Milwaukee Bucks 113 – 94 Brooklyn Nets

(23-17 / 28-25 / 36-22 / 26-30)

  • Cinq de départ des Nets : D’Angelo Russell – Shabazz Napier – Rodions Kurucs – Treveon Graham – Jarrett Allen
  • Cinq de départ des Bucks : Eric Bledsoe – Malcolm Brogdon – Khris Middleton – Giannis Antetokounmpo – Brook Lopez

LES ABSENTS :

Caris LeVert (cheville) – Allen Crabbe (genou) – Dzanan Musa (épaule) – Jared Dudley (ischio) – Spencer Dinwiddie (ligament du pouce) – Joe Harris

LE DÉROULÉ DU MATCH :

Brooklyn semble moins bien depuis quelques matches et affiche avant la rencontre une série de 2 défaites consécutives. La réception des Bucks de Giannis Antetokounmpo se fait avec un backcourt inédit avec l’intégration de Shabazz Napier dans le cinq de départ en l’absence de Joe Harris.

La rencontre démarre pas trop mal pour les locaux avec les deux points de Kurucs en récupérant le ballon sur le tip-off auquel le Greek Freak répond par un gros dunk. Allen fait un bon début de match avec un gros putback et un joli block sur Antetokounmpo (7-2). Néanmoins, les Bucks se réveillent violemment et impose un run de 14-2 pour prendre les commandes de la rencontre, qu’ils ne lâcheront d’ailleurs pas de la rencontre. Car oui, l’avance aux score des Nets en début de match sera la seule fois où les Nets seront devant. L’attaque de Brooklyn semble vraiment en-dessous de ce qu’elle est capable de montrer habituellement, en témoigne les seuls 17 points inscrits lors du premier quart-temps. Les Nets stoppent légèrement l’hémorragie du run mais ne passent pas devant (17-23).

Et le second-quart-temps est fatal à Brooklyn : Milwaukee enclenche la seconde vitesse avec un Antetokounmpo omniprésent. Eric Bledsoe fait danser D’Angelo Russell mais ce sont tous les Nets qui ont le tournis. L’avantage se creuse progressivement pour les Bucks qui ne sont aucunement inquiétés par les locaux. Les Nets sont menés de 9 points à la mi-temps, mais semblent vraiment loin concernant le niveau de jeu affiché (42-51).

Alors qu’on pensait les Nets au fond du trou, Brooklyn va creuser encore plus profondément dans le troisième acte. Brook Lopez prend feu de loin et Antetokounmpo domine largement la raquette des Nets. L’avance de Milwaukee prend des proportions colossales alors qu’ils vont avoir jusqu’à 25 points d’avance lors du 3e QT. Même les remplaçants des Bucks dominent outrageusement et les Nets ont déjà perdus (64-87).

Kenny Atkinson ouvre rapidement son banc lors du dernier acte et accepte une nouvelle défaite. Brooklyn s’incline 113-94 contre les Milwaukee Bucks dans une rencontre à sens unique. Il s’agit ici de la 3e défaite consécutive des Nets, pointant encore à la 6e place de l’Est avec un bilan de 28 victoires pour 27 défaites.

LE BOXSCORE :

Capture d’écran 2019-02-05 à 07.44.57.png

LES TOPS / FLOPS DU MATCH :

  • 32,3%. C’est le pourcentage au tir de la soirée pour Brooklyn. Avec Kucrus à 2/10, Napier 4/15, Graham 2/7, Carroll 2/11, Pinson 2/9, il est étonnant de voir un tel pourcentage et une défaite aussi large.
  • Si l’on parle du niveau de shoot autant parler de celui à 3PTS : 5/42, 11,9%. Tout est dit.
  • Seulement 3 joueurs à plus de 10 points : D’Angelo Russell à 18, Napier à 15 et Pinson à 10.
  • La performance défensive ignoble, caractérisé par l’incapacité de trouver une quelconque solution pour limite Antetokounmpo qui rate le triple-double d’une passe.

L’ACTION DU MATCH : Brooklyn Nets France au Barclays Center !

Vous l’avez sûrement vu sur nos réseaux ces derniers jours, Brooklyn Nets France et Coast to Coast Association sont partis à New York cette semaine. La rencontre contre les Bucks est la première des deux rencontres qu’ils pourront voir au Barclays Center. C’était pas le match de l’année, mais c’est forcément une superbe expérience pour la vingtaine de personnes présentes pour ce voyage et pour nos trois collaborateurs : Quentin, Antoine et Julien !

HOMME DU MATCH : Où ça un homme du match ?

Comment citer ne serait-ce qu’un joueur après une prestation pareille ? Honnêtement, aucun joueur de Brooklyn ne mérite ce titre après la rencontre. Jarrett Allen ? Des stats correctes mais complètement incapable de défendre sa raquette efficacement. D’Angelo Russell ? Bien trop de déchet comme ses coéquipiers. Et puis aucun des autres joueurs ne peut espérer ne serait-ce qu’une mention…

Prochain match contre les Denver Nuggets le jeudi 7 février à 1h30.


Apprenti journaliste fan des Nets depuis 2014, j'ai rejoint l'aventure pour la création du site fin 2015. Rédacteur et chroniqueur avec la vision de jeu de Jason Kidd et le sang-froid de D'Angelo Russell.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici