’une minutes dans le 3ème QT (83-100). À l’approche du dernier acte Brooklyn mène 87-105 !

D’Angelo Russell est chaud ce soir et score son 20ème points très tôt dans le 4ème QT. Napier devient le 6ème joueurs de la soirée à franchir la barre des 10 points pour les Nets. Si l’avantage est conséquent les Nets sont font beaucoup de faute et les Pelicans sont dans le bonus après moins de 4 minutes dans le dernier QT. Alvin Gentry prend une technique pendant que DeMarre Carroll rate ses deux lancers. Étrangement c’est à partir de ce moment là que les Nets se déconcentrent et l’écart descend à 13 points sur un panier d’AD (100-113) à 7 minutes de la fin du match. Les Pelicans reviennent très fort avec un run de 15-1. Joe Harris arrive à stopper l’hémorragie. L’écart va tout de même descendre à 5 points dans la dernière minutes mais encore une fois Joe Harris est là pour pour rassurer son équipe (116-121) à 22 secondes de la fin du match. Brooklyn se fait un peu peur en fin de match mais s’impose 121-126 et se rapproche un peu plus des playoffs après la défaite de Charlotte.

LES TOPS/FLOPS :

  • Le match de D’Angelo Russell qui a mis en valeur ses coéquipiers : 22 points, 5 rebonds, 13 assists et 2 steals en 34 minutes.
  • Le banc avec Shabazz Napier, Spencer Dinwiddie, Ed Davis et DeMarre Carroll qui a été très bon ce soir : 55 points – 21 rebonds – 12 assists.
  • Joe Harris, encore très bon avec 21 points, a joué les pompiers de service pour stopper les runs adverses à chaque fois qu’il en a eu l’occasion.
  • Jarrett Allen qui malgré son double double à souffert contre Anthony Davis qui finit avec 34 points et 24 rebonds en 42 minutes.
  • Kenny Atkinson a fait le pari de ne pas ouvrir sa rotation et de la limiter à 9 joueurs, cela a payé ce soir mais attention à pas frustrer une partie du vestiaire.

Le Boxscore :

Capture d’écran 2019-01-03 à 11.36.40.png

L’ACTION DU MATCH : Griffin, Lebron, Giannis et maintenant Anthony Davis pour The Fro !

[wpvideo y6SpKffM]

HOMME DU MATCH : D’Lo ? Non Joe Harris !

Joe HarrisPas de D’Angelo Russell et son 22 points 13 rebonds ? Hé oui et la raison est simple : Joe Harris était partout cette nuit ! Très adroit notre bûcheron préféré à répondu présent pour stopper les runs des Pelicans et à pris un rebond très important en fin de match pour redonner une avance agréable à son équipe quand les autres ne trouvaient pas la solution.

  • 21 points (9/16 – 56FG% – 3/4 – 75 3PT%)
  • 2 rebonds (Un offensif)
  • 2 assists
  • 1 steal
  • 1 block
  • 29 minutes

Prochain match contre Memphis, vendredi à 2h au Fedex Forum


Mon histoire d'amour avec les Nets a commencé à New-Jersey au début des années 2000 et s'est poursuivie à Brooklyn. J'ai créé Brooklyn Nets France pour partager ma passion pour la meilleure franchise de NY.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici